Quel type de caillebotis choisir ?

Quel type de caillebotis choisir ?

 

Tout comme les carreaux, les caillebotis font partie de la famille des dalles de sol. Ils sont de plus en plus utilisés pour l’aménagement de la terrasse aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur. C’est un treillis simple à poser, démontable pour l’hiver et pratique pour tous types de sols : dur, en recouvrement ou stabilisé. De plus, il s’agit d’une solution facile et peu onéreuse, à condition de choisir le bon matériau pour sa terrasse. Tour d’horizon dans cet article sur les différents types de caillebotis.

Les caillebotis en acier

Les caillebotis en acier sont les plus recherchés par les industries chimiques, pharmaceutiques et agroalimentaires. Ils possèdent une fonction antidérapante. Ce matériau offre une large possibilité d’utilisation : marche d’escalier, grilles, passerelles techniques, éléments de décoration de façades intérieures et extérieures… Ce type de caillebotis présente une grande résistance aux intempéries et aux acides chimiques. Il convient donc pour une utilisation en milieu industriel, qu’il soit sec ou humide. Les caillebotis en inox sont en particulier recherchés pour leur résistance presque totale à de nombreuses substances, mais aussi pour leur surface régulière et esthétique, l’acier inoxydable étant peu réactif. Enfin, lorsqu’un caillebotis métallique a une finition galvanisée, cette dernière offre une excellente protection à la rouille.

Les caillebotis en plastique

Pour vos différents travaux tels que la construction d’une terrasse ou d’une allée dans un  jardin, les caillebotis en plastique sont les plus conseillés. En plus d’être faciles à placer, ces panneaux font preuve d’une excellente longévité. Peu importe le type de sol, les caillebotis en plastique s’accordent parfaitement. Ils ont également l’avantage d’être faciles à entretenir. La surface peut être nettoyée avec un simple jet d’eau, une éponge ou encore une serpillère. Les caillebotis en plastique possèdent des propriétés antidérapantes afin d’éviter les chutes et risques de glissade. De plus, ils sont résistants à l’humidité. C’est le type de caillebotis préconisé pour ceux qui vivent dans les zones fréquemment touchées par les intempéries.

Les caillebotis en caoutchouc

Les caillebotis en caoutchouc sont également utilisés à l’intérieur tout comme à l’extérieur. En plus d’être résistants, ils sont faciles et simples à entretenir. Ces panneaux en caoutchouc sont disponibles en plusieurs formats et se présentent sous deux différentes formes :

  • Les caillebotis en caoutchouc de plus grosses cavités qui sont identiques aux autres types de caillebotis disponible sur le marché ;
  • Les caillebotis en caoutchouc à petites perforations qui possèdent des propriétés antidérapantes et protègent les personnes à faible mobilité des risques de chutes.

Les caillebotis en bois

Pour un usage extérieur, les caillebotis en bois sont les plus idéals, car ils s’y adaptent parfaitement. Ils ne se décomposent et ne se dégradent pas, quelles que soient les intempéries. Ce type de caillebotis peut être installé aux alentours d’une piscine et se prêter également pour la réalisation d’une terrasse ou encore d’une allée de jardins. Par contre, pour la réalisation des travaux intérieurs de la maison, les caillebotis en bois sont utiles pour la salle d’eau, les sorties de douches ou de baignoires. Composés de différentes lames de bois fixées sur des tasseaux, ils permettent un bon écoulement de l’eau dans la pièce.

Comment faire durer votre salon de jardin ?

Comment faire durer votre salon de jardin ?

Vous cherchez à meubler votre terrasse d’un magnifique salon de jardin ? Oui, mais lequel ? Avant d’acheter quoique ce soit, commencer par vous poser les bonnes questions. Un mobilier extérieur doit plaire tant par son esthétisme et par son prix que par son matériau. Pour être certain(e) de faire le bon choix, suivez ces quelques conseils.

 

Choisissez un mobilier extérieur de qualité

Contrairement à ceux de notre intérieur, les meubles de jardin vont s’user en fonction du temps. Pour faire face aux intempéries, il faut choisir avec soin des matériaux de qualité sans pour autant faire exploser son budget. L’acier et l’aluminium sont parmi les plus résistants. La résine ou le plastique le sont également, surtout si l’on en prend soin. Pour ne pas avoir à changer votre mobilier de jardin chaque année, misez sur un design intemporel. Plutôt qu’un motif dont vous vous lasserez, vous pourriez opter pour une couleur douce et lumineuse. A vous d’y réfléchir.

 

Optez pour des matières adaptées à votre région

Le climat du Pas de Calais n’est pas le même que celui de la région PACA. Ceci est un facteur qui pourra conditionner votre achat de salon de jardin. Le temps chaud et sec peut provoquer des éclats et des fissures du bois et décolore le plastique. Trop d’humidité peut le gondoler et détériorer l’osier, par exemple. Un vent violent peut faire valser votre mobilier d’extérieur et le froid l’abîmera aussi. Ainsi, vous devrez penser votre achat et privilégier les matériaux adéquats. Si vous souhaitez mixer les styles et les matières, votre réflexion devra être d’autant plus pertinente.

 

Protégez votre mobilier en hors saison

L’idéal est d’abriter vos meubles de jardin dans un espace protégé. Pendant cet hivernage, les meubles qui le nécessitent peuvent être enduits d’huile spécifique. Si cela n’est pas fait pour le mobilier en bois, un produit dit « dégriseur » devra être appliqué au printemps. Cela permettra de redonner un aspect neuf à la matière. Abrité ou non, vos meubles devront reposer sous une bâche qui pourra être achetée en même temps que le salon. En effet, elle va de pair avec ce genre d’acquisition. Avant de protéger votre mobilier, pensez à le nettoyer et à le surélever. Ceci évitera qu’il ne subisse les dégâts d’une éventuelle inondation.

 

Prenez soin de nettoyer vos meubles

Les matériaux vivent et se détériorent. S’ils sont plus ternes après un mauvais temps ou jaunâtres sous le soleil, ne les considérez pas comme foutus ! Un simple jet d’eau à haute pression ou du savon de Marseille peuvent faire de vrais miracles. Pour des tables ou des sièges en résine, en teck ou en bois, frotter avec une éponge. Pour la rouille présente sur le métal, un oignon coupé ou un papier de verre peuvent suffire. L’eau savonneuse fait des prouesses sur l’aluminium et le rotin. Et pour le plastique jauni, vous pouvez utiliser du bicarbonate de soude. Ces produits bon marché sont efficaces surtout si l’on réalise le nettoyage régulièrement.

Ainsi, vous avez les clés pour opter pour le salon de jardin idéal. N’oubliez pas de prendre en compte le nombres de personnes à la maison, les dimensions de la terrasse et le style que vous souhaitez lui donner.

Depuis quelque temps, vous n’arrivez plus à actionner votre volet roulant. Il se peut aussi que vous arriviez à l’actionner, mais celui-ci ne fonctionne pas comme d’habitude. Tout cela traduit que le mécanisme rencontre un problème qui est sans doute dû à la défaillance d’une des pièces du volet.

Alors, que faire lorsque vous constatez que votre volet roulant est défaillant ? Comment reconnaître l’élément qui est défectueux ? Dans cet article vous trouverez les réponses nécessaires.

Le volet roulant est en panne : qu’est-ce qu’il faut faire ?

Lorsque votre appareil commence par montrer des signes de défaillance, vous devez absolument chercher la source du problème. Il faut donc repérer l’élément principal qui bloque le fonctionnement du mécanisme. Il faudra réparer par la suite cet élément ou carrément le changer. En effet, certaines pièces du volet roulant sont faciles à remplacer et vous pouvez le faire vous-même pour peu que vous soyez un bon bricoleur.

À cet effet, il est possible de trouver des pièces détachées de volets roulants à acheter sur des sites spécialisés en ligne : attache-tablier, bagues, butées, embouts-tandems, équerres, genouillères, joues, manivelles… Ces pièces détachées que vous utiliserez pour remplacer celles qui sont abîmées sont de qualité et disponibles à des prix raisonnables. Toutefois, il est conseillé de faire appel à un spécialiste si vous voulez remplacer une pièce défectueuse. Cela vous évite de causer d’éventuels dommages supplémentaires qui pourraient définitivement abîmer le mécanisme.

Quelle pièce de votre volet roulant est à l’origine de la panne ?

Le manque d’entretien ou l’entretien irrégulier du volet roulant sont souvent à la base des problèmes de défaillance des pièces de cet accessoire. Voici les pièces qui peuvent être à l’origine des pannes.

pièces détachées volet roulant

La lame du volet roulant

Lorsque la lame du volet roulant se casse, il s’agit d’un problème assez grave. Vous verrez que la lame ne s’enroule pas dans le coffre comme cela se doit. Dans ce cas, vous n’avez d’autre choix que de changer l’élément endommagé. De même, lorsque la lame sort de la coulisse, le système se retrouve bloqué. Il faudra installer à nouveau la lame du volet dans la coulisse appropriée pour qu’elle glisse parfaitement dans cette dernière.

Le tablier ou l’axe d’enroulement du volet roulant

Il peut arriver que le tablier ou l’axe d’enroulement de votre appareil se bloque. Si votre volet refuse de remonter par exemple, il est judicieux de vérifier si l’attache du tablier est défectueuse ou si la lame haute du volet est cassée. Dans l’un ou l’autre cas, vous pouvez essayer de remplacer la pièce défaillante pour résoudre le problème.

La manivelle du volet roulant

Dès lors que la manivelle qui permet d’actionner le volet roulant se désolidarise de l’axe d’enroulement du caisson, celui-ci peut cesser de fonctionner. Vous remarquerez que le volet ne va plus bouger parce que la manivelle tourne dans le vide dès lors qu’elle est mise en marche. Lorsque cette dernière est cassée ou grippée, des problèmes peuvent également survenir.

Le moteur électrique du volet roulant

Il est possible que le moteur de l’appareil soit défectueux s’il s’agit d’un modèle électrique. Si le moteur ne fait pas de bruit lorsque vous le démarrez, c’est certainement la source du problème. Vérifiez donc s’il n’y a pas de fil endommagé ou s’il n’y a pas un fusible qui est grillé. Lorsque vous ne remarquez pas d’anomalie à ce niveau, il faut vérifier si le condensateur n’est pas à l’origine du problème par hasard.

L’utilisation prolongée du volet roulant peut entraîner des dysfonctionnements. Pour éviter cela, il faut donc l’entretenir régulièrement. Notons également que pour tous travaux de réparation de volet roulant, il existe toutes les pièces de rechange appropriées qui sont disponibles chez des enseignes spécialisées.

Apprenez en davantage sur la perceuse visseuse en découvrant notre page comment choisir sa perceuse visseuse.

Télécharger la liste fournitures et fiche de synthèse sur l'utilisation d'une  perceuse visseuse

Comment utiliser une perceuse visseuse ?

Comme son nom l’indique, la perceuse visseuse est principalement utilisé pour le perçage et le serrage. Cela peut économiser beaucoup de temps par rapport à l’utilisation de tournevis ou de tout autre matériau pour percer des trous dans le béton, le bois, le métal. Découvrez comment l’utiliser correctement avec notre coach Emmanuel de Mon Coach Brico.

Fournissez-vous :

– D’une perceuse visseuse – De bois – D’un embout

Découvrez sur cette vidéo les éléments importants d’une perceuse visseuse :

– Perceuse sans fil ou filaire – L’embout, mèches de perçage – Le mandrin – La bague de couple – Percussion

Envie d’en apprendre plus.

Faites appel à nos coachs travaux et découvrez nos cours de bricolage à domicile.

Besoin d’un décorateur intérieur ? Découvrez Mon Coach Déco

Un projet jardinage : Découvrez nos cours de jardinage à domicile