Tonnelle de jardin : emplacement, entretien, coût

Si les beaux jours sont synonymes de détente au soleil, ils peuvent aussi être source de brûlures ! Les fortes chaleurs peuvent en effet gâcher le plaisir et agresser la peau. C’est pourquoi il est essentiel de se protéger des rayons du soleil lorsqu’on est sur la terrasse ou dans le jardin. Pour ombrager votre espace extérieur, différentes options s’offrent à vous : parasol, store, voile d’ombrage… La tonnelle de jardin reste cependant la solution la plus recommandée. Emplacement, coût, entretien… Faisons le point dans cet article.

Qu’est-ce qu’une tonnelle de jardin ?

Dès que la période estivale arrive, le jardin se transforme en un espace de vie agréable. Repas au jardin, siestes sous le soleil, barbecue entre amis… Toutes les activités sont permises pour profiter du soleil et du beau temps. Afin que votre espace extérieur soit encore plus pratique et accessible, quelle que soit l’intensité de la chaleur, il peut être nécessaire d’y installer une tonnelle.

Il s’agit d’une structure sur laquelle on fait grimper des plantes afin d’en faire un abri de jardin. Réalisée en treillage, la tonnelle apporte une véritable solution d’ombrage pour vos repas et vos réceptions en extérieur. À la fois pratique et décorative, elle vous permet aussi de vous protéger du vent lorsqu’elle supporte une toile.

Tonnelle vs pergola

Les termes « pergola » et « tonnelle » sont souvent confondus. En effet, chacun de ces deux abris permet de vous protéger du soleil. La différence, c’est que la pergola est faite pour durer dans le temps, tandis que la tonnelle est pensée pour une utilisation temporaire (le temps d’une saison ou d’un événement par exemple).

Un abri de jardin transportable

À la différence de la pergola, la tonnelle est une structure maniable. Beaucoup plus légère, elle peut être installée n’importe où dans le jardin. Cela vous permet de la déplacer vers un autre coin et de modifier le style d’aménagement quand vous le souhaitez. Vous pouvez par ailleurs, la démonter en fin de saison et la poser à nouveau lorsque les beaux jours seront de retour.

La tonnelle se distingue donc par sa mobilité et, selon certains propriétaires, il est préférable de profiter de sa terrasse ou de son jardin avec une tonnelle plutôt qu’avec une pergola. Bien sûr, cela dépend du goût de chacun.

Tonnelle emplacement

Facile à entretenir

La nécessité d’entretien qu’imposent les mobiliers de jardin freine souvent les gens à investir là-dedans. Pourtant, contrairement aux autres mobiliers, la tonnelle ne demande pas d’entretien particulier. Il suffit en effet d’un peu d’eau et de savon pour éliminer les taches. Vous pouvez également utiliser des produits de nettoyage courants pour entretenir votre tonnelle. Cela n’altérera pas la couleur de l’aluminium.

Plus abordable que la pergola

Au niveau du prix, la tonnelle a aussi l’avantage d’être moins coûteuse que la pergola. Bien que cette dernière soit conçue avec des matériaux plus résistants, elle peut demander un investissement colossal pour garantir une structure durable (entre 300 à 8 000 € selon le matériau utilisé).

Comment mettre en valeur votre extérieur avec une tonnelle de jardin ?

La tonnelle permet de valoriser votre extérieur. À cet effet, quelques conseils sont à appliquer.

Choisir le bon emplacement pour votre tonnelle

Comme il a été dit précédemment, la tonnelle de jardin permet d’apporter de l’ombre à votre extérieur, sans pour autant empêcher la lumière d’entrer. Au-delà de son rôle pratique, cette structure confère aussi une touche esthétique à votre terrasse et à votre jardin. Il est cependant important de bien choisir l’emplacement de la tonnelle, si vous souhaitez qu’elle assure correctement son rôle.

Ainsi, pour vous détendre en toute tranquillité sous votre tonnelle, il est conseillé de l’installer sur la terrasse. Cela vous permettra de créer un coin plus intimiste et d’abriter vos meubles de jardin. Attention, vous devez choisir une armature solide et résistante afin de vous préserver du vent et des intempéries.

Si en revanche vous envisagez de déplacer régulièrement votre tonnelle, le mieux est de la placer dans le jardin. Avec une construction autoportée, vous avez la possibilité d’installer votre équipement comme bon vous semble.

Choisir la forme et les dimensions idéales de la tonnelle

Pour s’assurer que votre tonnelle résiste au vent et à la pluie, le choix de sa forme est essentiel. Ronde, ovale, carrée, rectangulaire… Différentes formes sont disponibles sur le marché. Pour trouver la tonnelle qui répond à vos besoins, choisissez le modèle en fonction de la région où vous vous trouvez.

En ce qui concerne les dimensions de la tonnelle, il est important d’adapter sa taille selon l’usage auquel elle est destinée. Pour abriter un petit salon de jardin ou loger 4 personnes, vous pouvez miser sur une petite structure de 3 m². Il est par contre conseillé d’opter pour une tonnelle plus spacieuse (20 m²) si vous envisagez d’accueillir une dizaine d’invités pour une réception, par exemple.

Concevoir un home studio

Les home studios sont de plus en plus populaires.

Les home studios sont de plus en plus populaires. À la suite de l’épidémie de coronavirus, de nombreux interprètes, ingénieurs du son et musiciens prennent la décision de construire leur propre studio à domicile où ils peuvent continuer à travailler. Cependant, pour transformer une pièce en studio, nous devons prendre en compte de nombreux facteurs importants. Nous avons demandé à Perfect Acoustic de nous aider sur ce sujet https://perfectacoustic.fr/
Bien sûr, le premier et le plus important aspect est l’emplacement où nous voulons concevoir le studio. Il peut s’agir d’une pièce de notre propre maison ou d’un garage, d’un atelier ou d’un débarras inutilisé. Dans le cas d’un studio, le matériau des murs et les meubles utilisés pour décorer la pièce du studio importent également. Peut-être avons-nous tous expérimenté l’écho de la parole ou de la musique dans une pièce complètement vide et nue, donc si nous voulons créer un home studio qui fonctionne vraiment bien, la première étape et la plus importante devrait être d’améliorer et de gérer l’acoustique de la pièce. ! Pour ce faire, il est recommandé de rechercher des spécialistes de l’acoustique, qui effectuent généralement une mesure acoustique à l’avance à l’aide de programmes informatiques afin qu’ils puissent déterminer exactement où, quoi et combien de produits de panneaux acoustiques sont nécessaires.

L’acoustique est très importante !

Il est également nécessaire de placer des éléments acoustiques absorbants et diffuseurs sur les murs et le plafond, car l’absorption acoustique et l’atténuation des basses seules ne suffisent pas pour créer un son parfait. Une acoustique équilibrée et harmonieuse nécessite également une gestion idéale des sons réfléchis, aidée par des diffuseurs. Il est également important d’impliquer des professionnels de l’acoustique dans la gestion du studio, car cela évitera le cas d’une sur-atténuation.
Si le studio est entouré de murs de verre ou s’il y a beaucoup de surfaces vitrées, appliquez des rideaux acoustiques absorbants épais devant les surfaces de verre. Non seulement ils améliorent l’acoustique, mais ils atténuent également les bruits extérieurs, garantissant que la qualité d’un enregistrement sonore ou d’un mixage, par exemple, est parfaite.
Les surfaces au sol ne doivent pas non plus être oubliées, car les grandes surfaces lisses et dures comme les parquets ou les carreaux, ou même le linoléum, réfléchissent les sons, créant ainsi des échos. La solution à ce problème réside dans les tapis anti-bruit, qui sont épais et densément tissés et peuvent absorber plusieurs décibels de son.
Nous pouvons même placer des meubles rembourrés, des chaises ou des canapés dans notre studio. Non seulement ces meubles jouent un rôle dans l’ameublement et le design de la maison, mais ils sont également capables d’absorber tous les sons, sinon dans la même mesure que les produits conçus spécifiquement à des fins acoustiques.
Si une pièce à haut plafond est convertie en studio, des panneaux de plafond doivent également être placés au plafond, qui absorbent également les sons ascendants et évitent ainsi les interférences désagréables et les ondes stationnaires, qui dégradent également la qualité des matériaux sonores.
C’est une idée fausse que les boîtes à œufs bon marché, ou les panneaux muraux en mousse de polystyrène seront efficaces pour traiter l’acoustique, car ces matériaux ont une structure cellulaire, ils n’absorbent donc que les aigus, ils ne peuvent rien faire avec les sons graves, donc notre principal problème reste le même et nous pouvons même rendre le son de studio encore pire avec ces produits de mauvaise qualité. Si vous avez réussi à rendre notre studio acoustiquement idéal, vous devriez également vous procurer l’équipement et les accessoires.

Audio, technologie hi-fi

Un ordinateur ou un ordinateur portable est essentiel pour le travail en studio, donc bien sûr la chose la plus importante est d’avoir un ordinateur portable ou un ordinateur pour le bon travail en studio, avec la bonne qualité de carte son nécessaire pour un traitement sonore parfait, de préférence des entrées microphone et niveau ligne plus d’écrans d’ordinateur. Les haut-parleurs de contrôle et le microphone sont une partie essentielle d’un studio. Une grande attention doit être accordée au placement idéal des haut-parleurs, et les professionnels de l’acoustique peuvent également vous aider. Il est conseillé de placer les enceintes à hauteur de tête, à égale distance les unes des autres et de la position d’écoute. Nous aurons besoin d’un casque, et même d’un contrôleur, d’un clavier midi et d’une console de mixage de musique si quelqu’un en a besoin pour travailler.
Résumé
Pour concevoir un studio qui fonctionne vraiment bien, assurez-vous d’avoir le bon équipement et les bonnes installations, et portez également une attention particulière à la gestion acoustique de votre studio !

Conseils pour installer une palissade en bois

En plus de donner une allure rustique à votre propriété, une palissade en bois sert avant tout de protection. Elle met aussi votre espace extérieur à l’abri des regards indiscrets. Ce genre de clôture a encore deux autres avantages : son prix raisonnable et sa facilité d’installation. Dans cet article, nous allons justement vous montrer comment installer une palissade en bois et clôturer votre jardin.

Les outils nécessaires

Comme on dit, les bons outils font les bons ouvriers. Nous allons donc commencer par indiquer les équipements indispensables à l’installation de la palissade en bois de votre choix. Vous avez besoin de :

  • Une masse
  • Une visseuse électrique et des vis
  • Un mètre ruban
  • Un niveau à bulle
  • Supports à planter
  • Un mailler
  • Pattes de fixation
  • Un cordeau à tracer
  • Têtes de diamant
  • Une griffe de jardin

Maintenant que vous êtes bien équipé, vous pouvez poser votre palissade en bois avec encore plus de facilité.

Les 4 étapes de l’installation d’une palissade en bois

La préparation du terrain

Il est important de bien préparer le terrain à l’installation de la clôture. C’est la base de toute l’opération. Commencez par borner votre jardin avec le cordeau à tracer afin de délimiter la zone dédiée à la palissade en bois. Ensuite, mesurez le périmètre de l’espace à clôturer pour connaître le nombre de poteaux à poser. En cas de faibles dénivelés, aplanissez la surface concernée à l’aide de la griffe de jardin. Cette première étape se termine par le retrait des plantes qui risquent de gêner l’installation de la clôture en bois.

L’installation des poteaux d’angle

Pour vous faciliter la tâche, nous vous conseillons de poser les poteaux d’angle. Ils se démarquent par la présence d’entailles sur deux côtés. Tout d’abord, marquez au sol l’emplacement de chaque poteau d’angle. Ensuite, utilisez la masse pour enfoncer chaque support à planter dans la terre. Maintenant, vous pouvez insérer le poteau d’angle dans son support tout en vérifiant la verticalité de la pose avant de visser.

L’installation des panneaux en bois

Chaque panneau de la palissade en bois se met entre deux montants. À ce stade, il est recommandé de tendre votre cordeau à tracer entre les poteaux. Maintenant, il faut faire glisser la première latte du panneau dans les rainures des poteaux en vous assurant que la languette pointe vers le haut. Il ne vous reste plus qu’à emboîter les autres lattes entre elles. Utilisez le maillet pour bien les souder. Continuez ainsi jusqu’en haut des poteaux et répétez les mêmes opérations jusqu’à ce que tous les panneaux soient installés.

Les finitions de la palissade en bois

Pour une clôture solide et esthétique, il ne faut pas négliger les finitions. Il convient de bien relier les panneaux et les poteaux avec des pattes de fixation. Vous pouvez mettre deux pattes en haut et deux pattes en bas. Terminez le travail d’installation par la fixation des têtes de diamant sur le sommet des poteaux. Elles les protègent de l’humidité et prolongent ainsi la durée de vie de la palissade en bois.

 

Comment trouver une fuite électrique

Une fuite électrique n’est pas anodine. Elle peut occasionner des pannes passagères, comme elle peut augmenter votre consommation énergétique. Pour ne pas avoir à faire face à ces problèmes, il est important que vous puissiez en trouver les causes et les traiter en conséquence. Mais comment détecter l’origine de la fuite en question ?

Les causes d’une fuite électrique

Plusieurs causes peuvent à la longue provoquer une fuite de courant. Une certaine quantité de courant est déviée vers un canal qu’elle ne devrait pas emprunter et se perd vers le sol. La charge baisse alors.

Par ailleurs, ces fuites vident progressivement le condensateur électrique en charge de stabiliser les alimentations électriques. Comme il se vide, il ne peut donc plus ni restituer le courant emmagasiné ni protéger le circuit électrique des baisses et hausses de tension : vous devez donc intervenir dans les plus brefs délais, en vous renseignant par exemple sur www.mon-multimetre.fr concernant les démarches à faire ou les outils à utiliser pour faire face à cette situation. Celle-ci se produit dans différents contextes et il est impératif de trouver d’abord la ou les causes de la fuite.

Multimètre analogique

Les causes de la fuite sont nombreuses disions-nous. Il peut en premier lieu s’agir d’un problème lié à l’absence ou à la défaillance de l’isolation électrique. C’est par exemple le cas si le bois utilisé devient humide, l’humidité étant un élément conducteur. Cela se produit aussi lorsque le caoutchouc qui enrobe le fil conducteur est érodé ou que le plastique a fondu suite à une surtension par exemple. Une installation électrique d’une construction ancienne peut également être responsable d’une fuite.

Pour pouvoir détecter d’où elle provient, vous devez vous servir d’un outil adapté. Le multimètre vous y aidera.

Détection de la fuite électrique à l’aide d’un multimètre

Le multimètre vous permettra de déterminer, dans le cas d’un défaut d’isolement, de la mesure de la perte (qui se dirige généralement dans la terre). Le test sera effectué sous tension pour qu’il soit possible de définir avec exactitude à quel niveau un déséquilibre a lieu. Ce dernier est dû à la fuite, mais aussi au fait que dans une circulation normale du courant électrique, les champs magnétiques se rencontrent et s’annulent entre eux. Mais la fuite interrompt le déplacement de la charge électrique. Grâce au multimètre, vous pourrez voir où la résistance électrique est différente de l’ensemble du circuit.

Le test se déroulera en plusieurs étapes. La pince multimètre utilisée est passée sur l’ensemble du circuit en commençant par celui qui est raccordé au tableau de distribution électrique. Puis les autres sources et les circuits qui y sont rattachés sont testés afin que les pertes secondaires soient testées dans le reste du circuit. Une attention particulière sera portée au niveau des équipements électroniques dotés de filtres. Ceux-ci sont en effet responsables des fuites les plus importantes qui pourraient entrainer des baisses de tension, ou des courts-circuits dont les conséquences pourraient être dramatiques.

Avec un multimètre digital professionnel, le test de défaut d’isolation sera effectué avec un calibrage en ohmmètre qui déterminera s’il y a ou non continuité dans le circuit. Quel que soit le test à entreprendre, vérifier votre appareil est une nécessité. Assurez-vous qu’il n’y a aucune fissure, aucun dommage sur l’ensemble de l’équipement (incluant donc les cordons), et ce pour que vous ne vous fassiez pas électrifier durant votre test. Faites-le ensuite fonctionner pour voir si les piles sont encore chargées ou s’il vous faut les remplacer. Portez des gants isolants.

Nous vous rappelons que vous allez travailler sous tension. Si votre multimètre est fonctionnel, réglez-le sur le V du voltmètre. Vérifiez le sens du courant pour pouvoir tourner le commutateur. N’oubliez pas de vérifier que le calibre de l’appareil est assez élevé pour vous prémunir d’un accident technique ou corporel.

Disjoncteur

Cette vérification est valable que vous soyez en mode voltmètre, ohmmètre ou ampèremètre. Il est important également de travailler sur un sol sec, car rappelons-le l’humidité est conductrice d’électricité, et les risques d’électrisation sont réels, avec des conséquences pouvant même provoquer une invalidité irréversible. Avec votre multimètre, utilisez un vérificateur d’absence de tension respectant les normes strictes CEI 61243-3 ou EN 61243-3 auxquelles il est soumis.

Réparation ou remplacement des équipements défaillants

Lorsque vous habitez dans un vieux bâtiment et que vous constatez que les différents équipements et circuits électriques montrent des signes évidents de vétusté, il est préférable de procéder préalablement à un test de fuite. Cela s’avère nécessaire pour vous éviter tous les problèmes inhérents à une mauvaise isolation, à un fil érodé. Si c’est le cas, nous vous recommandons directement d’entreprendre des travaux de rénovation de la totalité du circuit.

Installation d’un disjoncteur différentiel

Il peut aussi s’avérer nécessaire d’installer un disjoncteur. Il peut s’agir d’un disjoncteur divisionnaire à installer au niveau de chaque circuit et qui est équilibré entre 2 à 32 A. La pose d’un disjoncteur différentiel, le plus souvent recommandé dans le cas d’une fuite électrique, se fera pour les lignes en partance du tableau électrique. Le calibrage est de 10 à 63 A et la sensibilité différentielle de 30 mA. Normalement, un disjoncteur général est installé avant le tableau.

L’installation d’un disjoncteur différentiel offre de nombreux avantages. En effet, le moindre déséquilibre électrique est détecté par cet équipement. Ainsi, il est en mesure de détecter les différences qui se produisent, même si celles-ci sont infimes, entre le neutre et la phase. Dès l’instant où celles-ci sont détectées, le disjoncteur coupe automatiquement le courant. Cela vous protège d’une éventuelle électrisation ou d’un court-circuit dont les conséquences sont parfois désastreuses.

Fuite électrique : précautions à prendre

Lorsque vous recherchez une fuite électrique, surtout ne vous servez pas d’un tournevis testeur. Les informations qu’il délivre ne sont pas forcément justes, et cela est susceptible d’être dangereux autant pour vous que pour votre logement. Si par inadvertance votre doigt entre en contact avec la partie non isolée du tournevis, comme le corps humain est un conducteur électrique, vous risquez de subir une électrisation ou pire, une électrocution.

Si vous n’y connaissez rien en matière d’électricité, ne vous risquez pas à entreprendre cette opération seul. Faites appel aux services d’un professionnel.