Pose stratifié : Comment poser un sol stratifié soi-même?

Vous avez choisi le stratifié comme revêtement de sol ? Un choix judicieux ! Facile à entretenir et proposant différents décors, le stratifié vous fera également  faire des économies. Prenez en main la réalisation du projet, et obtenez un résultat irréprochable sans se ruiner en suivant les instructions suivantes.

 

Pose stratifié : Les matériaux indispensables pour la pose du stratifié

Il est toujours recommandé de réunir les matériaux indispensables pour faciliter le travail. Les outils et matériel nécessaires pour la pose du stratifié sont:

  • le stratifié
  • une sous couche pour stratifié
  • une scie sauteuse
  • des cales d’espacement ou spacer
  • un tire-lame
  • une poignée à ventouse
  • un cutter
  • des rubans adhésifs.
  • Des vêtements de travail adapté de la marque par exemple Engelbert Strauss

 

Pose stratifié : Pose du stratifié étape par étape

La pose du revêtement stratifié est facile à réaliser, les travaux ne requièrent que peu de matériel et les stratifiés sont conçus pour se raccorder les uns aux autres. Les travaux s’effectuent en trois étapes:

  • la phase de la préparation qui consiste à adapter le stratifié à la température de la pièce dans laquelle il sera posé, pendant 48 heures. Ensuite, il faut s’assurer que la surface du sol soit parfaitement plane, bien assaini et sec pour éviter la formation de moisissures. N’hésitez pas à nettoyer et à désinfecter votre sol si nécessaire pour garantir la durabilité du revêtement. Vous devez au préalable déterminer le motif de pose de votre parquet : coupe à l’Anglaise à coupe perdue, à coupe de pierre ou inclinée
  • la pose de la sous couche: l’élément qui assure l’isolation thermique et phonique. La sous couche peut être une mousse en polyéthylène ou en polyéthylène avec film d’étanchéité. Il s’agit ici de réaliser plusieurs coupes à l’aide d’un cutter puis de les accoler au sol bout à bout avec du ruban adhésif. Il faut s’assurer d’obtenir une surface uniforme.
  • la pose du stratifié où vous devrez débuter la première pose aux coins éloignés de la porte. Choisissez une lame entière pour la première rangée pour servir de support aux restes. Réservez un espace de 8 à 10 mm avec un spacer entre le mur et cette première rangée pour permettre d’insérer les plinthes. Pour raccorder les stratifiés, inclinez la lame prédécoupée d’un angle de 45°. Coupez suivant la longueur la lame de la dernière rangée si celle-ci ne rentre pas dans l’espace restant , et n’oubliez pas de laisser la place pour les joints. Enfin, posez les plinthes dans les espaces réservés pour la jointure.

Envie d’en apprendre plus.

Faites appel à nos coachs travaux et découvrez nos cours de bricolage à domicile.

Besoin d’un décorateur intérieur ? Découvrez Mon Coach Déco

Un projet jardinage : Découvrez nos cours de jardinage à domicile

Il existe sur le marché plusieurs types de parquets : parquet massif, stratifié, contrecollé, etc. La préférence de l’un d’entre eux dépend des attentes et des goûts de chacun. Seulement, au-delà de ces considérations, il faut savoir que le choix d’une variante de ce revêtement répond à des principes et à des critères, qu’il serait tout à votre avantage de maîtriser. Vous pourrez de la sorte faire des choix qui répondent tant à l’esthétique qu’à la qualité.

Découvrez également notre article vous permettant de savoir comment poser du parquet.

La stabilité et la largeur des lames

La stabilité est un critère déterminant dans le choix de ce matériau. Sur cet aspect, le parquet contrecollé par exemple l’emporte sur le parquet massif. Le contrecollé est composé de différentes fibres, et sa dilatation est logiquement minime. Sa stabilité s’observe sur le long terme. Le bois massif par contre semble plus esthétique, mais à tendance à bouger un peu. Dans un magasin de parquet à Paris, vous pouvez en comparer différents types, et mieux en appréhender les spécificités.

S’agissant de la largeur des lames, elle est fonction de la surface ou du nombre de pièces à couvrir. Il vous est conseillé à cet effet de privilégier les petites lames, notamment pour les petites superficies. Vous créerez ainsi de nombreuses minimes rangées. Pour les surfaces plus importantes, de grandes largeurs de parquet massif pourront être utiles.

Le pigment et le contraste

Si la luminosité de votre intérieur se fait particulièrement ressentir, évitez les parquets trop clairs pour ne pas davantage accentuer l’effet de lumière et de blanc dans vos pièces. Faites le contraire si vous avez un intérieur un peu sombre ; c’est-à-dire évitez un parquet stratifié trop foncé par exemple. Un tel choix risque d’assombrir encore plus vos espaces de vie. Idéalement, faites l’option d’un parquet sombre pour des intérieurs lumineux, et de parquet clair pour des espaces sombres.

Associez les mêmes tons de parquet massif dans un même espace de vie n’est pas une bonne idée ; d’où toute l’importance du jeu de contraste. En effet, la plupart du temps, le choix du parquet est fonction de celui des mobiliers, en termes de teinte. Si vous avez des meubles foncés, misez sur un type de parquet contrecollé ou de parquet stratifié clairs, pour que le mobilier puisse s’exprimer. La réciproque est aussi valable lorsque les tons sont opposés. Sur ce site, vous trouverez plusieurs idées de pose de parquet.

Les nœuds

Les conseils dont vous devez tenir compte ici sont fonction du type de nœud.

Les nœuds visibles

Ils apportent du caractère au parquet massif. Ils sont à distinguer des veines, et offrent plusieurs possibilités. Leur manque naturel d’harmonie peut plus ou moins se remarquer. Au nombre des différentes options qu’ils proposent, il faut compter les nœuds discrets, ensuite les nœuds modérés (choix rustique), et enfin les nœuds nombreux et clairement affichés (choix campagne). Le choix idéal en l’espèce serait orienté vers la discrétion, surtout pour d’anciens appartements, afin d’apporter un effet novateur.

Les nœuds discrets

Vous pouvez miser sur eux dans des locaux modernes, ne disposant ni d’ornements, ni de corniches. Pour mieux valoriser un parquet massif, un choix rustique ou campagne serait l’idéal, afin de mieux faire apparaitre les nœuds et les fentes de cœur. Outre ces aspects, vous ferez bien de considérer également la lumière naturelle. 

La lumière naturelle

Le principal conseil ici est de tenir compte de la lumière naturelle pour choisir votre parquet contrecollé. C’est elle qui, la plupart du temps, pénètrera votre intérieur, contrairement à la lumière artificielle est souvent prévue pour le soir. Tenez donc compte de la lumière naturelle pour choisir votre parquet massif ; l’esthétique de votre intérieur en serait rehaussée.

L’aspect du bois

Pour un parquet stratifié ou dans le cas d’un parquet contrecollé, l’aspect du bois compte pour beaucoup. Et si le chêne fait l’unanimité dans l’Hexagone à la faveur de ses diverses teintes et de son séduisant veinage, il est encore plus résistant à l’abrasion et à l’usure lorsqu’il est brossé. L’idée du brossage est la conservation de la fibre dure au détriment de la fibre fine, et le fait de donner plus de profondeur et de teinte au bois. Il est à préférer au lissage, dont les effets ne sont pas si satisfaisants.

Envie d’en apprendre plus.

Faites appel à nos coachs travaux et découvrez nos cours de bricolage à domicile.

Besoin d’un décorateur intérieur ? Découvrez Mon Coach Déco

Un projet jardinage : Découvrez nos cours de jardinage à domicile

Les différents types de pose de parquet

Vous avez choisi le parquet comme revêtement de sol intérieur. Bon choix ! Le parquet apporte une touche élégante et une ambiance chaleureuse dans votre maison. Vous comptez réaliser les travaux vous-même, parce que vous êtes plutôt un bon bricoleur mais vous ne savez pas par où commencer et comment procéder. Suivez le coach du bricolage pour vous guider étape par étape dans les travaux.

Préparer le support

Pour garantir un résultat durable et dans les bonnes conditions, il est indispensable de préparer le support. Vous devez vous assurez que la surface à travailler soit bien plane. Utilisez un niveau pour vérifier l’uniformité de la surface. Ensuite, veillez à ce que le support soit salubre et sec afin d’éviter le développement des moisissures. Préservez la température intérieure entre 15° et 20°C.

Rassembler les outils nécessaires

Pour mener à bien les travaux, vous aurez besoin :

  • d’une règle,
  • d’un crayon,
  • d’un niveau à bulle,
  • d’une scie sauteuse
  • de clous à bout plat
  • une calle en bois de 8mm
  • des lambourdes

Différents type de pose de parquet : Poser le parquet par la technique clouée

Cette technique est sollicitée pour les parquets en bois massifs, mais elle est recommandée pour sa durabilité. Commencez par poser les lambourdes sur le support sur 30 cm à 40 cm d’écart puis fixez-les avec du ciment ou du plâtre. Celles-ci doivent avoir la même mesure que la pièce. Posez la première rangée du parquet en insérant la première lame entre le mur et une autre lame provisoire. Maintenir avec le pied les solives puis les clouez aux lambourdes. Emboîtez la lame suivante avec la première rangée, puis procédez comme précédemment.

Différents type de pose de parquet : Poser le parquet flottant

Le parquet flottant est beaucoup plus facile à réaliser. Tout d’abord, placez la première lame contre le mur. Interposez ensuite des cales de dilatation entre la paroi et la lame avant de placer la lame suivante. Pour la dernière rangée, mesurer l’espace à couvrir et reporter la mesure sur votre dernière lame en traçant avec une équerre. Coupez à la scie sauteuse, puis positionnez. Les irrégularités seront masquées avec les plinthes.

Pour mieux comprendre, retrouvez une vidéo sur la pose de parquet flottant ainsi que les étapes détaillés pour réussir votre projet.

Envie d’en apprendre plus.

Faites appel à nos coachs travaux et découvrez nos cours de bricolage à domicile.

Un projet de décoration : Nos architectes d’intérieur sont là pour vous aider.

Un projet jardinage : Découvrez nos cours de jardinage à domicile

Comment poser du parquet massif?

La pose d’un parquet massif ne nécessite pas une connaissance particulière en bricolage. Toutefois, pour réaliser un parquet solide et bien nivelé, vous devez travailler avec minutie tout en respectant les recommandations du coach en bricolage. Il existe notamment deux façons de poser du parquet massif : la pose du parquet massif collé et la pose clouée.

Poser parquet massif : Les outils nécessaires 

Avant de vous lancer dans les travaux, rassemblez les outils nécessaires. Vous aurez besoin de matériel de protection telle qu’un casque, un masque de protection et des lunettes de protection. Comme outils de travail, munissez-vous d’un mètre ruban, d’une équerre, d’un maillet en caoutchouc, d’une scie sauteuse, scie égoïne, ponceuse à bande, ponceuse d’angle, tire-lame, marteau, papier abrasif, d’une spatule crantée, de cordeau à poutre et bien éventuellement les clous à tête plate.

Poser parquet massif : La technique de pose parquet massif collé

La pose collée est facile à réaliser et offre un parquet discret au piétinement. Avant de poser le parquet, il faut bien nettoyer le support, enlever les poussières et traiter les problèmes d’humidité. Le support doit être maintenu à une température ambiante entre 15° et 25° avant de disposer les lames en bois massif. Appliquer les lames de colle avec une spatule crantée. Posez la première rangée du parquet tout en laissant un espace entre le mur et la lame, exercez une pression à chaque encollage pour que la lame adhère bien au sol. Emboîtez la lame suivante dans la précédente tout en l’inclinant légèrement d’un angle de 45°, puis fixez. Terminez le travail par la pose des plinthes tout en les insérant dans l’espace réservé lors de la pose de la première rangée de parquet. Nettoyez à chaque fois les excès de colle pour ne pas laisser de traces indélébiles.

Poser parquet massif : La technique de la pose clouée

Cette méthode est beaucoup plus rudimentaire, elle nécessite la pose de lambourdes, des poutres en bois assez lourdes. La première étape sera donc de poser les solives où seront fixés les parquets massifs. Une fois les poutres placées au sol, passez à la pose des lames de bois. Pour mettre en place la première rangée du parquet, servez-vous d’une autre lame pour bien positionner la première sans la fixer, puis clouez. Recommencez la même procédure pour recouvrir tout le sol, terminez par la pose des plinthes.

Apprenez-en plus sur comment poser du parquet en consultant notre article générique

Envie d’en apprendre plus.

Faites appel à nos coachs travaux et découvrez nos cours de bricolage à domicile.

Un projet de décoration : Nos architecte d’intérieur sont là pour vous aider.

Un projet jardinage : Découvrez nos cours de jardinage à domicile