Comment installer un store ?

Les stores offrent une solution intéressant pour atténuer les lueurs du soleil et préserver votre intimité des regards indiscrets. Sans oublier qu’ils apportent une note décorative à votre intérieur. Store vénitien, store enrouleur, store bateau, store japonais, store californien …, vous avez l’embarras de choix. Mais lequel choisir ? Découvrez les différentes sortes de stores et comment les installer.

Installer un store : les différentes types de stores

Le store est un accessoire incontournable pour les maisons exposées en plein Sud où le soleil tape directement à l’intérieur. Il convient aussi pour les maisons en ville qui se côtoient très étroitement pour se mettre à l’abri des regards extérieurs. Il existe un large panel de choix qui se décline sous différentes ergonomies, design, matières, couleurs qui sont parfaitement ajustables à toutes les configurations des fenêtres.

Pour choisir vos stores, nous vous préconisions l’enseigne www.stores-tuiss.fr

Les stores vénitiens

Les stores vénitiens sont composés de fines lames horizontales régulièrement réparties sur une échelle sur laquelle elles peuvent se glisser. Ils se manipulent par le biais d’une tirette qui permet de monter les lames vers le caisson de fixation ou pour déployer le store sur toute sa hauteur vers le bas. Une autre tirette permet d’orienter l’inclinaison des lames afin de moduler la lumière. Ces types de stores existent en version manuelle ou  motorisée. Les lamelles peuvent être en bois, en métal, en aluminium ou en plastique.

Les stores à bandes verticales ou store californien

Les stores californiens sont constitués par de larges bandes verticales qui se glissent sur un rail horizontal. Ils présentent 2 systèmes d’orientation dont une chaînette d’orientation qui permet de déplacer les bandes verticales de gauche à droite. Un deuxième cordon permet de faire pivoter les lames autour de leur axe afin de contrôler la diffusion de la lumière. Ce modèle de store est plus approprié pour les grands espaces à baies vitrées.

Les stores plissés

Les stores plissés sont des toiles en textile qui s’apprêtent la forme d’un accordéon. Ils sont faciles à manipuler et certains modèles sont motorisés. Les stores en toiles offrent une belle luminosité tamisée par contre les stores en nids d’abeilles créent une opacité complète. Ces types de stores sont spécialement adaptés pour les petits espaces.

Les stores bateaux

Le store bateau est constitué par un grand voilage sectionné en plusieurs niveaux par une barre de lestage. Le rideau est fixé sur un boitier fixation et présente des chaînettes qui permettent de monter ou faire descendre le store. 

Les stores japonais

Les stores japonais sont des grands panneaux verticaux qui se glissent sur un rail horizontal. Ils se conjuguent parfaitement avec les baies vitrées et peuvent être utilisés comme séparateur de pièces.

Les stores enrouleurs

Les stores enrouleurs sont constitués d’une barre centrale autour de laquelle s’enroule le panneau de tissu. Il existe des modèles manuels qui se manipulent par le biais d’une chaînette, ressort ou manivelle, et des versions électriques motorisées.

Installer un store : les outils et matériels

Vous aurez besoin des outils et matériels suivants pour l’installation d’un store :

  • perceuse à percussion
  • foret à bois ou à béton
  • niveau à bulle
  • cutter
  • scie à métaux
  • équerre de menuisier
  • tournevis
  • mètre ruban
  • crayon
  • lime

Installer un store : les différentes étapes

Etape 1 : choix de pose et prise des mesures

Bien avant de procéder au montage de votre store, vous devez dans un premier temps définir le type de pose qui vous semble plus approprié au style de votre maison. Vous avez la possibilité de choisir entre les techniques de pose suivantes :

  • une pose en applique qui consiste à couvrir complètement la fenêtre sous le store. Pour le faire, mesurez la largeur de l’embrasure de la fenêtre et ajouter 5 à 10 cm de plus la longueur et la largeur du store;
  • une pose en embrasure contrairement à la pose en applique permet de mettre la fenêtre en valeur. Le store est encadré dans la fenêtre. La mesure du store doit être inférieure à l’embrasure de la fenêtre. Réduisez 2 cm de chaque côté du store tout en tenant compte de la zone de repliement;
  • une pose sur le battant qui consiste à appliquer directement les stores sur les battants de la fenêtre. La mesure de chaque store sera égale aux vitres.
  • une pose au plafond, procédez de la même manière qu’une pose en applique en prenant les mesures puis reporter les dimensions au plafond.

Etape 2 : repérage et perçage

Placez le boîtier de fixation à l’emplacement prévu puis repérer au crayon les points d’ancrage des vis ou des dispositifs de fixation. Utilisez une règle et un niveau à bulle pour ajuster l’alignement des points. Pré-percez les points de fixation avec un forêt adapté à la cheville.

Etape 3 : mise en place du boitier de fixation

Maintenez le support ou le boîtier de fixation à son emplacement puis commencer par visser l’une des extrémités. Avant de fixer l’autre extrémité, vérifiez la verticalité puis vissez. Avec les dispositifs de fixation sans perçage, vous n’aurez pas besoin de percer dans les murs pour fixer les supports. Pour le faire, positionnez la première extrémité du support sur le point de repère puis clipser les vis suivant les prescriptions préconisées par le fabricant. Il ne vous reste plus qu’à réajuster l’alignement puis de fixer l’autre bout.

Etape 4 : ajustement du store

Avant de découper les lamelles, vérifiez si les mesures que vous avez pris sont correctes. Accrochez les deux extrémités du store sur le mur pour qu’il se déploie sur toute sa longueur puis reportez les mesures directement sur les lames. Faites attention à ce que les lames ne se replient pas. Découpez les tasseaux avec une lame scie métaux ou un coupe lamelle. Ajustez les cordons ou les tirettes en fonction de la longueur du store.

Etape 5 : mise en place du store

Vous devez toujours vous conférer à la notice avant de procéder au montage si cela vous semble plus compliqué. Ouvrez le boîtier de fixation; introduire le store dans son support. Vérifiez si le mécanisme fonctionne correctement puis refermer le boîtier.

Envie d’en apprendre plus.

Faites appel à nos coachs travaux et découvrez nos cours de bricolage à domicile.

Besoin d’un décorateur intérieur ? Découvrez Mon Coach Déco

Un projet jardinage : Découvrez nos cours de jardinage à domicile

Comment assurer l’entretien de sa chaudière?

Entretenir une chaudière est une opération importante. Il s’agit en effet ni plus ni moins que d’une obligation légale prévue dans la législation française. Un entretien régulier garantit la performance de l’équipement et la sécurité de son utilisateur. Si les tâches de maintenance et les réglages de l’appareil sont réservés aux professionnels, vous pouvez vous occupez des entretiens moins techniques et des nettoyages périodiques.

Entretenir sa chaudière : les bonnes raisons de le faire

L’entretien de la chaudière est un acte obligatoire prévu dans la législation française. Le décret n° 2009-649 du 9 juin 2009 ainsi que l’arrêté du 15 septembre de la même année stipulent que les chaudières doivent faire l’objet d’un entretien annuel complet et bénéficier de nettoyages réguliers. Cette loi concerne tous types de chaudière : gaz, fioul, au bois, à charbon… Dans le cadre du programme de l’Etat sur l’économie d’énergie dans le secteur du bâtiment, les systèmes de chauffage et les chaudières font partie des équipements qui influent sur la consommation énergétique et qui peuvent avoir des impacts négatifs sur l’environnement. Les équipements de chauffage mal entretenus ou qui ne reçoivent aucun traitement régulier produisent une quantité importante de monoxyde de carbone. Ce gaz polluant serait à l’origine des accidents d’intoxication domestique les plus fréquents en France. Sans oublier qu’un appareil dysfonctionnel consomme plus d’énergie. Entretenir votre chaudière vous permettra ainsi de faire une économie importante sur votre facture d’énergie tout en la gardant toujours performante. Voilà pourquoi l’état oblige les foyers à procéder à la maintenance et à l’entretien de leur chaudière chaque année. Il faut également savoir que le coût d’entretien d’une chaudière peut varier du simple au triple. Pour faire des économies, il peut donc être intéressant de comparer les différents contrats d’entretien de chaudière afin de trouver les prestations les plus économiques.

Les entretiens périodiques d’une chaudière

Si des professionnels doivent intervenir, nettoyer régulièrement une chaudière n’est pas une tâche compliquée. Toutefois, soyez perspicace dans vos faits et gestes lors du démontage et du montage de l’appareil. En démontant la chaudière, rassemblez les pièces qui vont ensemble dans un même endroit et n’hésitez pas à les ranger dans l’ordre de leur emplacement. Cela vous facilitera le montage.

Les outils nécessaires

Pour procéder au nettoyage de votre chaudière, voici la liste des outils qui pourront vous servir :

  • un tournevis cruciforme
  • une pince multiprise
  • un seau
  • une serpillère
  • des gants en latex
  • une éponge abrasive
  • un pinceau
  • une brosse métallique
  • un aspirateur

Vérification et nettoyage du filtre de la chaudière

Le filtre est l’un des principaux éléments de la chaudière qui garantit le bon fonctionnement de l’appareil. Il empêche les saletés ainsi que toutes sortes de résidus extérieurs d’arriver jusqu’aux entrailles de l’appareil. Sans un lavage régulier, la chaudière risque de produire de l’eau ou de l’air sale plutôt que de l’air sain et une eau potable. Pour le filtre, procédez premièrement à la vérification de l’état de cet accessoire puis nettoyez-le ou remplacez-le si cela est nécessaire. Voici comment faire :

  • éteignez l’appareil avant de procéder à toute manipulation sur la chaudière;
  • ouvrez le panneau du système central, vous trouverez le filtre sous l’arrivée du retour d’air, entre le ventilateur et le tuyau.
  • faites glisser délicatement le filtre dans votre direction pour le dégager de ses rails.

Une fois sortie, vérifiez minutieusement l’état du filtre afin de contrôler s’il présente de quelconques dommages ou s’il est tout simplement sale.

Pour le nettoyer, utilisez du savon et de l’eau claire. Les saletés et les résidus incrustés vont s’en aller facilement. Après un bon rinçage, laissez sécher à l’air libre avant de le remettre à sa place. Vérifiez qu’il soit en bon état. Si ce n’est pas le cas, remplacez-le avec le même modèle. Mettez le filtre préalablement nettoyé ou le nouveau à l’emplacement prévu. Refermez ensuite le panneau d’accès. N’hésitez pas à réitérer cette opération régulièrement au moins 3 à 4 fois dans une année.

Nettoyage du ventilateur

Pour arriver jusqu’au ventilateur, ouvrez le panneau avant de la chaudière. Dévissez les fixations qui le retiennent puis retirer le. Pour certaines chaudières, le ventilateur est fixé entre des rails afin de faciliter son installation. Débranchez les câbles d’alimentation qui le relient à la chaudière, et souvenez-vous du circuit du branchement. Placez des rubans de différentes couleurs pour repérer les fils qui vont de pair. Nettoyez le ventilateur avec un peu d’eau et du savon doux. Aidez-vous d’une brosse à dents pour nettoyer les pales du ventilateur et les zones restreintes. Pensez à bien le nettoyer car c’est la partie de la chaudière qui assure de véhiculer l’air de l’appareil. Utilisez un aspirateur de voiture ou un sèche-cheveux pour éliminer toutes les saletés. Une fois le ventilateur bien propre, réinsérez- le dans la chaudière.

Détartrer le boiler ou le ballon de la chaudière

L’entartrement du ballon de la chaudière est inévitable par la présence du calcaire dans l’eau qui réagit rapidement sous l’effet de la chaleur. Un détartrage peut s’avérer nécessaire au moins tous les 2 à 5 ans, voire 10 ans si l’appareil est équipé d’un système anticorrosion.

Purger les radiateurs

Si vous entendez des glougloutements au niveau de votre radiateur, il est temps de penser à faire une purgation. Ce procédé est assez simple mais nécessite quelques précautions.

Entretenir sa chaudière : les bons gestes à adopter

Quelques gestes peuvent vous aider à maintenir votre chaudière toujours performante et limiter l’apparition des dégâts.

  • Evitez de mettre la température au maximum; vous risquez de fatiguer rapidement l’appareil et accélérer l’entartrement de la chaudière.
  • Maintenez la pression de la chaudière entre 1 à 1,5 bar.
  • Vérifiez régulièrement les problèmes de fuites ou toute autre anomalie comme des bruits inhabituels ou un changement de température brusque.
  • Traiter l’eau avec un détartrant ou un adoucisseur d’eau. Vous réduirez les risques d’entartrage.

Envie d’en apprendre plus.

Faites appel à nos coachs travaux et découvrez nos cours de bricolage à domicile.

Besoin d’un décorateur intérieur ? Découvrez Mon Coach Déco

Un projet jardinage : Découvrez nos cours de jardinage à domicile