Les types de spots à LED pour votre salon

Les types de spots à LED pour votre salon

L’éclairage de votre salon est très important, parce que c’est l’une des pièces principales, il faut donc choisir minutieusement le type d’éclairage pour y installer l’ambiance souhaitée.

Dans une pièce comme le salon, il n’est pas conseillé d’utiliser des éclairages uniformes, on vous recommande de choisir différentes sources de lumière avec plusieurs niveaux d’intensité pour les adapter selon vos envies à l’ambiance que vous voulez, que ce soit pour un apéro entre amis, un diner en famille ou juste un moment de détente en regardant un film.

L’éclairage architectural peut vous créer des ambiances magnifiques autant cosy, et chaleureuses que fonctionnelles. On vous explique comment faire pour choisir un éclairage à la fois pertinent et esthétique.

Les différents types de lampes :

 

–           Les spots à fixer :

Dans les spots à fixer, l’éclairage architectural met à votre disposition plusieurs types de spots à fixer.

  1. Spirale : La spirale contient généralement trois spots, et sert comme élément décoratif, mais également très utile pour un éclairage général.
  2. Arc : connu pour son aspect décoratif et utile aussi, il sert pour assurer un éclairage général au salon. Il contient généralement quatre ou cinq spots.
  3. Barre : Utilisée pour assurer un éclairage ponctuel grâce à ses deux ou trois spots alignés. Vous avez le choix de la mettre au plafond ou sur les murs. Elle sert d’élément décorateur également.
  4. Plafonnier : Ce type de spot à fixer est équipé de trois ou quatre spots généralement, rapprochés et orientés pour pouvoir éclairer l’espace de la pièce avec un éclairage général.
  5. Applique murale : ces spots sont très faciles à installer. Il en existe un large choix en termes de tailles, de styles, de coloris, et de gamme.

 

–           Les spots à encastrer :

Les spots à encastrer répondent à différents besoins d’éclairage :

  1. Éclairage ponctuel : pour ce type d’éclairage, il y a des spots orientables qui permettent de mettre en valeur un élément de votre choix comme un tableau ou une décoration. Il en existe également des spots spéciaux à encastrer dans des vitrines par exemple et qui sont extra-plats et discrets.
  2. Éclairage principal : Ce type d’éclairage est généralement choisi pour son aspect décoratif (créer une ambiance) et pratique (éclairer un plan de travail). Ses formes sont très différentes, il y en a des originaux qui s’imposent et des discrets qui créent une belle ambiance.

 

–           Les spots à clipser

Connus aussi par « les spots à pinces », ils fournissent une lumière précise et orientée. Ils sont recommandés pour leur aspect pratique et flexible.

 

–           Les spots sur rails et sur câbles

  1. Spots sur rails : vous pouvez les installer au plafond ou sur un mur, reconnus par leur

facilité d’orientation et de pivotement.

  1. Spots sur câble : Si vous souhaitez obtenir un éclairage personnalisé, nous vous recommandons les spots sur câble. Vous pouvez les positionner et les déplacer comme vous le désirez.
Installer une lampe

Apprenez à installer vous-même votre nouvelle lampe ou luminaire

Avez-vous acheté une nouvelle lampe design, un luminaire ou un plafonnier ? Voulez-vous apprendre à l’installer vous-même et économiser quelques euros ? Si vous êtes un bon bricoleur ou que vous débutez tout juste dans le domaine de l’électricité, voici quelques conseils pour apprendre, étape par étape, à installer votre nouvelle lampe.

Le marché de l’éclairage d’intérieur, des lampes vintage et des luminaires futuristes a connu un réel boom grâce à la croissance fulgurante que connaît la vente en ligne, notamment à la suite de la pandémie mondiale. Désormais, plusieurs solutions pour l’éclairage design s’offrent aux consommateurs du monde entier qui, étant souvent obligés de rester chez eux, se sont mis au bricolage pour déballer, monter et installer eux-mêmes les équipements qu’ils achètent. 

Mais après avoir choisi et commandé votre nouvelle lampe ou plafonnier design, vous vous retrouvez devant trois, parfois seulement deux, câbles colorés qui pendent du plafond… ils doivent être reliés aux fils de la lampe pour qu’elle s’illumine, et c’est tout ce que vous savez ! Voilà le défi que les nouveaux bricoleurs doivent relever pour connecter leur nouvelle lampe et embellir leur maison.

En effet, il y a généralement trois fils qui sortent de la lampe ou du plafond : 

  • Tout d’abord, la terre de protection, également appelée cable de mise à la terre : c’est un fil jaune-vert, parfois rouge. C’est le moyen de protection le plus important des appareils électriques, surtout si la lampe est faite d’un matériau conducteur comme le métal. 
  • La phase, généralement un fil brun ou noir, fournit le courant pour la lampe. 
  • Le troisième câble est le neutre, qui est généralement bleu, ou gris dans les vieux bâtiments. En termes simples, ce câble transporte le courant dans l’autre sens, hors de la lampe.

En particulier dans les vieux bâtiments, il n’y a souvent que deux fils qui sortent du plafond : la phase et le neutre.

Pour monter une lampe correctement, une borne de raccordement, aussi appelée domino électrique, est nécessaire pour connecter le câble de la lampe au circuit électrique de la maison. Si le câble est trop long, il est recommandé de le raccourcir à l’aide d’un coupe-câble.

Outils et matériel pour raccorder une lampe

Pour raccorder votre lampe, vous aurez besoin des outils et matériaux suivants :

  • Une échelle,
  • Un tournevis adapté au type de vis que vous allez devoir dévisser et qui intégre, de préférence, un testeur,
  • Une borne de raccordement (domino),
  • Une ampoule, et
  • Votre lampe, bien sûr !

Maintenant, suivez le guide !

Étape 1 : Couper l’électricité

Tout d’abord, vous devez couper totalement l’électricité dans votre maison afin qu’il n’y ait pas de tension sur le câble ou dans le circuit. Il ne suffit pas d’éteindre l’interrupteur, il faut couper le courant à partir de votre compteur général ou disjoncteur. Utilisez le testeur de phase, souvent inclus dans le tournevis, pour vérifier si le courant circule encore. S’il y a encore du courant sur le câble, le voyant rouge du testeur s’allumera.

Étape 2 : Desserrer les vis de la borne de raccordement

Si aucune borne de raccordement (domino) n’est encore fixée, vous devez en acheter une et la fixer aux fils de la lampe. Cette borne est utilisée pour connecter les différents câbles entre eux. Les vis de la borne ne doivent être resserrées que si les différents fils s’y insèrent facilement. Attention : ne dévissez pas complètement les petites vis du domino, car elles pourraient tomber et être perdues.

Étape 3 : Connecter les fils

Il faut maintenant connecter les fils. En général, les fils qui dépassent du mur ou du plafond sont de la même couleur que ceux de la lampe. Ces fils doivent donc être connectés les uns aux autres grâce à la borne de raccordement. Seule règle à respecter : les couleurs doivent correspondre. Ainsi, le noir se met face au noir (ou marron), le bleu face au bleu (ou gris) et le jaune-vert face au jaune-vert. Pour les lampes avec une douille en plastique, le fil de mise à la terre (jaune-vert) n’est pas toujours inclus.

  • Tout d’abord, commencez par connecter le fil de mise à la terre (jaune-vert) au domino.
  • Ensuite, le fil neutre (bleu ou gris).
  • Enfin, la phase (noire ou brune).
  • Si plus de trois câbles sortent du plafond, des phases supplémentaires (noires, grises ou brunes) peuvent être connectées. Il n’est pas nécessaire de connecter des phases supplémentaires.

Attention : dans les bâtiments anciens, seuls deux câbles dépassent souvent du plafond : le conducteur de phase et le conducteur neutre, le conducteur de protection est absent. Dans ce cas, ne connectez pas de lampes qui ne sont pas elles-mêmes isolées. En cas de doute, n’hésitez pas à faire appel à un électricien.

Lorsque tous les fils sont connectés entre eux, vous pouvez resserrer les vis du domino pour fixer tous les câbles ensemble.

Étape 4 : Fixer la lampe et remettre l’électricité en marche

S’il y a un cache-câbles, la dernière étape consiste à le pousser vers le plafond. Essayez de cacher le câble de la lampe le plus possible. Si la lampe est un spot de plafond, elle doit être vissée dans son boîtier. Souvent, il y a aussi un crochet au plafond auquel la lampe peut être suspendue. Une fois que tout est en place, vous pouvez remettre votre compteur/disjoncteur en marche. 

Voilà ! Vous êtes prêt à installer votre nouvelle lampe et profiter de toute sa splendeur.

Bon bricolage !