Comment peindre le sol de sa maison en 4 étapes comme un professionnel ?

Réussir à peindre son sol n’est pas une chose difficile si on suit certaines étapes. Découvrez-ici 4 étapes qui vous permettront de peindre votre sol et d’obtenir un décor élégant et durable.

Comment peindre le sol de sa maison en 4 étapes: choisissez la peinture

Il existe plusieurs types de peinture pour sol. Votre choix dépend du résultat que vous escomptez. Si vous désirez un résultat esthétique et durable, vous pouvez opter pour les produits Tollens. Il s’agit d’une marque qui propose plusieurs types de peinture pour le sol destinés aux professionnels et aux particuliers.

Comment peindre le sol de sa maison en 4 étapes: préparez le sol

La peinture du sol commence par sa préparation. Nettoyez le sol à fond et si nécessaire frottez-le avec un chiffon jusqu’à ce qu’il soit poreux, sans tâche et bien sec. Pour ce fait, achetez un shampoing et brossez le sol zone par zone pour enlever toute trace de poussière ou microbes.

Comment peindre le sol de sa maison en 4 étapes: testez la porosité du sol

Le test de porosité est capital, car il permet de savoir si le sol est prêt à recevoir la peinture. Il ne faut pas le négliger au risque de biaiser la peinture. Versez une goutte d’eau sur le sol. Si elle disparaît avant une minute ou après cinq minutes, votre sol n’est pas encore prêt à recevoir la peinture. Utilisez une sous-couche sol pour corriger le problème.

Comment peindre le sol de sa maison en 4 étapes: appliquez la peinture.

Pour commencer, servez-vous de l’adhésif de masquage pour couvrir les plinthes. Mélangez la peinture. Utilisez un pinceau à rechampir et appliquez la peinture au sol en partant des angles de la maison. Croissez les passes et travaillez pas à pas jusqu’à la porte. Une fois la première couche terminée, attendez quelques heures et passez la seconde couche en suivant le même processus. Sous  24 heures cette dernière couche sera séchée et vous obtiendrez votre sol bien peinturé.

Envie d’en apprendre plus.

Faites appel à nos coachs travaux et découvrez nos cours de bricolage à domicile.

Besoin d’un décorateur intérieur ? Découvrez Mon Coach Déco

Un projet jardinage : Découvrez nos cours de jardinage à domicile

Est-il indispensable d’utiliser une sous-couche ?

L’application de la sous-couche est un point à ne pas négliger dans vos travaux de peinture. Son rôle est important et s’en passer peut avoir des conséquences sur le résultat final. Découvrez pour quelle raison il serait dommage de s’en passer.

Qu’est-ce que la sous-couche ?

Qu’elle soit appelée primaire, impression ou apprêt, la sous-couche est une peinture permettant de traiter les surfaces avant application de la peinture de finition afin d’en améliorer le rendu final.

Sa texture est souvent plus liquide qu’une peinture de finition et sa couleur généralement blanche.

Sa composition est formulée afin d’uniformiser le support (évite la porosité de la surface à peindre), de le bloquer afin d’éviter l’effet buvard lorsque les couches de peintures sont appliquées. La sous-couche permet également l’adhérence de la peinture sur le support à peindre : la peinture est plus résistante au support ce qui lui évite d’écailler dans le temps.

Quand faut-il appliquer la sous-couche ?

Comme son nom l’indique, la sous-couche est conçue pour être appliquée sous la couche de peinture finale. Quelque soit la peinture de finition que vous choisirez, elle recouvrira toujours, et entièrement, la sous-couche.

« La sous-couche est indispensable pour gagner en rendu final. Pour obtenir un résultat digne d’un professionnel, vous devez appliquer la sous-couche sur un support réparé, nettoyé et sec. La sous-couche va homogénéiser le support et permettra une finition plus esthétique. Lorsque la sous-couche est sèche, la peinture de finition peut enfin être appliquée. » nous rappelle Cédric LAURENT, créateur des peintures naturelles biosourcées COLIBRI. « Appliquer la sous-couche est un gain de temps et d’argent : la peinture de finition est plus chère qu’une sous-couche. Si cette dernière est absorbée par le support microporeux ou n’adhère pas car le support est déjà peint (peinture satinée ou brillante), vous allez dépenser plus en peinture colorée et perdre du temps pour avoir un résultat moins satisfaisant »

Sur quel support appliquer la sous-couche ?

La sous-couche peut, par exemple, être appliquée sur les surfaces à peindre suivantes :

  • peintures anciennes

  • supports déjà colorés : avant de repeindre dans un autre ton

  • supports tâchés

  • supports moitié peints, moitié enduits ou brut,…

Bon à savoir

La sous-couche ne peut pas être appliquée comme peinture de finition. Elle n’est pas étudiée pour résister aux UV et pourrait jaunir. Par ailleurs, elle ne possède pas les qualités de protection et de résistance d’une peinture de finition

A quel moment peut-on se passer d’une sous-couche ?

Il n’est que rarement possible de ne pas appliquer de sous-couche. Il faudrait alors que la surface à peindre soit parfaitement propre, lisse, réparée et, surtout, non poreuse : seuls les supports très adhérents peuvent se passer de cette étape.

Dans la pratique, comment faire ?

L’application d’une sous-couche ne présente aucune difficulté mais il y a des étapes à respecter :

  • Protéger la pièce avec bâche et ruban de masquage

  • Réparer les fissures et lézardes avec des enduits

  • Poncer lorsque l’enduit est totalement sec

  • Dépoussiérer

  • Lessiver les tâches

  • Lorsque le mur est prêt et sec, appliquer uniformément et en couche fine la sous-couche (1 seule couche) au rouleau (large), pinceau (à réchampir dans les coins) ou pistolet (selon la marque) 

  • Laisser sécher avant d’appliquer la peinture de finition

« Il est important de respecter les temps de séchage entre chaque couche afin d’éviter embus et détrempes. Si vous appliquez une nouvelle couche sur une couche qui n’est pas totalement sèche, le cœur de la peinture aura du mal à sécher. S’en suivront décollement ou écaillement de la peinture. » tient à préciser C. LAURENT.

« Notre sous-couche a besoin de 2h de séchage avant de pouvoir y appliquer la première couche de peinture de finition biosourcée. C’est le temps d’une pause bien méritée pour l’applicateur et la garantie d’un rendu parfait ! »

Quel type de sous-couche choisir ?

Il existe plusieurs gammes de sous-couche sur le marché et chacune d’elles a sa propre caractéristique qui peut justifier son écart de prix :

  • Pouvoir opacifiant : cache la couleur ou les anciens motifs du support

  • Pouvoir garnissant : lisse les petites irrégularités du support

Attention aux premiers prix souvent très dilués. Vérifier le rendement est un bon moyen d’en savoir plus : un bon rendement se situe autour de 10m²/l.

Comment se protéger des COV ?

Selon les marques, les sous-couches contiennent et libèrent plus ou moins de COV (Composés Organiques Volatils) dans la pièce, dont certains sont dangereux pour la santé comme le formaldéhyde (cancérigène).

L’applicateur doit donc impérativement se protéger lors de l’application : le port d’un masque et de lunettes de protection est très important. Travailler dans un endroit aéré / ventilé est également indispensable.

« Il existe aujourd’hui des produits de très bonne qualité qui sont composés à base de produits naturels et/ou biosourcés et qui ne contiennent donc que très peu de COV. Il est donc important de vérifier l’étiquetage et de choisir un produit noté A+. » rajoute C. LAURENT

A savoir : une peinture classique, conçue à partir de composants issus de la pétrochimie libère énormément de COV et ce pendant plusieurs jours, voire mois, après l’application.

Envie d’en apprendre plus.

Faites appel à nos coachs travaux et découvrez nos cours de bricolage à domicile.

Besoin d’un décorateur intérieur ? Découvrez Mon Coach Déco

Un projet jardinage : Découvrez nos cours de jardinage à domicile

Envie d’en apprendre plus.

Faites appel à nos coachs travaux et découvrez nos cours de bricolage à domicile.

Besoin d’un décorateur intérieur ? Découvrez Mon Coach Déco

Un projet jardinage : Découvrez nos cours de jardinage à domicile

Comment brancher une prise de téléphone en T ?

Une prise de téléphone en T ou du type gigogne est nécessaire pour raccorder et mettre en en réseau un terminal téléphonique fixe à un réseau téléphonique. La prise en T prend son nom par la forme même de l’entrée de la prise et ce type de prise est notamment compatible avec les téléphones traditionnels fournis par la France télécom. Même avec l’innovation technologique, bon nombre de foyer préfère encore utilisé ce moyen de communication. Alors si vous faites partie de ceux qui apprécient l’ancienne technologie, voici comment brancher une prise téléphone en T correctement.

 

Comment brancher une prise de téléphone en T: les outils nécessaires

Voici les matériels dont vous aurez besoin pour brancher une prise de téléphone en T:

  • d’un tournevis plat
  • d’une pince à dénuder
  • d’une prise de téléphone en T
  • de deux vis
  • de deux chevilles compatibles aux vis
  • d’un câble téléphonique 4 paires
  • de la colle

Comment brancher une prise de téléphone en T: le branchement pour une prise en T

  • Commencez par démonter le cache de la prise principale.
  • Dévissez les vis qui se trouvent par derrière
  • dénudez de quelques centimètres le câble et mettez en avant le fil blanc et gris. Ces deux fils sont les seuls utiles dans le branchement téléphonique.
  • faites deux trous dans le mur pour fixer les chevilles
  • Vissez le boîtier dans les chevilles
  • fixez le boîtier de la nouvelle prise sur le mur
  • installez le câble tout le long du mur ou en suivant le plinthe pour un rendu plus esthétique. Collez si nécessaire à certain niveau.
  • dévissez de quelques tours les vis de la borne 1 et 3 puis y insérer respectivement le fil blanc et gris. Ces deux bornes sont situées à gauche de la prise en “T”, si celle-ci est dans une position tête en bas.
  • Revissez les 2 plots
  • Remettez le cache

Branchez le téléphone, et voilà! Votre téléphone fonctionne.

Envie d’en apprendre plus.

Faites appel à nos coachs travaux et découvrez nos cours de bricolage à domicile.

Besoin d’un décorateur intérieur ? Découvrez Mon Coach Déco

Un projet jardinage : Découvrez nos cours de jardinage à domicile