Reparons

Le gaspillage représente un problème planétaire qui coûte cher aux consommateurs et à l’environnement. Il est causé par de nombreux facteurs comme la négligence et la surconsommation. Cette pratique alimente la pollution à travers la création de déchets et représente une perte importante d’argent. Elle touche différents domaines et nécessite l’implication de tous pour venir à son terme. Souhaitez-vous apporter votre contribution ? Arrêtez de gaspiller et réparez.

Limiter le gaspillage en optant pour la réparation des appareils d’entretien du jardin

Pour prendre soin des plantes de votre jardin et mettre en valeur votre espace extérieur, vous aurez besoin des équipements de jardinage indispensables. En fonction des plantes qui composent votre espace vert, il peut s’agir des appareils de motoculture tels que la tondeuse à gazon, le tracteur tondeuse, la tronçonneuse ou encore un motoculteur. Lorsque ceux-ci sont défectueux, ne les jetez surtout pas. Réparez-les.

Comment réparer les outils d’entretien de jardin ?

Il est tout à fait possible de réparer ses outils d’entretien soi-même. Il vous suffit de vous renseigner sur la panne pour identifier les pièces endommagées. Vous devrez ensuite vous tourner vers un vendeur de pièces détachées d’appareils de motoculture pour acquérir celles dont vous avez besoin ainsi que les outils de bricolage nécessaires à la réfection.

Vous trouverez assurément chez un spécialiste, toutes les pièces de moteur (Bouchon de réservoir, carburateur…), de coupe (lame, embrayage de lame, chaîne…), d’électricité (batterie, bougie, démarreur…), de filtration (filtre à air, à essence, à huile) et bien d’autres encore. Pour vous aider dans votre recherche, obtenez plus d’informations sur expert-motoculture.fr, un professionnel des pièces détachées de motoculture.

Notez toutefois que suivre les tutoriels ou regarder les vidéos sur la réparation de votre accessoire représente l’un des meilleurs moyens d’effectuer cette opération étape par étape. Si vous ne disposez pas du temps nécessaire, vous pouvez solliciter un professionnel pour la restauration de vos appareils de motoculture comme la débroussailleuse et la motobineuse.

Ce principe s’applique également aux appareils électroménagers : lave-vaisselle, four, nettoyeur vapeur, lave-linges, micro-ondes… L’on estime à 50 millions de tonnes, les déchets électroniques. 50% de ceux-ci, soit 25 millions, proviendraient des appareils électroménagers. De plus, la quantité des Déchets d’Équipements électriques et électroniques (DEEE) provenant des ménages est estimée entre 16 et 50 kg par habitant et par an. Pour pallier à cette situation, arrêtez le gâchis en réparant vos équipements défectueux ou abîmés plutôt que de les jeter.

réparation outils d'entretien jardin

Pourquoi réparer vos équipements de jardinage ?

Comme tout appareil, vos accessoires d’entretien d’espace vert peuvent tomber en panne à cause d’un accident, d’une utilisation intensive ou du dysfonctionnement d’une pièce. Dans ce cas, faut-il changer son matériel ? C’est malheureusement ce que font la plupart des utilisateurs. Pourtant, la réparation représente la meilleure chose à faire face à la survenance d’une panne de vos équipements de jardinage.

Il est en effet plus économique de réaliser une réfection que d’acheter un nouvel appareil. Abandonner votre matériel défectueux est une manière de gaspiller son réel potentiel. De plus, cet acte participe à augmenter les déchets et accroît par conséquent votre empreinte environnementale négative. Remplacer votre outil au moindre problème sans essayer de le réparer est une manière d’alimenter la surconsommation. Privilégiez donc la réfection au remplacement de vos équipements dysfonctionnels.

Arrêter le gaspillage en faisant attention à son alimentation

L’alimentation représente un important poste de gaspillage à travers le monde. Elle démarre dans les grandes distributions qui sont à elles seules responsables de 14% du gaspillage alimentaire, pour s’accentuer dans les ménages.

Pourquoi limiter le gaspillage alimentaire ?

931 millions de tonnes de nourriture sont gaspillées chaque année dans le monde. En France, c’est environ 10 millions de tonnes d’aliments consommables qui sont jetées. On retrouve dans les ordures ménagères, une quantité de nourriture encore emballée estimée à 7kg/hab par an.

Ces chiffres alarmants traduisent les mauvaises pratiques des ménages quant à la gestion des aliments qu’ils achètent. Non seulement la nourriture gaspillée est de l’argent jeté par la fenêtre, elle exprime également une mauvaise gestion de ces denrées produites grâce à l’exploitation des ressources naturelles. De même, la nourriture jetée participe à accroître les déchets et traduit une mauvaise valorisation du travail laborieux des agriculteurs.

Comment arrêter le gaspillage alimentaire ?

Bien que des mesures aient été prises et des lois votées pour limiter le gaspillage, les résultats peinent à être effectifs. La meilleure manière pour vous de contribuer à améliorer les choses consiste à limiter au maximum le gaspillage alimentaire dans votre ménage. Pour ce faire, n’achetez que les produits dont vous avez réellement besoin dans les quantités adaptées. Établir les menus de la semaine et vous en inspirer pour faire la liste des courses à effectuer peut vous aider à mieux consommer.

Assurez-vous d’utiliser tous produits achetés. Lorsque vous ne finissez pas vos repas, veillez à les revaloriser pour les consommer. Vous pouvez également les conserver à la bonne température et veiller à les utiliser dans le respect du temps de conservation. Pour éviter qu’il y ait des restes, préparez uniquement la quantité de nourriture suffisante. Prêtez également attention à la date de péremption des produits alimentaires.

Si ceux-ci portent la mention « à consommer jusqu’au », il s’agit de la DLC (date limite de consommation). Dans ce cas, toute consommation après cette date peut présenter des risques pour la santé. Si en revanche vous lisez « À consommer de préférence avant le » ou DDM (Date de durabilité minimale), cela veut dire que vous pouvez consommer le produit après la date mentionnée sans risque. Cependant, le goût, l’odeur ou encore la couleur de l’aliment peuvent changer.

gaspillage alimentaire

Arrêter le gaspillage à travers le choix responsable de ses vêtements

Le gaspillage touche également le secteur de l’habillement. Et pour cause, l’industrie textile crée un engouement autour de la mode et incite à l’hyperconsommation saison après saison. Cela se traduit notamment par le développement du fast-fashion qui se caractérise par le renouvellement mensuel, voire hebdomadaire, des collections de vêtements au sein des marques.

Gaspillage vestimentaire : pourquoi le limiter ?

Au rythme effréné de la mode rapide, l’industrie de la mode devient une source de problèmes. Les habits du fast-fashion sont produits en masse et offerts à des prix compétitifs. Cela s’explique notamment par la surexploitation des travailleurs (11 h de temps de travail dans certains pays) dans les ateliers de misère comme le témoigne l’effondrement du Rana Plaza au Bangladesh. De plus, les prix bas sont synonymes de main-d’œuvre à rabais (2 euros par jour dans certains pays).

Outre cette situation, la plupart des marques et prêts-à-porter détruisent leurs invendus. Il est question de plusieurs centaines de milliers de tonnes de vêtements. Cependant, le pire vient des consommateurs. Ce sont eux qui alimentent le gaspillage vestimentaire en cherchant à être à tout prix à la mode. L’on estime à 4 millions de tonnes, la quantité d’habits jetés par les Européens chaque année. Ce qui l’explique en partie, c’est la mauvaise qualité des textiles du fast-fashion.

La production d’un kilogramme de vêtements nécessite 20 000 litres (fibres végétales, élevage des animaux…) tandis que certains habits de la mode rapide sont réalisés à base de ressources non renouvelables. C’est le cas des tenues en polyester qui sont produites à base de pétrole.

Comment arrêter de gaspiller ses vêtements ?

Au regard de l’impact environnemental du gaspillage vestimentaire, il est important que chaque personne prenne conscience de l’enjeu que cela représente. Le prix à payer pour être à la mode revient très cher pour la planète. Alors, que faire pour limiter ce gâchis ? Pour commencer, achetez des habits uniquement pour satisfaire un réel besoin et non pour simplement vous faire plaisir ou pour être à la mode. Vous devez également veiller à acheter uniquement des tenues d’excellente qualité afin de vous assurer de leur bonne durabilité. Cela vaut en effet la peine d’investir une somme d’argent raisonnable dans un vêtement de bonne qualité et d’en profiter plusieurs années.

L’un des meilleurs moyens de réparer un tant soit peu les dégâts du fast-fashion et de limiter le gaspillage vestimentaire consiste à se mettre à la mode éthique. Celle-ci promeut une consommation responsable qui répond véritablement à un réel besoin. Elle vise la qualité plutôt que la quantité.

De plus, les vêtements de la mode éthique sont confectionnés avec des matériaux respectueux de l’environnement et de la peau des utilisateurs. Ils visent le confort et offrent une bonne durabilité de manière à rentabiliser votre investissement. Ils sont notamment vendus à des prix justes permettant de valoriser le travail des artisans et de les payer à leur juste valeur.

D’autres moyens d’éviter le gaspillage vestimentaire

Un autre moyen d’éviter le gâchis consiste à donner vos anciens habits aux personnes qui en ont besoin ou à des associations œuvrant dans le social. Vous leur offrez ainsi une seconde vie et rendez service à l’humanité ainsi qu’à l’environnement. D’autre part, si vous ne souhaitez pas faire don de vos vêtements qui ne vous vont plus ou qui ne sont plus à votre goût, vous pouvez essayer de les revendre en friperie sur les sites internet spécialisés. Sachez toutefois qu’il est possible de redonner du style à ces tenues en les personnalisant au goût du jour. Il vous suffit de suivre des tutoriels DIY et de mettre en pratique les astuces données.

gaspillage vestimentaire

Éviter le gaspillage : quelques conseils et astuces pratiques

Pour éviter de gaspiller, revoyez votre consommation et rendez-la plus responsable et plus optimale. Gardez à l’esprit que vous devez éviter à tout prix la surconsommation dans tous les domaines. Pour ce faire, achetez uniquement pour satisfaire un réel besoin. C’est le meilleur moyen de vous assurer d’utiliser vos produits et d’arrêter le gâchis.

Lorsque les appareils que vous utilisez tombent en panne, privilégiez leur réparation à leur remplacement. Cela vous permet de leur donner une seconde vie. S’ils sont hors d’usage, essayez de les donner aux structures qui se chargent de leur recyclage. Cela permet de réduire leur empreinte environnementale. En prenant en compte ces conseils, vous pourrez arrêter le gâchis, réparer, mieux gérer vos finances et prendre soin de l’environnement.

La console industrielle ou la console contemporaine
console contemporaine

La déco tient une place privilégiée dans votre maison ? Optez pour un meuble design qui complète vos meubles, mais qui Read more

Qu’est-ce qu’une maison minimaliste ?

Je présente mon projet Une maison purifiée, claire, ordonnée et sans encombrement, voilà les critères qui qualifient la maison minimaliste. Read more

Comment décorer sa chambre à coucher ?

Je présente mon projet Vous pensez avoir choisi le lit idéal pour passer de bonnes nuits, pourtant ce n’est pas Read more

Comment embellir son extérieur ?

Je présente mon projet Jardin, balcon ou terrasse, l’espace extérieur mérite d’être embelli pour offrir un coin de détente et Read more

Pourquoi choisir l’outillage Ryobi ?

La marque Ryobi n’a jamais cessé de satisfaire les bricoleurs novices, occasionnels et chevronnés avec ses gammes d’outillage performant et toujours innovant. Ryobi est une entreprise japonaise pionnière dans la fabrication d’outils électroportatifs, d’outils stationnaires, mais également d’outils de jardin. Si au départ en 1943 elle œuvrait dans le domaine de l’automobile et de l’équipement de print, elle s’est reconvertie vers 1968 dans les outillages de bricolage et de jardinage. Qualité, praticité et performance, tels sont les mots qui peuvent décrire l’outillage Ryobi.

Choisir l’outillage Ryobi : spécialités et spécificités de la marque

Ryobi est une grande firme japonaise spécialisée dans la fabrication d’outillage électroportatif, mais aussi d’outils stationnaires de bricolage et de jardinage. Son principal objectif est d’offrir des outils pratiques, performants et innovants, et ce, à un prix accessible à tous.

Depuis sa création, la marque ne cesse de gagner en notoriété. Elle fait partie du groupe TechTronic Industries (TTI), spécialiste mondial dans la distribution d’outillage électronique. Elle possède également une qualification des plus grandes marques réputées dans la réalisation de produits de qualité, avec des finitions minutieuses telles que la marque AEG, Hoover et Homelite .

Ces dernières décennies, Ryobi veut s’imposer sur le marché de l’outillage électroportatif en développant des machines de bricolage et de jardinage simples d’utilisation, adaptées à toutes les situations et dans n’importe quel environnement. On citera entre autres une boulonneuse à choc sans fil, la ponceuse excentrique sans fil et de nombreux outils électroportatifs multifonctionnels.

Choisir l’outillage Ryobi : performance et praticité des outils

Les outils Ryobi sont conçus pour apporter un confort de maniabilité et une simplicité d’utilisation à ses utilisateurs. Ceci est tout autant valable pour les outils de bricolage ou de jardinage à usage courant ou professionnel. Les machines sont légères, mais puissantes, tout en offrant une longue durée d’utilisation.

A cet effet, Ryobi a misé sur des outils électroportatifs fonctionnant sur une batterie Lithium-Ion (Li-Ion), dotée d’une puissance de 18V.

Elle intègre le système de batterie One+ permettant d’interchanger la batterie Ryobi avec les 40 autres gammes d’outillage de bricolage ou de jardinage de la marque. Ce concept entre dans le cadre de la réduction de la fabrication de masse qui suivent les directives européennes DEEE et RoHS sur la protection des usagers et de l’environnement.

Arrêtons le gâchis : réparons !
Reparons

Le gaspillage représente un problème planétaire qui coûte cher aux consommateurs et à l'environnement. Il est causé par de nombreux Read more

Électroménager : le dépannage et la réparation plutôt que le remplacement
Électroménager : le dépannage et la réparation plutôt que le remplacement

À des fins commerciales, les appareils électroménagers sont prévus pour se détériorer après une certaine période d'utilisation, c'est ce que Read more

Concevoir un home studio
Concevoir un home studio

Les home studios sont de plus en plus populaires.Les home studios sont de plus en plus populaires. À la suite Read more

Nos conseils pour installer une palissade en bois et clôturer son jardin
Conseils pour installer une palissade en bois

En plus de donner une allure rustique à votre propriété, une palissade en bois sert avant tout de protection. Elle Read more

Électroménager : le dépannage et la réparation plutôt que le remplacement

À des fins commerciales, les appareils électroménagers sont prévus pour se détériorer après une certaine période d’utilisation, c’est ce que l’on appelle l’obsolescence programmée. Apparaissent alors les différents signes de dysfonctionnement : bruit inhabituel, température anormale, etc. Face à ce genre de situation, vous pouvez réparer l’appareil ou le remplacer. Le remplacement peut être une option tentante, mais ce choix est impactant, tant pour votre portefeuille que pour l’environnement. C’est la raison pour laquelle la réparation est de plus en plus privilégiée. Pourquoi choisir le dépannage ? À qui faire appel ? Découvrez les réponses dans cet article.

Électroménager : les avantages de la réparation

En optant pour la réparation, voici les deux principaux avantages dont vous bénéficierez.

La réparation de vos appareils : un avantage économique

Le premier intérêt de faire réparer vos appareils électroménagers est sans conteste les économies réalisées. Les pannes sont souvent résolues en remplaçant simplement une pièce défectueuse. D’autant plus que de nombreuses enseignes vendent des pièces détachées destinées à leur marque. Cela vous évite de dépenser pour un nouvel appareil.

Si la panne en question est mineure, ou si vous avez les compétences nécessaires, vous pourrez effectuer vous-même les réparations. Cela vous reviendra encore moins cher, car vous serez épargné du coût de la prestation du dépanneur.

Afin d’y voir plus clair, prenons l’exemple d’un réfrigérateur défectueux. Si vous choisissez de le remplacer, un appareil de taille moyenne correspondant à une petite famille de trois personnes (environ 300 litres) coûte aux alentours de 400 €. En optant pour une réparation, vous n’aurez qu’à prévoir environ 70 € : selon la plateforme Yoojo, c’est le coût de prestation moyen d’un dépanneur pour réparer un réfrigérateur. À cela, ajoutez le prix de la pièce qui viendra remplacer la partie défectueuse. Voici quelques exemples de tarifs pouvant vous servir de référence :

  • thermostat : 7,8 €
  • cartouche de filtre à eau : 22,80 €
  • ventilateur évaporateur : 19 €
  • portillon freezer : 65 €

Notez toutefois que tous ces prix varient en fonction de la marque et du fournisseur. Quoi qu’il en soit, vous économiserez toujours en optant pour la réparation. Vous pouvez même épargner jusqu’à des centaines d’euros selon le problème d’origine et le coût de la pièce remplaçante.

réparation électroménager

Réparer votre électroménager : un avantage écologique

Dans un monde de plus en plus marqué par la pollution et le réchauffement climatique, la préservation environnementale devrait être au cœur de la préoccupation de tous. Le dépannage des appareils électroménagers défectueux est une des solutions à privilégier dans une démarche écologique.

L’objectif est d’optimiser la durée de vie des machines afin de limiter les gaspillages. En effet, acheter un appareil neuf conduit à se débarrasser de celui déjà usé. Cette action augmente le volume des déchets et nuira encore plus à l’environnement.

Certes, le recyclage dédié aux appareils en fin de vie amenuise l’impact, mais cette solution n’est pas sans conséquence. Ce processus implique un coût environnemental important, car la partie réellement réutilisée ne constitue qu’une partie de l’appareil. Le reste est enfoui sous terre et incinéré, ou subi d’autres traitements impliquant une dispersion incontrôlée des produits dans la nature. Pour leur part, les plastiques présents dans les réfrigérateurs sont transformés en brome, un plastique non recyclable. Alors qu’il semble quelque peu rassurant, le terme « recyclage » est donc loin d’être une solution parfaite.

L’une des meilleures manières de réduire ces déchets reste ainsi la réparation. De plus, en évitant d’acheter du neuf à chaque fois, vous contribuez également à réduire l’empreinte carbone des industries de fabrication.

Réparation : appeler un dépanneur ou faire soi-même ?

Lorsque vous avez choisi de réparer au lieu de remplacer, il reste encore une autre décision à prendre : effectuer vous-même les réparations ou appeler un professionnel ?

Réparer la panne soi-même

Du point de vue financier, mener soi-même les réparations est certainement une solution très économique. Cependant, la condition à remplir a minima est d’avoir le temps et l’équipement requis, ainsi que des notions en bricolage. Heureusement, grâce aux divers guides et tutoriels sur Internet, vous pourrez comprendre aisément l’origine de la panne. Si cette dernière est courante, la réparation sera même très facile.

Réparer les électroménagers vous-même peut représenter également des inconvénients. Une réparation requiert forcément des règles de sécurité à maîtriser et des connaissances sur les équipements de l’appareil. En étant encore profane dans ce domaine, vous risqueriez d’aggraver le problème existant en cas de fausse manipulation, au point de devoir appeler un professionnel au final. Il se peut également qu’à défaut de compétences, la panne revienne quelque temps après.

Appeler un dépanneur électroménager

Faire appel à un dépanneur sera la meilleure solution si vous souhaitez des réparations de qualité et pérennes. Compétent dans son domaine, le spécialiste dispose d’assez d’expérience pour faire face à tous les types de problèmes. Il est par ailleurs équipé de tous les matériels nécessaires afin d’intervenir correctement.

La concurrence entre services de dépannage étant de plus en plus rude, les professionnels veillent à assurer la qualité de leurs prestations avec des tarifs compétitifs et abordables.

Appeler un dépanneur revient également à réaliser un gain de temps. En tant que professionnel, réparer une panne courante peut lui prendre seulement une matinée, voire une heure. Comparé à cela, vous dépenserez bien plus de temps pour faire des recherches, détecter l’origine de la panne, visualiser des tutos et enfin réparer.

Et bien sûr, un dépanneur professionnel saura vous donner tous les conseils concernant le choix des pièces, l’entretien de l’appareil dans le futur, etc.

Comment trouver un dépanneur en électroménager ?

En ce qui concerne la recherche d’un dépanneur, vous pouvez en trouver sur des plateformes spécialisées ou contacter directement une entreprise.

dépanneur électroménager

Les plateformes de dépannage en électroménager

La meilleure manière de trouver un dépanneur de confiance est de vous rendre sur une plateforme. Il s’agit d’un site rassemblant plusieurs professionnels spécialisés dans divers secteurs d’activité : plomberie, serrurerie, électroménager, etc.

Opter pour cette option vous permet de bénéficier d’un large choix. En effet, les professionnels qui y sont inscrits sont nombreux. De ce fait, vous avez la possibilité de mener des comparaisons concernant :

  • leurs compétences
  • leurs domaines d’intervention
  • leurs spécialités
  • les avis des autres clients
  • les tarifs appliqués

De plus, les profils inscrits sur les plateformes ont généralement fait l’objet d’une vérification avant d’être mis en ligne. Une raison de plus pour faire confiance aux professionnels inscrits sur ces sites.

Les entreprises spécialisées de dépannage

Vous avez aussi la possibilité de contacter directement une entreprise de dépannage. Leurs offres sont proposées avec des forfaits intéressants qui sont toutefois souvent plus onéreux que ceux pratiqués sur les plateformes.

Face à la concurrence, les entreprises misent énormément sur le marketing et privilégient la qualité de service. Elles veillent à ce que les clients soient pris en charge dans les meilleures conditions. Il existe par exemple certaines entreprises qui suggèrent de mener des diagnostics à distance. De cette manière, leurs professionnels peuvent immédiatement intervenir et mener les réparations nécessaires rapidement.

La réparation est désormais la solution par excellence en cas de panne d’appareils électroménagers. En effet, c’est une option qui apporte un réel avantage écologique, notamment en limitant les déchets. Bien qu’ils puissent être recyclés, les appareils dont vous vous débarrassez continuent de polluer l’environnement. Notez aussi que la réparation vous permet de réaliser des économies par rapport à l’achat d’un équipement neuf. D’autant plus que le coût de la prestation d’un dépanneur est souvent très abordable, tout comme le prix des pièces détachées. Notez également que vous pourriez éviter toutes les contraintes liées à la réparation si vous entretenez régulièrement vos appareils. L’entretien prolonge la durée de vie des appareils et évite la défectuosité précoce des pièces.

Comment bien sécuriser le périmètre de sa maison ?
Comment bien sécuriser le périmètre de sa maison

En 2021, les enjeux de la question de la sécurité domestique sont toujours bien présents. Alors que le nombre de Read more

La technologie et les assurances habitations
La technologie et les assurances habitations

Pourquoi le secteur de l'assurance habitation fait-il partie des secteurs d'assurance qui ont connu les progrès technologiques les plus rapides Read more

Qu’est ce qu’un gerbeur?
Qu’est ce qu’un gerbeur?

Le gerbeur est un outil aujourd’hui indispensable dans le domaine de la manutention et de la grande distribution. Ce chariot Read more

Dans quels cas privilégier l’interphone vidéo ?
Dans quels cas privilégier l'interphone vidéo ?

La technologie permet de réaliser des avancées majeures dans pratiquement tous les domaines. Le secteur de la sécurité plus qu'aucun Read more

Concevoir un home studio

Les home studios sont de plus en plus populaires.

Les home studios sont de plus en plus populaires. À la suite de l’épidémie de coronavirus, de nombreux interprètes, ingénieurs du son et musiciens prennent la décision de construire leur propre studio à domicile où ils peuvent continuer à travailler. Cependant, pour transformer une pièce en studio, nous devons prendre en compte de nombreux facteurs importants. Nous avons demandé à Perfect Acoustic de nous aider sur ce sujet https://perfectacoustic.fr/
Bien sûr, le premier et le plus important aspect est l’emplacement où nous voulons concevoir le studio. Il peut s’agir d’une pièce de notre propre maison ou d’un garage, d’un atelier ou d’un débarras inutilisé. Dans le cas d’un studio, le matériau des murs et les meubles utilisés pour décorer la pièce du studio importent également. Peut-être avons-nous tous expérimenté l’écho de la parole ou de la musique dans une pièce complètement vide et nue, donc si nous voulons créer un home studio qui fonctionne vraiment bien, la première étape et la plus importante devrait être d’améliorer et de gérer l’acoustique de la pièce. ! Pour ce faire, il est recommandé de rechercher des spécialistes de l’acoustique, qui effectuent généralement une mesure acoustique à l’avance à l’aide de programmes informatiques afin qu’ils puissent déterminer exactement où, quoi et combien de produits de panneaux acoustiques sont nécessaires.

L’acoustique est très importante !

Il est également nécessaire de placer des éléments acoustiques absorbants et diffuseurs sur les murs et le plafond, car l’absorption acoustique et l’atténuation des basses seules ne suffisent pas pour créer un son parfait. Une acoustique équilibrée et harmonieuse nécessite également une gestion idéale des sons réfléchis, aidée par des diffuseurs. Il est également important d’impliquer des professionnels de l’acoustique dans la gestion du studio, car cela évitera le cas d’une sur-atténuation.
Si le studio est entouré de murs de verre ou s’il y a beaucoup de surfaces vitrées, appliquez des rideaux acoustiques absorbants épais devant les surfaces de verre. Non seulement ils améliorent l’acoustique, mais ils atténuent également les bruits extérieurs, garantissant que la qualité d’un enregistrement sonore ou d’un mixage, par exemple, est parfaite.
Les surfaces au sol ne doivent pas non plus être oubliées, car les grandes surfaces lisses et dures comme les parquets ou les carreaux, ou même le linoléum, réfléchissent les sons, créant ainsi des échos. La solution à ce problème réside dans les tapis anti-bruit, qui sont épais et densément tissés et peuvent absorber plusieurs décibels de son.
Nous pouvons même placer des meubles rembourrés, des chaises ou des canapés dans notre studio. Non seulement ces meubles jouent un rôle dans l’ameublement et le design de la maison, mais ils sont également capables d’absorber tous les sons, sinon dans la même mesure que les produits conçus spécifiquement à des fins acoustiques.
Si une pièce à haut plafond est convertie en studio, des panneaux de plafond doivent également être placés au plafond, qui absorbent également les sons ascendants et évitent ainsi les interférences désagréables et les ondes stationnaires, qui dégradent également la qualité des matériaux sonores.
C’est une idée fausse que les boîtes à œufs bon marché, ou les panneaux muraux en mousse de polystyrène seront efficaces pour traiter l’acoustique, car ces matériaux ont une structure cellulaire, ils n’absorbent donc que les aigus, ils ne peuvent rien faire avec les sons graves, donc notre principal problème reste le même et nous pouvons même rendre le son de studio encore pire avec ces produits de mauvaise qualité. Si vous avez réussi à rendre notre studio acoustiquement idéal, vous devriez également vous procurer l’équipement et les accessoires.

Audio, technologie hi-fi

Un ordinateur ou un ordinateur portable est essentiel pour le travail en studio, donc bien sûr la chose la plus importante est d’avoir un ordinateur portable ou un ordinateur pour le bon travail en studio, avec la bonne qualité de carte son nécessaire pour un traitement sonore parfait, de préférence des entrées microphone et niveau ligne plus d’écrans d’ordinateur. Les haut-parleurs de contrôle et le microphone sont une partie essentielle d’un studio. Une grande attention doit être accordée au placement idéal des haut-parleurs, et les professionnels de l’acoustique peuvent également vous aider. Il est conseillé de placer les enceintes à hauteur de tête, à égale distance les unes des autres et de la position d’écoute. Nous aurons besoin d’un casque, et même d’un contrôleur, d’un clavier midi et d’une console de mixage de musique si quelqu’un en a besoin pour travailler.
Résumé
Pour concevoir un studio qui fonctionne vraiment bien, assurez-vous d’avoir le bon équipement et les bonnes installations, et portez également une attention particulière à la gestion acoustique de votre studio !

Comment trouver une fuite électrique ?
Comment trouver une fuite électrique

Une fuite électrique n'est pas anodine. Elle peut occasionner des pannes passagères, comme elle peut augmenter votre consommation énergétique. Pour Read more

Pantalon de travail : que considérer pour choisir un modèle de qualité ?
Pantalon de travail : que considérer pour choisir un modèle de qualité ?

Acheter un pantalon adapté à son travail permet de se sentir à son aise durant ses activités. Cependant, il n’est Read more

Comment optimiser l’organisation d’un chantier ?
Comment optimiser l’organisation d’un chantier ?

Au-delà des compétences techniques d’une entreprise BTP, sa bonne organisation détermine son efficacité sur les chantiers. Raison pour laquelle les Read more

Agrandir sa maison : les avantages d’une véranda
Agrandir sa maison : les avantages d’une véranda

Agrandir sa maison : les avantages d’une vérandaVous désirez amplifier l’espace de vie au sein de votre logement ? La véranda peut Read more

Conseils pour installer une palissade en bois

En plus de donner une allure rustique à votre propriété, une palissade en bois sert avant tout de protection. Elle met aussi votre espace extérieur à l’abri des regards indiscrets. Ce genre de clôture a encore deux autres avantages : son prix raisonnable et sa facilité d’installation. Dans cet article, nous allons justement vous montrer comment installer une palissade en bois et clôturer votre jardin.

Les outils nécessaires

Comme on dit, les bons outils font les bons ouvriers. Nous allons donc commencer par indiquer les équipements indispensables à l’installation de la palissade en bois de votre choix. Vous avez besoin de :

  • Une masse
  • Une visseuse électrique et des vis
  • Un mètre ruban
  • Un niveau à bulle
  • Supports à planter
  • Un mailler
  • Pattes de fixation
  • Un cordeau à tracer
  • Têtes de diamant
  • Une griffe de jardin

Maintenant que vous êtes bien équipé, vous pouvez poser votre palissade en bois avec encore plus de facilité.

Les 4 étapes de l’installation d’une palissade en bois

La préparation du terrain

Il est important de bien préparer le terrain à l’installation de la clôture. C’est la base de toute l’opération. Commencez par borner votre jardin avec le cordeau à tracer afin de délimiter la zone dédiée à la palissade en bois. Ensuite, mesurez le périmètre de l’espace à clôturer pour connaître le nombre de poteaux à poser. En cas de faibles dénivelés, aplanissez la surface concernée à l’aide de la griffe de jardin. Cette première étape se termine par le retrait des plantes qui risquent de gêner l’installation de la clôture en bois.

L’installation des poteaux d’angle

Pour vous faciliter la tâche, nous vous conseillons de poser les poteaux d’angle. Ils se démarquent par la présence d’entailles sur deux côtés. Tout d’abord, marquez au sol l’emplacement de chaque poteau d’angle. Ensuite, utilisez la masse pour enfoncer chaque support à planter dans la terre. Maintenant, vous pouvez insérer le poteau d’angle dans son support tout en vérifiant la verticalité de la pose avant de visser.

L’installation des panneaux en bois

Chaque panneau de la palissade en bois se met entre deux montants. À ce stade, il est recommandé de tendre votre cordeau à tracer entre les poteaux. Maintenant, il faut faire glisser la première latte du panneau dans les rainures des poteaux en vous assurant que la languette pointe vers le haut. Il ne vous reste plus qu’à emboîter les autres lattes entre elles. Utilisez le maillet pour bien les souder. Continuez ainsi jusqu’en haut des poteaux et répétez les mêmes opérations jusqu’à ce que tous les panneaux soient installés.

Les finitions de la palissade en bois

Pour une clôture solide et esthétique, il ne faut pas négliger les finitions. Il convient de bien relier les panneaux et les poteaux avec des pattes de fixation. Vous pouvez mettre deux pattes en haut et deux pattes en bas. Terminez le travail d’installation par la fixation des têtes de diamant sur le sommet des poteaux. Elles les protègent de l’humidité et prolongent ainsi la durée de vie de la palissade en bois.

 

Vis-à-vis : comment retrouver votre intimité ?
Vis-à-vis : comment retrouver votre intimité ?

Quand on a une maison ou un appartement dont la façade n'est pas couverte, on ne peut souvent pas bien Read more

Tonnelle de jardin : emplacement, entretien, coût
Tonnelle de jardin : emplacement, entretien, coût

Si les beaux jours sont synonymes de détente au soleil, ils peuvent aussi être source de brûlures ! Les fortes Read more

Comment équiper sa terrasse durant les jours ensoleillés ?
Comment équiper sa terrasse durant les jours ensoleillés

Comment équiper sa terrasse durant les jours ensoleillés ? Avec le passage à l'heure d'été, l'allongement des journées et l'arrivée Read more

Comment concilier travail en hauteur et sécurité ?
Comment concilier travail en hauteur et sécurité

Comment concilier travail en hauteur et sécurité ? À l’instar de bien d’autres professionnels, les employés en génie civil ou Read more

La technologie et les assurances habitations

Pourquoi le secteur de l’assurance habitation fait-il partie des secteurs d’assurance qui ont connu les progrès technologiques les plus rapides ces derniers temps ?

A la base, les technologies ont été introduites dans nos vies principalement pour nous rendre la vie plus facile. Aujourd’hui, il ne fait aucun doute que la technologie ne fait pas que nous faciliter la vie, mais qu’elle contribue également à nous protéger. Et les technologies d’assurance habitation sont l’un des moyens par lesquels la technologie nous aide à être plus en sécurité.

 

En effet, il existe aujourd’hui une abondance de technologies intelligentes, en particulier pour les systèmes de sécurité domestique. Du coup, nous avons plus d’options que jamais pour protéger notre maison. Mais cela explique-t-il vraiment pourquoi la technologie de l’assurance habitation connaît un tel essor de nos jours ?

Eh bien, il y a plusieurs raisons à cela. Mais avant d’en parler, jetons d’abord un coup d’œil sur la façon dont la technologie change l’industrie de l’assurance habitation.

Comment la technologie change-t-elle le secteur de l’assurance habitation ?

En clair, la technologie a donné naissance à une approche plus facile de l’assurance habitation. Concrètement, les technologies permettent un accord plus aisé entre l’assureur et l’assuré. De même, la technologie change radicalement la façon dont les dommages sont signalés, en particulier dans les cas d’assurance habitation locataire. Comment ?

 

En effet, un assureur peut immédiatement entamer l’évaluation des dommages si le locataire prend le temps de prendre des photos et des vidéos dès qu’il constate une perte ou un dommage. Le propriétaire peut ne pas être concerné par la police d’assurance.

 

Par ailleurs, nous savons que l’expérience des sinistres habitation est la priorité numéro un pour la plupart des assureurs habitation. Par conséquent, des technologies comme l’IA visent à rendre l’expérience des sinistres habitation plus précise, plus facile et plus réussie que jamais et ceci également pour les ouvriers de la construction des maisons.

 

De plus, nous pouvons assurer nos maisons en ligne. Donc, nous devons nous attendre à des progrès continus, car les assureurs trouvent constamment des moyens novateurs d’intégrer la technologie dans leur processus de règlement des sinistres habitation pour les rendre plus efficaces.

Pourquoi le secteur de l’assurance habitation a connu une évolution technologique rapide de nos jours ?

Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles la technologie évolue rapidement dans le secteur de l’assurance habitation. Parmi ces raisons, voici les principales qui expliquent ce progrès technologique.

L’InsurTech comme composante d’une offre d’assurance

Les technologies de l’InsurTech aident à la fois les compagnies d’assurance et les assureurs en faisant de l’assurance une affaire beaucoup plus conviviale. Il s’agit en principe de dispositifs qui peuvent surveiller activement le foyer tout au long de la journée et de la nuit, ainsi que d’envoyer des notifications d’activités inhabituelles ou négatives directement sur un appareil mobile.

 

Ainsi, de nombreuses entreprises d’assurance proposent ces technologies domestiques intelligentes telles que des caméras, des capteurs et des moniteurs en tant qu’éléments d’une police d’assurance.

 

Et aujourd’hui, que ce soit des ampoules intelligentes qui s’éteignent automatiquement lorsque vous quittez la maison ou des réfrigérateurs intelligents qui commandent vos courses de la semaine, la technologie d’assurance habitation fait partie intégrante de notre quotidien.

L’intérêt des technologies pour les assureurs habitation

La plupart des technologies d’assurance habitation nous permettent de vivre tranquillement tout en apportant une valeur ajoutée à nos vies. En outre, du point de vue de la sécurité, ces dispositifs détectent et signalent toute activité susceptible de nous nuire et même celles qui échappent à la vigilance de l’homme.

 

C’est dans cette optique que Jay Borkakoti, directeur de l’assurance habitation, Royaume-Uni et Irlande affirme : “Nous pensons que les technologies de la maison intelligente présentent un énorme potentiel pour les assureurs habitation […] en fournissant à l’assureur des informations factuelles sur les facteurs connus qui conduisent au risque.”

 

Ainsi, ces technologies permettent aux assureurs habitation de disposer de données précieuses pour mieux comprendre et atténuer les risques. Ce qui les rend extrêmement importantes, raison pour laquelle elles sont très répandues.

L’amélioration de l’assurance habitation avec la technologie

Il est évident que les fournisseurs d’assurance traditionnels dominent toujours la majorité des parts de marché. Mais il est encore plus évident que leur position au sommet de l’assurance est loin d’être assurée dans notre monde moderne.

 

Les technologies d’assurance habitation permettent une surveillance constante, des alertes proactives et procurent un sentiment de sécurité. Cela en fait une valeur ajoutée par rapport à l’assurance traditionnelle. Par conséquent, les consommateurs recherchent cette valeur ajoutée, ce qui en fait l’avenir de l’assurance habitation.

 

 

Comment financer ses travaux : le crédit à la consommation
crédit consommation

Vous envisagez de faire des rénovations dans votre maison, ou des réparations doivent être effectuées dans votre futur logement ? Read more

Comment protéger votre habitation des incendies ?
Comment protéger votre habitation des incendies ?

Que vous soyez en train de rénover une maison ou que vous soyez déjà installé, il est très important de Read more

Arrêtons le gâchis : réparons !
Reparons

Le gaspillage représente un problème planétaire qui coûte cher aux consommateurs et à l'environnement. Il est causé par de nombreux Read more

Rénovation globale : quels sont les avantages ?
Rénovation globale : quels sont les avantages ?

D'après l'Ademe, il existe 17 % de passoires thermiques en France, ce qui équivaut 4,8 millions de logements qui disposent Read more

Qu’est ce qu’un gerbeur?

Le gerbeur est un outil aujourd’hui indispensable dans le domaine de la manutention et de la grande distribution. Ce chariot élévateur se compose de fourches, d’un système de levage, d’un timon, de roues et d’un mât prolongé par des longerons et permet d’empiler, de stocker et de surélever des charges jusqu’à 5 mètres de hauteur.

Grâce à cet outil, il est possible de gérer efficacement des stocks, de ranger et entreposer des marchandises correctement en évitant ainsi les mauvaises postures et les risques de chute. Il peut même se révéler indispensable dans la construction de votre garage et de son rangement.

Types de gerbeurs

Il existe trois types de gerbeurs sur le marché : le gerbeur manuel, le gerbeur semi-électrique et le gerbeur électrique.

Gerbeur manuel

Le gerbeur manuel, également appelé mini gerbeur est l’un des modèles les plus simples à utiliser. Il est compact, maniable et ne dispose pas de système de motorisation. La manipulation des charges se fait manuellement sans difficulté grâce une pédale de levée ou d’une manivelle. Sa capacité de déplacement varie de 400 kg à 2000 kg et il est généralement utilisé pour des travaux ponctuels de manutention ou pour surélever des petites charges.

Gerbeur semi-électrique

Le gerbeur semi-électrique est conçu pour charger et décharger des palettes rapidement et sans efforts grâce au dispositif de levage électrique. Il peut porter jusqu’à 2500 kg de charge, néanmoins, il faudra utiliser la force de vos bras pour le déplacer.

Gerbeur électrique

Contrairement au gerbeur manuel et au gerbeur semi-électrique, le gerbeur électrique permet de charger, décharger et déplacer des marchandises facilement et en toute sécurité grâce au système de motorisation électrique. Ce dernier possède une capacité de charge de 1000 à 2500 kg permettant le stockage de masse et en hauteur mais également le stockage dans les rayonnages.

Il existe deux modèles de gerbeur électrique :

 

– le gerbeur à conducteur accompagnant : il déplace les marchandises grâce à des commandes

– le gerbeur à conducteur porté : pratique pour des déplacements de marchandises fréquents et sur des longues distances.

Conditions pour conduire un gerbeur

Depuis janvier 2020, la législation exige la possession d’un permis CACES (certificat d’aptitude à la conduite en sécurité) pour conduire des équipements servant au levage.

Le permis exigé varie en fonction du gerbeur que l’on conduit. Pour conduire un gerbeur à conducteur accompagnant, il faudra un permis CACES R.485 et un permis CACES.R489 pour un gerbeur à manutention portée.

 

Comment choisir son gerbeur

Afin de faire le meilleur choix, certains aspects sont à prendre en compte, notamment l’espace de travail, la capacité de charge, la hauteur de levage, la longueur et l’écartement des fourches et enfin le type d’utilisation. En fonction de vos besoins et de ces critères, vous pourrez acheter le modèle qui vous convient.

Prix des gerbeurs

Les prix fluctuent entre 800 euros pour un gerbeur manuel et 5000 à 10 000 euros pour un gerbeur électrique sophistiqué. Ces prix dépendent de la qualité et de l’utilité de l’outil. Si ces prix vous paraissent élevés et inaccessibles, vous pouvez également trouver des gerbeurs sur le marché de l’occasion, n’oubliez néanmoins pas d’effectuer les vérifications nécessaires avant de l’acheter. Il faut se rappeler que les gerbeurs facilitent l’aménagement d’un chantier.

 

Le gerbeur est désormais une nécessité dans les entrepôts. Grâce à ses nombreuses fonctions, il facilite les déplacements, le stockage et l’empilement des marchandises. Cet article vous permettra de mieux comprendre les différences entre les divers gerbeurs et de faire le choix le plus adapté à vos besoins.

Comment financer ses travaux : le crédit à la consommation
crédit consommation

Vous envisagez de faire des rénovations dans votre maison, ou des réparations doivent être effectuées dans votre futur logement ? Read more

Comment protéger votre habitation des incendies ?
Comment protéger votre habitation des incendies ?

Que vous soyez en train de rénover une maison ou que vous soyez déjà installé, il est très important de Read more

Arrêtons le gâchis : réparons !
Reparons

Le gaspillage représente un problème planétaire qui coûte cher aux consommateurs et à l'environnement. Il est causé par de nombreux Read more

Rénovation globale : quels sont les avantages ?
Rénovation globale : quels sont les avantages ?

D'après l'Ademe, il existe 17 % de passoires thermiques en France, ce qui équivaut 4,8 millions de logements qui disposent Read more

Dans quels cas privilégier l'interphone vidéo ?

La technologie permet de réaliser des avancées majeures dans pratiquement tous les domaines. Le secteur de la sécurité plus qu’aucun autre profite de cette évolution. Nous le constatons à travers la mise sur le marché de dispositifs toujours plus performants. Parmi ces derniers, nous avons l’interphone vidéo qui est une version améliorée de l’interphone classique. Ce modèle apporte plus de sécurité et de possibilité aux utilisateurs. Dans quelles situations devez-vous prioriser son utilisation ?

Visiophone

Interphone : le maintien à domicile d’un senior

Si comme de nombreuses personnes, vous n’avez pas envie de laisser un senior de votre entourage vivre seul, alors, optez plutôt pour un interphone vidéo qui représente une solution de sécurité du domicile idéale. En effet, les seniors sont particulièrement fragiles. Lorsqu’ils atteignent un certain âge, il est risqué de les laisser habiter un logement tout seul parce qu’ils sont alors considérés comme des cibles faciles et ils sont exposés à un risque plus élevé d’agressions.

Grâce à l’installation de l’interphone vidéo ou visiophone, vous n’aurez plus à vous faire de soucis pour la sécurité d’un proche senior. Cet appareil se compose de deux éléments. Le premier est une caméra ou platine de rue extérieure qui sera installée à l’extérieur du logement. La seconde composante est l’écran de contrôle encore appelé moniteur combiné intérieur. C’est lui qui sera placé au sein du domicile. Ces deux éléments sont reliés entre eux et permettent à l’occupant du logement de ne pas avoir besoin d’ouvrir la porte pour savoir qui vient de toquer ou de sonner.

De plus, l’interphone vidéo limite les déplacements. Cet appareil permet de ne plus avoir besoin de se déplacer pour échanger avec les visiteurs. C’est l’idéal pour les personnes âgées qui ont pour la plupart des difficultés à se mouvoir.

Pour la protection d’un enfant ou d’un adolescent à la maison

De nombreux parents se retrouvent dans l’obligation de laisser leurs enfants seuls pour aller travailler. C’est une situation qui ne peut parfois pas être évitée, mais qui expose les plus jeunes à divers dangers. Entre les cambriolages et les agressions, il est rapidement indispensable de s’offrir un système de sécurité. Un bon moyen de les protéger est de faire installer un visiophone chez vous. Ce dispositif allie les fonctionnalités de l’interphone et de la sonnette. Vos enfants ne rencontreront pas de difficulté lors de son utilisation.

Par ailleurs, l’interphone vidéo a l’avantage de pouvoir être associé à d’autres systèmes de sécurité de la maison. Vous avez la possibilité de régler ses paramètres de fonctionnement de sorte à le lier à votre porte d’entrée selon le modèle de celle-ci. De cette façon, vous pourrez vous servir du panneau de commande de votre visiophone pour déverrouiller votre porte d’entrée, de chez vous ou depuis n’importe quel autre endroit en cas de visite. Cela vous soulagera si vous ne pouvez pas confier le contrôle de l’appareil à vos enfants parce que vous les estimez trop jeunes. Vous pourrez ainsi veiller sur eux à distance.

De plus, le visiophone peut être connecté aux caméras de surveillance dans votre maison. C’est un point positif si vous les avez placées à des endroits stratégiques pour surveiller vos enfants pendant qu’ils jouent. De cette façon, un incident peut être vite prévenu. De même, si vous choisissez un modèle d’interphone récent, vous pourrez profiter de fonctionnalités toujours plus innovantes. Au nombre de ces dernières, nous avons l’enregistrement d’images, leur datation et leur stockage sur l’appareil. Cela vous donne la possibilité de prendre connaissance à tout moment des visites reçues par vos enfants pendant votre absence.

Dans le but de renforcer la sécurité de votre domicile

Vous pouvez installer un interphone vidéo chez vous dans le but de renforcer la sécurité. Le dispositif vous offre une sécurité passive qui n’en demeure pas moins efficace. Sa présence vous permet de surveiller les alentours de votre domicile et de filtrer vos visiteurs. Dans le cas où la surface de votre façade est relativement large, vous pouvez ajouter une caméra de surveillance qui viendra appuyer l’action du visiophone.

Pour le renforcement de la sécurité de votre domicile vous aurez le choix entre plusieurs types de visiophones. Nous avons en premier l’interphone avec fil. Son installation fait intervenir des câbles. Si vous avez déjà une sonnerie, des professionnels pourront vous installer l’appareil directement. Ces modèles ont dans leur grande majorité une portée de 100 mètres. Ils sont les plus accessibles du marché.

Un autre modèle à envisager pour votre sécurité est l’interphone vidéo sans fil. Le visiophone sans fil est très simple à installer. Très pratiques, ces modèles ont une portée de 250 mètres à 300 mètres. Leur fonctionnement utilise un signal radio et implique l’installation de deux boîtiers qui doivent être suffisamment éloignés l’un de l’autre. Si vous êtes intéressé par la domotique, vous pouvez vous tourner vers un modèle connecté que vous pourrez contrôler avec votre smartphone. Il a pour avantage de donner un contrôle permanent de l’appareil.

Pour le fonctionnement des modèles connectés, un boîtier est placé à l’entrée de votre maison et vous recevez toutes les notifications sur votre téléphone portable. C’est donc sur votre appareil que vous prendrez connaissance de l’identité des visiteurs. Quel que soit l’endroit où vous vous trouvez, vous pouvez donc facilement garder un œil sur votre domicile. Il faut préciser que les visiophones connectés sont disponibles en deux déclinaisons. La première fonctionne avec un wifi d’une portée de 60 mètres au moins. La seconde déclinaison est filaire et nécessite l’installation de câbles pour fonctionner.

Le dernier type d’interphone vidéo est celui par RFID. Ce modèle est le plus récent du marché. Son mode d’installation ne diffère pas véritablement de celui des autres. Ici également, il est nécessaire d’installer des boîtiers. Ce qui fait la particularité de l’interphone vidéo par RFID, c’est le mécanisme d’ouverture de la porte d’entrée. Pour déverrouiller votre porte, il vous faudra vous servir d’une carte ou d’un badge qui vous sera donné pour cet usage.

Une puce RFID est implantée dans le badge pour permettre l’ouverture de la porte. Il vous suffit de placer le badge devant la caméra pour avoir accès à votre domicile. Si vous ne vivez pas seul, veillez à fournir les cartes aux autres occupants.

Pour assurer la sécurité sur le lieu de travail

Le domicile n’est pas le seul endroit qui a besoin d’être sécurisé. Le lieu de travail est un endroit où des informations délicates sont conservées. C’est pourquoi il doit être correctement protégé. Il suffit d’installer un interphone vidéo. S’il s’agit d’une entreprise dont vous êtes le dirigeant par exemple, vous serez informé de l’identité de ceux qui désirent y pénétrer.

Retenez aussi que le visiophone peut tenir lieu de caméra de surveillance. Les locaux professionnels sont parfois sujets à des effractions ou des cambriolages. Lorsque des mesures de sécurité ne sont pas prises, vous êtes plus exposé. Le visiophone est une mesure de sécurité indispensable. Dans le cas où vous remarquez la présence d’individus suspects, vous pourrez au besoin prévenir les autorités adéquates.

De même, l’interphone vidéo peut être placé à l’entrée d’un entrepôt ou d’un conteneur. Si vous conservez des affaires dans l’un ou l’autre de ces endroits, vous pourrez utiliser votre appareil pour effectuer une surveillance à distance.

Afin de surveiller l’entrée d’un parking

L’interphone vidéo peut aussi servir à la surveillance de l’entrée d’un parking, afin d’assurer efficacement la protection des véhicules stationnés. Il s’agit d’une précaution qui n’est pas inutile étant donné que les cas de vols ou de dégradations de véhicules ne sont pas chose rare dans les parkings. De plus, le visiophone peut être installé dans tous les types de parkings (extérieur, public, privé, sous-terrain, etc.).

Comment financer ses travaux : le crédit à la consommation
crédit consommation

Vous envisagez de faire des rénovations dans votre maison, ou des réparations doivent être effectuées dans votre futur logement ? Read more

Comment protéger votre habitation des incendies ?
Comment protéger votre habitation des incendies ?

Que vous soyez en train de rénover une maison ou que vous soyez déjà installé, il est très important de Read more

Arrêtons le gâchis : réparons !
Reparons

Le gaspillage représente un problème planétaire qui coûte cher aux consommateurs et à l'environnement. Il est causé par de nombreux Read more

Rénovation globale : quels sont les avantages ?
Rénovation globale : quels sont les avantages ?

D'après l'Ademe, il existe 17 % de passoires thermiques en France, ce qui équivaut 4,8 millions de logements qui disposent Read more

Les types de spots à LED pour votre salon

Les types de spots à LED pour votre salon

L’éclairage de votre salon est très important, parce que c’est l’une des pièces principales, il faut donc choisir minutieusement le type d’éclairage pour y installer l’ambiance souhaitée.

Dans une pièce comme le salon, il n’est pas conseillé d’utiliser des éclairages uniformes, on vous recommande de choisir différentes sources de lumière avec plusieurs niveaux d’intensité pour les adapter selon vos envies à l’ambiance que vous voulez, que ce soit pour un apéro entre amis, un diner en famille ou juste un moment de détente en regardant un film.

L’éclairage architectural peut vous créer des ambiances magnifiques autant cosy, et chaleureuses que fonctionnelles. On vous explique comment faire pour choisir un éclairage à la fois pertinent et esthétique.

Les différents types de lampes :

 

–           Les spots à fixer :

Dans les spots à fixer, l’éclairage architectural met à votre disposition plusieurs types de spots à fixer.

  1. Spirale : La spirale contient généralement trois spots, et sert comme élément décoratif, mais également très utile pour un éclairage général.
  2. Arc : connu pour son aspect décoratif et utile aussi, il sert pour assurer un éclairage général au salon. Il contient généralement quatre ou cinq spots.
  3. Barre : Utilisée pour assurer un éclairage ponctuel grâce à ses deux ou trois spots alignés. Vous avez le choix de la mettre au plafond ou sur les murs. Elle sert d’élément décorateur également.
  4. Plafonnier : Ce type de spot à fixer est équipé de trois ou quatre spots généralement, rapprochés et orientés pour pouvoir éclairer l’espace de la pièce avec un éclairage général.
  5. Applique murale : ces spots sont très faciles à installer. Il en existe un large choix en termes de tailles, de styles, de coloris, et de gamme.

 

–           Les spots à encastrer :

Les spots à encastrer répondent à différents besoins d’éclairage :

  1. Éclairage ponctuel : pour ce type d’éclairage, il y a des spots orientables qui permettent de mettre en valeur un élément de votre choix comme un tableau ou une décoration. Il en existe également des spots spéciaux à encastrer dans des vitrines par exemple et qui sont extra-plats et discrets.
  2. Éclairage principal : Ce type d’éclairage est généralement choisi pour son aspect décoratif (créer une ambiance) et pratique (éclairer un plan de travail). Ses formes sont très différentes, il y en a des originaux qui s’imposent et des discrets qui créent une belle ambiance.

 

–           Les spots à clipser

Connus aussi par « les spots à pinces », ils fournissent une lumière précise et orientée. Ils sont recommandés pour leur aspect pratique et flexible.

 

–           Les spots sur rails et sur câbles

  1. Spots sur rails : vous pouvez les installer au plafond ou sur un mur, reconnus par leur

facilité d’orientation et de pivotement.

  1. Spots sur câble : Si vous souhaitez obtenir un éclairage personnalisé, nous vous recommandons les spots sur câble. Vous pouvez les positionner et les déplacer comme vous le désirez.
Comment financer ses travaux : le crédit à la consommation
crédit consommation

Vous envisagez de faire des rénovations dans votre maison, ou des réparations doivent être effectuées dans votre futur logement ? Read more

Comment protéger votre habitation des incendies ?
Comment protéger votre habitation des incendies ?

Que vous soyez en train de rénover une maison ou que vous soyez déjà installé, il est très important de Read more

Arrêtons le gâchis : réparons !
Reparons

Le gaspillage représente un problème planétaire qui coûte cher aux consommateurs et à l'environnement. Il est causé par de nombreux Read more

Rénovation globale : quels sont les avantages ?
Rénovation globale : quels sont les avantages ?

D'après l'Ademe, il existe 17 % de passoires thermiques en France, ce qui équivaut 4,8 millions de logements qui disposent Read more

Installer une lampe

Apprenez à installer vous-même votre nouvelle lampe ou luminaire

Avez-vous acheté une nouvelle lampe design, un luminaire ou un plafonnier ? Voulez-vous apprendre à l’installer vous-même et économiser quelques euros ? Si vous êtes un bon bricoleur ou que vous débutez tout juste dans le domaine de l’électricité, voici quelques conseils pour apprendre, étape par étape, à installer votre nouvelle lampe.

Le marché de l’éclairage d’intérieur, des lampes vintage et des luminaires futuristes a connu un réel boom grâce à la croissance fulgurante que connaît la vente en ligne, notamment à la suite de la pandémie mondiale. Désormais, plusieurs solutions pour l’éclairage design s’offrent aux consommateurs du monde entier qui, étant souvent obligés de rester chez eux, se sont mis au bricolage pour déballer, monter et installer eux-mêmes les équipements qu’ils achètent. 

Mais après avoir choisi et commandé votre nouvelle lampe ou plafonnier design, vous vous retrouvez devant trois, parfois seulement deux, câbles colorés qui pendent du plafond… ils doivent être reliés aux fils de la lampe pour qu’elle s’illumine, et c’est tout ce que vous savez ! Voilà le défi que les nouveaux bricoleurs doivent relever pour connecter leur nouvelle lampe et embellir leur maison.

En effet, il y a généralement trois fils qui sortent de la lampe ou du plafond : 

  • Tout d’abord, la terre de protection, également appelée cable de mise à la terre : c’est un fil jaune-vert, parfois rouge. C’est le moyen de protection le plus important des appareils électriques, surtout si la lampe est faite d’un matériau conducteur comme le métal. 
  • La phase, généralement un fil brun ou noir, fournit le courant pour la lampe. 
  • Le troisième câble est le neutre, qui est généralement bleu, ou gris dans les vieux bâtiments. En termes simples, ce câble transporte le courant dans l’autre sens, hors de la lampe.

En particulier dans les vieux bâtiments, il n’y a souvent que deux fils qui sortent du plafond : la phase et le neutre.

Pour monter une lampe correctement, une borne de raccordement, aussi appelée domino électrique, est nécessaire pour connecter le câble de la lampe au circuit électrique de la maison. Si le câble est trop long, il est recommandé de le raccourcir à l’aide d’un coupe-câble.

Outils et matériel pour raccorder une lampe

Pour raccorder votre lampe, vous aurez besoin des outils et matériaux suivants :

  • Une échelle,
  • Un tournevis adapté au type de vis que vous allez devoir dévisser et qui intégre, de préférence, un testeur,
  • Une borne de raccordement (domino),
  • Une ampoule, et
  • Votre lampe, bien sûr !

Maintenant, suivez le guide !

Étape 1 : Couper l’électricité

Tout d’abord, vous devez couper totalement l’électricité dans votre maison afin qu’il n’y ait pas de tension sur le câble ou dans le circuit. Il ne suffit pas d’éteindre l’interrupteur, il faut couper le courant à partir de votre compteur général ou disjoncteur. Utilisez le testeur de phase, souvent inclus dans le tournevis, pour vérifier si le courant circule encore. S’il y a encore du courant sur le câble, le voyant rouge du testeur s’allumera.

Étape 2 : Desserrer les vis de la borne de raccordement

Si aucune borne de raccordement (domino) n’est encore fixée, vous devez en acheter une et la fixer aux fils de la lampe. Cette borne est utilisée pour connecter les différents câbles entre eux. Les vis de la borne ne doivent être resserrées que si les différents fils s’y insèrent facilement. Attention : ne dévissez pas complètement les petites vis du domino, car elles pourraient tomber et être perdues.

Étape 3 : Connecter les fils

Il faut maintenant connecter les fils. En général, les fils qui dépassent du mur ou du plafond sont de la même couleur que ceux de la lampe. Ces fils doivent donc être connectés les uns aux autres grâce à la borne de raccordement. Seule règle à respecter : les couleurs doivent correspondre. Ainsi, le noir se met face au noir (ou marron), le bleu face au bleu (ou gris) et le jaune-vert face au jaune-vert. Pour les lampes avec une douille en plastique, le fil de mise à la terre (jaune-vert) n’est pas toujours inclus.

  • Tout d’abord, commencez par connecter le fil de mise à la terre (jaune-vert) au domino.
  • Ensuite, le fil neutre (bleu ou gris).
  • Enfin, la phase (noire ou brune).
  • Si plus de trois câbles sortent du plafond, des phases supplémentaires (noires, grises ou brunes) peuvent être connectées. Il n’est pas nécessaire de connecter des phases supplémentaires.

Attention : dans les bâtiments anciens, seuls deux câbles dépassent souvent du plafond : le conducteur de phase et le conducteur neutre, le conducteur de protection est absent. Dans ce cas, ne connectez pas de lampes qui ne sont pas elles-mêmes isolées. En cas de doute, n’hésitez pas à faire appel à un électricien.

Lorsque tous les fils sont connectés entre eux, vous pouvez resserrer les vis du domino pour fixer tous les câbles ensemble.

Étape 4 : Fixer la lampe et remettre l’électricité en marche

S’il y a un cache-câbles, la dernière étape consiste à le pousser vers le plafond. Essayez de cacher le câble de la lampe le plus possible. Si la lampe est un spot de plafond, elle doit être vissée dans son boîtier. Souvent, il y a aussi un crochet au plafond auquel la lampe peut être suspendue. Une fois que tout est en place, vous pouvez remettre votre compteur/disjoncteur en marche. 

Voilà ! Vous êtes prêt à installer votre nouvelle lampe et profiter de toute sa splendeur.

Bon bricolage !

Comment financer ses travaux : le crédit à la consommation
crédit consommation

Vous envisagez de faire des rénovations dans votre maison, ou des réparations doivent être effectuées dans votre futur logement ? Read more

Comment protéger votre habitation des incendies ?
Comment protéger votre habitation des incendies ?

Que vous soyez en train de rénover une maison ou que vous soyez déjà installé, il est très important de Read more

Arrêtons le gâchis : réparons !
Reparons

Le gaspillage représente un problème planétaire qui coûte cher aux consommateurs et à l'environnement. Il est causé par de nombreux Read more

Rénovation globale : quels sont les avantages ?
Rénovation globale : quels sont les avantages ?

D'après l'Ademe, il existe 17 % de passoires thermiques en France, ce qui équivaut 4,8 millions de logements qui disposent Read more