Добро пожаловать в WordPress. Это ваша первая запись. Отредактируйте или удалите ее, затем начинайте создавать!

Depuis quelque temps, vous n’arrivez plus à actionner votre volet roulant. Il se peut aussi que vous arriviez à l’actionner, mais celui-ci ne fonctionne pas comme d’habitude. Tout cela traduit que le mécanisme rencontre un problème qui est sans doute dû à la défaillance d’une des pièces du volet.

Alors, que faire lorsque vous constatez que votre volet roulant est défaillant ? Comment reconnaître l’élément qui est défectueux ? Dans cet article vous trouverez les réponses nécessaires.

Le volet roulant est en panne : qu’est-ce qu’il faut faire ?

Lorsque votre appareil commence par montrer des signes de défaillance, vous devez absolument chercher la source du problème. Il faut donc repérer l’élément principal qui bloque le fonctionnement du mécanisme. Il faudra réparer par la suite cet élément ou carrément le changer. En effet, certaines pièces du volet roulant sont faciles à remplacer et vous pouvez le faire vous-même pour peu que vous soyez un bon bricoleur.

À cet effet, il est possible de trouver des pièces détachées de volets roulants à acheter sur des sites spécialisés en ligne : attache-tablier, bagues, butées, embouts-tandems, équerres, genouillères, joues, manivelles… Ces pièces détachées que vous utiliserez pour remplacer celles qui sont abîmées sont de qualité et disponibles à des prix raisonnables. Toutefois, il est conseillé de faire appel à un spécialiste si vous voulez remplacer une pièce défectueuse. Cela vous évite de causer d’éventuels dommages supplémentaires qui pourraient définitivement abîmer le mécanisme.

Quelle pièce de votre volet roulant est à l’origine de la panne ?

Le manque d’entretien ou l’entretien irrégulier du volet roulant sont souvent à la base des problèmes de défaillance des pièces de cet accessoire. Voici les pièces qui peuvent être à l’origine des pannes.

pièces détachées volet roulant

La lame du volet roulant

Lorsque la lame du volet roulant se casse, il s’agit d’un problème assez grave. Vous verrez que la lame ne s’enroule pas dans le coffre comme cela se doit. Dans ce cas, vous n’avez d’autre choix que de changer l’élément endommagé. De même, lorsque la lame sort de la coulisse, le système se retrouve bloqué. Il faudra installer à nouveau la lame du volet dans la coulisse appropriée pour qu’elle glisse parfaitement dans cette dernière.

Le tablier ou l’axe d’enroulement du volet roulant

Il peut arriver que le tablier ou l’axe d’enroulement de votre appareil se bloque. Si votre volet refuse de remonter par exemple, il est judicieux de vérifier si l’attache du tablier est défectueuse ou si la lame haute du volet est cassée. Dans l’un ou l’autre cas, vous pouvez essayer de remplacer la pièce défaillante pour résoudre le problème.

La manivelle du volet roulant

Dès lors que la manivelle qui permet d’actionner le volet roulant se désolidarise de l’axe d’enroulement du caisson, celui-ci peut cesser de fonctionner. Vous remarquerez que le volet ne va plus bouger parce que la manivelle tourne dans le vide dès lors qu’elle est mise en marche. Lorsque cette dernière est cassée ou grippée, des problèmes peuvent également survenir.

Le moteur électrique du volet roulant

Il est possible que le moteur de l’appareil soit défectueux s’il s’agit d’un modèle électrique. Si le moteur ne fait pas de bruit lorsque vous le démarrez, c’est certainement la source du problème. Vérifiez donc s’il n’y a pas de fil endommagé ou s’il n’y a pas un fusible qui est grillé. Lorsque vous ne remarquez pas d’anomalie à ce niveau, il faut vérifier si le condensateur n’est pas à l’origine du problème par hasard.

L’utilisation prolongée du volet roulant peut entraîner des dysfonctionnements. Pour éviter cela, il faut donc l’entretenir régulièrement. Notons également que pour tous travaux de réparation de volet roulant, il existe toutes les pièces de rechange appropriées qui sont disponibles chez des enseignes spécialisées.

Meilleure fonctionnalité, technologie de pointe, aspect moderne et épuré… Une douche à l’italienne embellira à coup sûr votre salle de bain. À la fois esthétique et tendance, la douche à l’italienne s’accorde avec un certain modèle de paroi de douche. Le rôle de ce dispositif : préserver l’extérieur de la douche des désagréments liés à l’humidité et des projections d’eau. Mais quelle paroi de douche choisir pour une douche à l’italienne ? Les réponses dans ce billet.

Les portes battantes pour la paroi de douche, une excellente alternative !

Installée à même le sol, une paroi de douche à l’italienne offre un large choix de possibilités. Les portes battantes restent néanmoins les plus prisées. En effet, les portes de douche battantes se présentent sous forme simple ou à double porte. Chaque modèle présente des avantages et des inconvénients.

Les avantages des portes battantes

Question étanchéité, les portes battantes se révèlent très avantageuses. En réalité, les modèles de portes de douche battantes d’aujourd’hui sont équipés d’une gouttière d’étanchéité. Quand la porte s’ouvre, l’eau ne coule plus sous la porte.

Ce n’est pas tout ! Les portes battantes pour douche à l’italienne disposent aussi d’une large zone de passage. Elles vous permettent ainsi d’accéder facilement à la douche. Les portes battantes en verre trempé, en particulier, supportent une humidité élevée.

Les inconvénients des portes battantes

Les inconvénients de la porte de douche battante résident au niveau de son entretien et de son look, qui peut paraître un peu monotone et rétro.

Les portes de douche coulissantes, des indémodables !

Les portes de douche coulissantes s’adaptent très bien à une douche italienne. Elles offrent un vrai confort d’utilisation au quotidien. Comme tous les modèles de portes de douche existants sur le marché, elles présentent aussi des avantages et des inconvénients.

Les avantages des portes de douche coulissantes

Durant les mois d’hiver, vous pouvez apprécier une douche bien chaude. Le fait est que les portes de douche coulissantes conservent la chaleur le plus longtemps possible à l’intérieur de la douche. Puis, elles sont très faciles à entretenir.

Pour éliminer les excédents de savon ou de détergent, il suffit d’utiliser un produit de nettoyage classique. Vous en trouverez facilement en ligne ou auprès des petits commerces. Sur le marché actuel, il existe des parois de douche coulissantes en verre trempé. Ce matériau de qualité se veut à la fois ignifuge et non toxique.

Les inconvénients des portes de douche coulissantes

En choisissant l’acrylique ou le polycarbonate pour votre porte de douche coulissante, vous pourrez vous exposer à des risques de toxicité, en cas de combustion.

Les portes de douche pivotante, une solution révolutionnaire !

Vous disposez d’une grande douche à l’italienne ? Pourquoi ne pas opter pour des parois de douche pivotantes ? Elles s’ouvrent aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur.

Les avantages des portes de douche pivotantes

Le modèle pivotant fonctionne de la même manière qu’une porte de douche classique. Autrement dit, il s’ouvre de face, d’un seul tenant. Les portes de douche pivotantes s’adaptent parfaitement aux salles de bain exiguës.

Les inconvénients des portes de douche pivotante

Si la porte pivotante pour douche à l’italienne n’est pas équipée d’une gouttière d’étanchéité pour évacuer l’eau, vous risquerez d’avoir des problèmes d’écoulement d’eau. L’entretien de ce modèle de porte de douche se révèle aussi un tantinet difficile.

L’électricité est une véritable source de bien-être, car elle apporte la lumière et l’énergie indispensables dont ont besoin les appareils pour fonctionner. Cependant, pour avoir cette énergie dans sa maison et en profiter en toute sécurité, il faut réaliser une installation électrique. Si vous envisagez d’effectuer des travaux de construction ou de rénovation, il faudra y voir plus clair. Alors, que comprend une telle installation et à quel prix peut-on la mettre en place ? C’est ce que nous invitons à découvrir dans la suite de cet article.

Quelles sont les différentes parties de l’installation électrique ?

Avant de demander le prix d’une installation électrique pour votre maison, il est indispensable de connaître les différents éléments qui composent ce dispositif.

Une installation électrique est constituée d’un compteur, d’un tableau de distribution et de circuits électriques. Le compteur est un système qui se charge de l’enregistrement de votre consommation électrique. Le câble d’alimentation qui pénètre dans votre habitation y est donc raccordé. Le compteur doit être installé à côté de l’accès principal de votre maison, dans un local sec.

Ensuite, le câble d’alimentation provenant du compteur est raccordé au tableau d’alimentation qui joue le rôle de l’unité centrale de toute l’installation de votre maison. Le tableau de distribution affiche tous les disjoncteurs et représente le point de départ des câbles vers les prises et les points lumineux. Des interrupteurs à impulsions et des transformateurs sont également visibles sur ce tableau.

Pour que l’électricité disponible soit bien mise à profit, le réseau électrique du logement est divisé en plusieurs circuits. Sur ces derniers sont placés les prises de courant, les points lumineux ainsi que les interrupteurs.

Il est fortement déconseillé de placer tous les gros consommateurs d’énergie sur un seul circuit. Dans les pièces où sont installés plusieurs appareils de forte puissance, comme dans la cuisine et la salle de bains, un seul circuit électrique n’est pas suffisant. Il en est de même pour le poste de l’éclairage.

réseau électrique

Combien coûte une installation électrique ?

Avant toute chose, il convient de noter que pour la mise en place d’un réseau électrique, le professionnel se réfère à la norme NFC 15-100. Le respect de cette norme assure la protection des occupants du logement contre les courts-circuits et les dangers d’électrocution pour leur permettre de profiter de tout le confort d’une habitation moderne. D’où l’importance de confier ce travail à un électricien qui possède tout le savoir-faire et l’expertise nécessaire.

Si vous souhaitez déterminer le budget que vous allouerez à l’installation du réseau électrique dans votre logement, il faudra tenir compte du type de bâtiment ainsi que de la complexité et du temps nécessaire pour la réalisation des travaux. Il est évident que poser une prise revient bien moins cher que la mise en place ou la réfection de toute une installation électrique. Par ailleurs, vous devez également vous renseigner sur les prix pratiqués par les artisans électriciens de votre région.