Repeindre le carrelage de la douche pour relooker sa salle de bain

Depuis quelque temps, vous trouvez que le carrelage de votre douche commence à ternir et à se distinguer de tout l’ensemble de la pièce. Pourtant, changer entièrement le carrelage de la douche nécessite encore de grands travaux et réclame une dépense assez conséquente. Heureusement qu’il existe une solution adaptée à votre problème, il s’agit de repeindre le carrelage de la douche pour changer la décoration de votre salle de bain. Le coach du bricolage va vous apprendre comment repeindre le carrelage de la douche et quelle peinture choisir pour obtenir un meilleur rendu.

Repeindre le carrelage de la douche: choisir le bon produit

Il est tout à fait possible de repeindre un carrelage, mais encore faut-il savoir choisir le produit adapté pour que le résultat soit impeccable, comme si vous veniez de poser un nouveau carrelage. Le choix du produit s’impose, il ne s’agit pas d’acheter n’importe quelle peinture. Votre choix doit se porter sur les peintures spéciales pour carreaux, à utiliser directement sur le carrelage mural et sol, sans l’application de sous-couche. La peinture pour carrelage peut être appliquée sur du grès cérame, de la céramique, de la faïence… et elle est lavable, résistante aux taches, à l’humidité et au changement variable de température. Toutefois, il est à noter que la peinture utilisée pour recouvrir le mur sera différente de celle utilisée pour le sol, ainsi vous devez bien renseigner le vendeur avant d’acheter le produit. On peut très bien utiliser la peinture classique, mais dans ce cas, il vous faut appliquer une bonne couche de sous-couche pour permettre une bonne adhérence de la peinture et pour obtenir un résultat durable. Il y a également la résine qui permet également de réaliser la finition recherchée: satinée ou mate. La peinture spéciale carrelage s’applique en deux phases: la première phase qui consiste à passer une peinture acrylique avec la couleur de votre choix, la deuxième phase pour appliquer la résine de protection.

Repeindre le carrelage de la douche: préparer la surface à peindre

A chaque travail de peinture, pour une réalisation avec une finition lisse et sans irrégularité, il est important de préparer au préalable la surface à peindre. Tout d’abord, vous devez enlever toutes traces de tartre ou de résidus de calcaire sur le carrelage en utilisant des produits sains et naturels comme le vinaigre blanc ou le bicarbonate de soude additionné avec du jus de citron. Vous verrez que le résultat sera le même qu’avec du détergent chimique. Terminez le nettoyage avec un rinçage à l’eau claire pour enlever les saletés. Ensuite, vous devez enlever le vernis d’origine tout en ponçant délicatement les carreaux à la main ou avec une ponceuse électrique. Cette étape permettra également de rectifier les surfaces dénivelées.

Peindre le carrelage

Pour un travail bien fait, vous devez utiliser des outils adaptés dont un pinceau pour une petite surface et un rouleau pour une grande surface. N’oubliez pas de protéger les objets qui se trouvent tout autour du plan de travail comme les pommeaux de douche, les tuyauteries, ainsi que les meubles, en les masquant avec de la bâche et du ruban adhésif. Voici maintenant comment peindre le carrelage:

  • dans un bac, versez la couche primaire ou la sous-couche puis bien mélanger pour obtenir une préparation bien homogène.
  • commencez de peindre les zones difficiles d’accès tout en utilisant le matériel approprié
  • peindre au rouleau à mousse les grandes surfaces
  • laissez la sous-couche sécher pendant 24 heures puis reprendre le travail une fois le support bien sec.
  • le lendemain, vous pouvez passer la couche de peinture et effectuer les mêmes gestes qu’ avec l’application de la sous-couche.

Attendez 12 heures avant de nettoyer le carrelage, le temps que la peinture soit bien sèche. Et voilà! votre carrelage est bien rénové.

Envie d’en apprendre plus.

Faites appel à nos coachs travaux et découvrez nos cours de bricolage à domicile.

Besoin d’un décorateur intérieur ? Découvrez Mon Coach Déco

Un projet jardinage : Découvrez nos cours de jardinage à domicile

Apprenez en davantage sur la pose de carrelage en découvrant notre page comment poser du carrelage 

Le carrelage, la meilleure alternative pour revêtir son intérieur, qui se prête sans aucune difficulté à tout style décoratif. Parmi les larges choix se différenciant les uns des autres par le matériau, le format, le motif, la résistance et l’entretien, comment choisir son carrelage idéal? Cet article vous apporte les réponses nécessaires pour vous orienter à faire le bon choix de votre revêtement de sol intérieur.

Comment choisir son carrelage: les différents types de carrelage

Il existe 3 grandes catégories de carrelage intérieur:

  • Le carrelage en pierre naturelle dont le granit, une pierre aux propriétés d’une longue durabilité et d’une très forte résistance. Il y a également le marbre, proposant de multiples possibilités de transformation et de nombreuses finitions de surface: brute, polie, vieillie et satinée, et l’ardoise.
  • Le carrelage en terre ou argile cuite: essentiellement fait d’argile, avec une propriété tendre, doit être traité avec de l’huile de lin ou de la paraffine pour les protéger pour résister au piétinement. Les carreaux de ciment sont faits d’une pâte de ciment, de sable et de poudre de marbre, structurés dans des moulures qui permettent de créer des carreaux aux décors raffinés pouvant s’adapter au goût de chacun
  • Le carrelage en grès: quant à leur qualité, leur solidité et leur résistance dépendent de la technique de leur conception. On distingue notamment 3 catégories de grès dont : les grès émaillés qui sont un mélange d’argile et de différents composants tels que le feldspath, kaolin, sable…, les grès cérames émaillés sont davantage riches en composants, proposant ainsi une plus grande résistance; les grès cérame pleine masse ont une texture plus dense et possèdent une forte résistance.

Comment choisir son carrelage : Les critères de choix d’un carrelage intérieur

Pour vous aider à choisir son carrelage, il vous faut tenir compte les points suivants:

  • L’emplacement : vous n’allez pas poser des carreaux de douche dans votre salon. Il y a notamment des carrelages spécifiés pour les salles d’eau avec une texture non glissante et constitués d’un antidérapant. Quant aux carreaux pour les pièces à vivre misent davantage sur le côté esthétique.
  • L’esthétique : le choix du carrelage se fera également en fonction du style de votre intérieur. Ainsi, pour ne pas se tromper dans la concordance de ton et de style, privilégiez les carrelages assez neutres qui pourront s’adapter partout.
  • Entretien : optez pour les carreaux plus faciles à entretenir, aux propriétés lisses comme le grès cérame, le ciment traité plutôt que des matériaux à texture rugueuse et poreuse. Evitez le carrelage blanc, sauf si vous êtes une maniaque du nettoyage. Pour un minimum d’entretien, optez pour des teintes ni trop claires, ni trop foncées. Le gris ou le blanc cassé légèrement tacheté  nécessitera moins d’entretien.
  • Se référer aux normes: ces informations permettront au consommateur de choisir  efficacement le carrelage approprié dans la pièce à revêtir. Voici une liste brève des normes bonnes à connaître:

Comment choisir son carrelage: résistance au passage qualifiée par la norme PEI dont on citera:

  • PEI II : pour des locaux soumis à un passage modéré comme la chambre ou la salle de bain
  • PEI III : pour des pièces soumises à un passage normal, usage moyen fréquent comme le salon ou la salle à manger
  • PEI IV : pour des pièces soumises à un passage important, dont la cuisine.

La norme UPEC définit la résistance aux critères de l’Usure à la marche, le poinçonnement par rapport aux chutes d’objets et mobilier, à l’eau et aux agents chimiques.

Résistance à la rayure est importante lors du choix de carrelage dans une chambre d’enfant ou une cuisine. Elle est qualifiée par l’échelle de MOHS qui répertorie 4 degrés de résistance dont  MOHS 1 à 4 : faible résistance, MOHS 5 à 6 : résistance correcte, MOHS 7 à 8 : bonne résistance, MOHS 9 à 10 : très bonne résistance

Résistance à la glissance pieds nus est importante lors du choix  de carrelage dans une pièce d’eau. Elle est déterminée par la norme ABC, qualifiée sur 3 niveaux d’adhérence dont A : adhérence moyenne, B : adhérence élevée, C : forte adhérence.

Envie d’en apprendre plus.

Faites appel à nos coachs travaux et découvrez nos cours de bricolage à domicile.

Besoin d’un décorateur intérieur ? Découvrez Mon Coach Déco

Un projet jardinage : Découvrez nos cours de jardinage à domicile

Apprenez en davantage sur la pose de carrelage en découvrant notre page comment poser du carrelage 

Pose et entretien carreaux de ciment : Comment faire?

Pose et entretien carreaux de ciment, véritable tendance pour habiller les sols et les murs de la salle de séjour, des chambres, de la cuisine jusqu’à la salle de bain. Les carreaux de ciment apportent une décoration originale conciliant le style le vintage à la modernité. Si vous souhaitez entretenir les travaux de pose et entretien carreaux de ciment sans faire appel à un professionnel, vous devez les réaliser dans la règle de l’art et suivre scrupuleusement les directives suivantes.

Pose et entretien carreaux de ciment : Petite note sur les carreaux de ciment

Les carreaux de ciment sont des carrelages anciens datant du XIXème siècle, conçus de façon artisanale et essentiellement caractérisés par des motifs floraux ou géométriques colorés. C’est un matériau essentiellement résistant, il est fabriqué à partir de ciment blanc, d’eau, de poudre de marbre blanc, de sable et de pigments colorés. Ce badigeon notamment  préparé à la main est ensuite versé dans des moules cloisonnés aux motifs variés, puis compressé à des presses hydrauliques et séché pendant quelques semaines. Il se peut que certains carreaux présentent des microfissures appelées aussi faïençage qui sont dus par le phénomène naturel de leur formation qui n’altère nullement la qualité du matériau.

Pose et entretien carreaux de ciment : La pose traditionnelle des carreaux de ciment

Un projet sur papier doit précéder impérativement la pose des carreaux de ciment. Cette étape consiste notamment à mesurer la surface à recouvrir afin de déterminer le nombre de carreaux nécessaires. Ensuite, procéder à un calepinage afin de disposer correctement les carreaux suivant les motifs ou les dessins. Vous pouvez maintenant passer aux travaux de pose proprement dite. Préparer le sol ou le mur à revêtir tout en le nettoyant et en planifiant toute la surface. Les carreaux seront posés sur une surface plane et bien sec. Réalisez une chape de mortier de ciment humide de 3 à 4 cm d’épaisseur minimum sur votre support. Posez les carreaux au fur et à mesure de l’application du mortier et nivelez-les à la main tout en appuyant fortement avant que le ciment ne prenne.

Pose et entretien carreaux de ciment : La pose au mortier colle

Sur un support résistant, bien nivelé et sec, étalez une couche épaisse de mortier colle avec une spatule crantée à larges dents carrées. Vous pouvez rattraper les inégalités de surface en étalant davantage une couche épaisse de mortier-colle. Faites ensuite un deuxième encollage sur carreaux, cela facilitera la pose et permettra de niveler les carreaux par simple pression de la main. Laissez sécher pendant 48 heures avant de mettre les joints. Préférez un mortier hydrofuge gris ou blanc pour la confection des joints. Nettoyez le carrelage au fur et à mesure avec une éponge pendant que vous étalez les joints. Laissez le carrelage et les joints bien secs avant de passer au nettoyage. Utilisez du papier de verre fin pour atteindre les petites surfaces.

Pose et entretien des carreaux de ciment : en conclusion

Après un bon nettoyage des carreaux, appliquez du produit anti-taches jusqu’à saturation. Pour obtenir des carreaux avec un effet ciré et pour les protéger des détergents agressifs, cirez les carreaux avec de la cire polymère. Appliquez également une couche fine de produit bouche pores hydrofuges à l’aide d’un chiffon de coton. Pour la cuisine et salle de bain, utilisez une sous couche Oléofuge .

Envie d’en apprendre plus.

Faites appel à nos coachs travaux et découvrez nos cours de bricolage à domicile.

Besoin d’un décorateur intérieur ? Découvrez Mon Coach Déco

Un projet jardinage : Découvrez nos cours de jardinage à domicile

Apprenez en davantage sur la pose de carrelage en découvrant notre page comment poser du carrelage 

Vous avez décidé d’adopter le carrelage comme revêtement de sol? Vous avez des préférences pour les carrelages formant un dessin représentatif pour démarquer votre intérieur? La pose des carreaux doit être précédée d’un calepinage, une étape indispensable qui consiste à préparer et à déterminer à l’avance le nombre, la position exacte, l’ordre des carreaux, dans le but de reproduire avec facilité le dessin sur le carrelage. Le calepinage est la réalisation d‘un puzzle grandeur nature en carrelage. Le coach du bricolage vous montre comment réaliser un calepinage.

Comment faire un calepinage : Calculer le nombre de carreaux

Pour connaître le nombre de carreaux nécessaires, il faut calculer la superficie en m² de la pièce à carreler. L’achat des carreaux se fait notamment par m², ainsi il est obligatoire de passer par cette étape. Prenez la mesure de chaque côté de la pièce puis reproduisez un croquis. Pour une surface carrée ou rectangulaire le calcul est facile, il suffit d’appliquer la formule apprise en école primaire( côté x côté ou longueur x largeur). Pour les surfaces arrondies, encadrez les cercles jusqu’à former un rectangle, puis calculez comme précédemment. Prévoyez des carreaux supplémentaires pour compenser les pièces cassées lors du transport ou lors du découpage des carreaux.

Comment faire un calepinage : Préparer le plan de pose

Vous avez la possibilité d’adopter différents plans de pose, mais il est préférable de choisir la position centrée qui est beaucoup plus facile à réaliser. Toutefois, vous pouvez créer une position en damier, en diagonale, en tapis…

Comment faire un calepinage : Déterminer le point de départ de la pose

Le point de départ au centre est la méthode la plus facile et qui permet d’obtenir un résultat bien équilibré. Commencez ainsi par trouver puis tracer la médiane de la pièce tout en respectant sa forme.

Comment faire un calepinage : Placer les points et les lignes de repérage

A cette étape, utilisez un cordeau à poutre pour délimiter et tracer, sans recourir à une règle, les points de repérage à suivre pour réaliser le plan de pose.

Comment faire un calepinage : Reconstituer le dessin de représentation

Vous allez apprécier cette étape car il s’agit de reconstituer le dessin ou le motif représenté sur tout l’ensemble du carrelage. Ce procédé vous permettra d’avoir un avant goût de votre futur revêtement, mais vous pouvez également déterminer le nombre de carreaux à couper. C’est à ce stade que vous pouvez faire des modifications si vous trouvez que le résultat ne vous satisfait pas. Pour vous faciliter le travail, numérotez les carreaux dans l’ordre de leur emplacement, et n’oubliez pas de garder note sur le croquis pour vous éviter de faire des erreurs lors de la pose finale.

Comment faire un calepinage : La pose du carrelage

Préparez le mortier et la colle avant de commencer la pose des carreaux. Veillez à ce que le support soit bien nivelé pour garantir un meilleur rendu. Enduisez le support de mortier puis collez les carreaux tout en suivant l’ordre de numérotation.

Envie d’en apprendre plus.

Faites appel à nos coachs travaux et découvrez nos cours de bricolage à domicile.

Besoin d’un décorateur intérieur ? Découvrez Mon Coach Déco

Un projet jardinage : Découvrez nos cours de jardinage à domicile