pixelfb
Comment choisir son chauffre eau

Le chauffe-eau est un dispositif très important dans les foyers. Cela permet d’optimiser d’une douche chaude au quotidien. Toutefois, il est à noter que le chauffe-eau fait partie des appareils les plus énergivores. D’où la raison de bien choisir son appareil et de veiller à son emplacement.

Que choisir comme chauffe-eau ?

Entre le chauffe eau électrique, gaz, solaire, fioul ou thermodynamique, il peut s’avérer très difficile pour les particuliers de choisir le type de modèle qui correspond réellement à leurs attentes. Fort heureusement, il existe certains critères pour faire un choix judicieux : le fonctionnement, la capacité, le rendement, le prix, les économies réalisables, marque de fabrication, durée de vie, etc.

Le chauffe-eau électrique

C’est un équipement composé d’une résistance transformant l’eau chaude. Il existe différents modèles de chauffe électrique : chauffe-eau instantané, chauffe-eau à condensation. L’un des avantages d’un chauffe-eau électrique est qu’il soit très économique à l’achat. Etant moins encombrant, il peut être installé dans tout endroit. Par contre, ce modèle consomme beaucoup d’énergies. Ainsi, il convient d’opter pour un chauffe-eau solaire ou thermodynamique qui soit des alternatives intéressantes.

Le chauffe-eau gaz

Ce modèle est considéré plus économique que le chauffe-eau électrique. Toutefois, il ne faut pas oublier le coût de son installation. Il existe plusieurs modèles de chauffe-eau gaz (instantanés ou à accumulation). Il faut savoir que cet équipement présente les mêmes avantages et inconvénients que les modèles précédents.

Le chauffe-eau thermodynamique

Comme indiqué, cet équipement est une alternative non négligeable. Cela permet de bénéficier de certaines aides financières. Seulement, il faut respecter des conditions éligibles.

Le fonctionnement du chauffe-eau

Le premier critère de choix d’un ballon d’eau chaude est son mode de fonctionnement. Il est important de connaître les avantages de chaque modèle afin de faciliter son choix. Il faut savoir que le modèle électrique, modèle thermodynamique, modèle à condensation et le modèle solaire sont des équipements très économiques car moins coûteux à l’achat. En ce qui concerne les chauffe-eau les plus écologiques, il est important d’opter pour les équipements thermodynamiques et le chauffe eau électrique. Pour les appareils les plus performants sur le plan énergétique, il faut noter le chauffe-eau solaire et chauffe eau électrique 200l.

La capacité du chauffe-eau

La capacité du chauffe-eau est un critère indispensable. Il est important que le ballon d’eau chaude puisse répondre aux besoins des foyers. Pour cela, il faut tenir compte des membres de la famille, la fréquence d’utilisation ainsi que le nombre de points d’eau dans le logement.

Comment l’installer ?

L’installation d’un ballon d’eau chaude ne se fait pas de manière hasardeuse. Il y a certaines étapes à suivre pour la réussite de l’opération. Les voici donc :

Déterminer l’emplacement

L’emplacement du chauffe-eau dans la maison est d’une grande importance afin d’éviter de mauvaises surprises. Il est nécessaire de placer l’appareil à proximité des points d’eau. Il faut également respecter une certaine distance entre le mur et l’appareil de chauffe.

La fixation du chauffe-eau

En fonction du ballon d’eau chaude, il est important de bien le fixer au mur. En générale, les fabricants fournissent tous les éléments nécessaires pour bien accrocher l’équipement au mur, quel que soit son gabarit.

Le raccordement hydraulique

Avant toute opération, il convient de couper l’eau et l’électricité dans toute la maison. Des codes couleurs permettent d’avoir une idée des entrées et sorties de l’eau. Ainsi, le code bleu signifie l’arrivée d’eau froide et le code rouge, la sortie d’eau chaude. En fonction des entrées et sorties, il faut suivre certaine procédure non négligeable.

Dépanner un chauffe-eau électrique

Que ce soit un chauffe eau électrique Ariston ou chauffe eau électrique Atlantic, ce dispositif peut tomber en panne au fil des années d’utilisation. Le plus important est de procéder au dépannage dans les meilleurs délais. Pour cela, il faut avoir une idée des principaux dysfonctionnements de ballon d’eau chaude électrique afin de faire le choix de la solution la plus adaptée à la situation.

En cas de panne hydraulique

En raison d’un problème électrique, le ballon ne peut plus chauffer l’eau. Dans ce cas, il s’agit d’un problème hydraulique. Pour cela, il faut effectuer un simple test afin d’établir un diagnostic détaillé. Cela consiste à ouvrir le robinet d’eau chaude. Dès le constat qu’il n’y aucun débit, alors c’est un souci hydraulique. Face à ce genre de situation, il faut appeler un plombier chauffagiste pour régler la panne.

En cas de panne d’alimentation et de plombs

Le premier réflexe est contrôler le disjoncteur relié au chauffe-eau et protégé par un fusible. En générale, le dépannage consiste à positionner le contacteur en marche forcée.
Une panne de ballon d’eau chaude électrique peut être causée par un court-circuit. Dans ce cas, il faut vérifier si les plombs ont sauté ou pas. Ainsi, il faut vérifier tous les fils d’alimentation.

Quel type de pose choisir pour la pose de votre carrelage mural?
Quel type de pose choisir pour la pose de votre carrelage mural?

Apprenez en davantage sur la pose de carrelage mural en découvrant notre page comment poser du carrelage mural Avant de vous lancer Read more

Astuce brico : Comment enfoncer un clou sans fendre votre bois ?
Astuce brico : Comment enfoncer un clou sans fendre votre bois ?

Comment enfoncer un clou sans fendre le bois ?Lorsque l’on enfonce un clou dans du bois que ce soit dans Read more

COMMENT RECONNAÎTRE UN MUR PORTEUR ?
COMMENT RECONNAÎTRE UN MUR PORTEUR ?

Vous entreprenez des travaux de rénovation et votre préoccupation doit être dans un premier temps de trouver quels sont les Read more

Pose carrelage
Pose carrelage

Pose carrelage : Apprenez la pose de carrelage avec Mon Coach Brico: Pose carrelage : Qui est Mon Coach Brico :Dans Read more

Disjoncteur

Le disjoncteur est un appareil électrique primordial pour la protection d’un bâtiment. Il régule le bon fonctionnement du courant électrique en le coupant en cas de court-circuit ou de surintensité. De ce fait, il est indispensable à la sécurité d’une maison, de ceux qui l’habitent et doit être choisi avec soin. Comment bien choisir votre disjoncteur électrique ? Nous vous guidons pas à pas dans cet article.

Les différents types de disjoncteurs électriques

La première chose à faire pour bien choisir son disjoncteur électrique, c’est de connaître les différents types disjoncteurs électriques qui existent et leur rôle. Pour commencer, gardez à l’esprit qu’il existe une multitude de disjoncteurs électriques, mais tous ne jouent pas le même rôle. Certains assurent une protection contre la surintensité, d’autres protègent uniquement en cas de court-circuit pendant qu’il en a qui jouent les deux rôles en même temps. Voici les principaux modèles de disjoncteurs que vous devez connaître :

  • Le disjoncteur thermique :  Il assure la protection contre la surintensité.
  • Le disjoncteur magnétique : Il est utile gérer les courts-circuits.
  • Le disjoncteur magnétothermique : Il assure à la fois une protection contre la surintensité et une protection contre les courts-circuits.
  • Le disjoncteur magnétothermique différentiel : En plus de la protection contre les courts-circuits et la surintensité, il assure également la sécurité des occupants de la maison.
  • Le disjoncteur électronique : Il offre toutes les protections précédentes mais aussi des fonctionnalités particulières, comme le réglage du délai, niveau de déclenchement…

Les principaux critères à suivre pour bien choisir son disjoncteur électrique

Le choix d’un disjoncteur électrique ne doit pas se fait à la légère. Il faut tenir nécessairement compte des 6 critères ci-après :

  • Les caractéristiques du réseau ;
  • Les normes de sécurité ;
  • Le pouvoir de coupure (sa capacité à pouvoir couper le courant) ;
  • La courbe de déclenchement ;
  • L’environnement (type de local ou température ambiante) ;
  • Le prix.

Après l’acquisition de votre disjoncteur, vous pouvez l’installer vous-même ou faire appel à un Coach en Bricolage pour bénéficier d’une installation professionnelle à moindre coût.

Envie d’en apprendre plus.

Faites appel à nos coachs travaux et découvrez nos cours de bricolage à domicile.

Besoin d’un décorateur intérieur ? Découvrez Mon Coach Déco

Un projet jardinage : Découvrez nos cours de jardinage à domicile

Quel type de pose choisir pour la pose de votre carrelage mural?
Quel type de pose choisir pour la pose de votre carrelage mural?

Apprenez en davantage sur la pose de carrelage mural en découvrant notre page comment poser du carrelage mural Avant de vous lancer Read more

Quelle couleur choisir ?
Quelle couleur choisir ?

Chez Mon Coach Brico nous proposons des cours à domicile pour vous apprendre à appliquer vous mêmes votre peinture. La Read more

Comment choisir sa peinture ?
Comment choisir sa peinture ?

Vous avez pour projet de repeindre votre appartement. Après avoir choisi votre couleur, vous vous demandez quel type de peinture Read more

Peinture aspect brillant, satin ou mat ?
Peinture aspect brillant, satin ou mat ?

Choisir son aspect peintureJe repeins ma cuisine et on me propose trois aspects de peintures différents à choisir. Mais quel Read more

À un moment ou à un autre de la conception ou de la rénovation de votre éclairage et de votre décoration intérieure, notamment dans les bureaux professionnels, il vous faudra poser des dalles LED. Afin de vous aider dans cette tâche, nous vous expliquons ici les différentes manières de les installer.

Une dalle LED, c’est quoi ?

Une dalle LED est le luminaire qui connait le plus de succès de nos jours. Elle se base sur l’utilisation de diodes électroluminescentes pour l’éclairage, qui sont des semi-conducteurs qui produisent de la lumière au passage d’un courant électrique.

Elle permet d’éclairer les locaux professionnels et la maison à moindre coût, car non seulement son prix est abordable mais en plus elle consomme une très faible quantité d’énergie par rapport aux luminaires traditionnels. Sa luminosité est pourtant aussi puissante que celle d’une ampoule normale, et sa durabilité beaucoup plus importante. En effet, une lampe LED peut éclairer pendant près d’une centaine de milliers d’heures, avec un rendement maximal dès son allumage. Elle ne contient en outre aucun produit toxique, ce qui est encore un bon point sur le plan environnemental.

Une dalle de ce genre est souvent constituée d’un ruban LED, encastré dans un cadre en aluminium, sur lequel est apposé une plaque en plexiglas pour diffuser la lumière. Légère, facile à installer et ne produisant pas de chaleur, elle ne risque pas d’endommager le support qui la tient, ou l’endroit où elle sera posée.

Quelques précautions à respecter avant l’installation

Les apprentis bricoleurs ont longtemps fait les frais de leurs erreurs lors de leurs travaux. En effet, l’électricité peut causer de graves accidents domestiques si les normes de sécurité ne sont pas respectées. Parmi celles-ci, nous vous conseillons de :

  • Ne pas manipuler tout objet électrique avec les mains mouillées ou sur un sol humide.
  • Respecter les puissances électriques du luminaire sous peine de l’endommager.
  • Couper l’électricité lors de l’installation du luminaire. Si vous en avez la possibilité, vérifiez l’absence de tension avec un VAT (Vérificateur d’Absence de Tension) pour éviter tout incident.
  • Respecter des notices de montage proposées par le fabricant de votre panneau LED.

De même, il vous faut respecter la réglementation en vigueur, à savoir la norme NFC15-100, que vous pouvez vous procurer sur afnor.org. Pour une installation toute neuve, il est important de prévoir l’utilisation d’un DCL (Dispositif de Connexion pour Luminaire). De même, vous devez prendre en compte la classe du luminaire choisi. À titre d’exemple, la classe 1 nécessite une prise de terre, contrairement aux classes 2 et 3.

Les 4 façons d’installer une dalle LED lumineuse

Le panneau LED encastré dans le faux plafond

L’installation encastrée offre un look moderne et très élégant. Elle fournit un éclairage direct et central puissant. Cette installation de dalle LED au plafond consiste à brancher le panneau puis à l’insérer au niveau de la plaque du faux plafond. Il est possible d’utiliser des vis pour bien la fixer, cela est même recommandé, bien que l’encastrement de la dalle ne le nécessite pas forcément.

La dalle LED en saillie

L’installation en saillie se fait généralement quand vous ne disposez pas d’un faux plafond, mais plutôt d’un plafond classique, en béton par exemple. Pour fixer votre dalle LED, il vous faut dans ce cas disposer d’un cadre rigide dans lequel le glisser. Vous devez ensuite le visser au plafond. Un cadre en aluminium ou en bois peut faire l’affaire, tant que ce dernier est assez solide pour supporter le montage.

Prenez en considération le fait que l’épaisseur totale de l’ensemble fera dans les 6 cm, car celui du cadre à lui tout seul fait 5 cm. Cela permet également d’installer un driver au-dessus du panneau. Ce type d’accessoire est habituellement livré avec les vis adaptées. Ce dispositif est également adapté au montage d’un panneau LED mural.

Le panneau LED suspendu

L’installation suspendue est aussi applicable aux dalles LED de plafond. Le kit de suspension comprend généralement les câbles et les fixations. Comme son nom l’indique, il permet l’assemblage de votre dalle à des câbles suspendus au plafond. Pour ce faire, vous n’avez qu’à visser les entretoises à votre panneau, et à visser les câbles au plafond. Vous n’avez ensuite plus qu’à le brancher, et y apposer l’extrémité des câbles. Vous devrez également évaluer la hauteur à laquelle vous souhaitez fixer votre dalle, de manière à ce que la lumière diffusée éclaire bien, et soit confortable pour vos yeux. Le plus souvent, le câble est réglable et ce, même après fixation.

Une installation au mur via des agrafes de fixation

L’utilisation d’agrafes de fixation est également possible pour l’installation de panneaux LED. En effet, de par sa légèreté, la dalle peut tout simplement être « pincée » par ce genre de clip à ressort. Il est nécessaire pour cela de bien identifier les dimensions de la dalle pour poser les agrafes piles à son bord. Ce type de fixation est à visser au mur, puis va retenir la lampe via des petites pinces à ressort.

Faites néanmoins attention à acheter des accessoires de bonne qualité, qui ne risquent pas de se desserrer sous le poids de la dalle. Même si cette dernière est très légère, les ressorts des clips de mauvaise qualité peuvent perdre de leur efficacité avec le temps, et finir par se casser. Malgré leur facilité d’utilisation, les agrafes de fixations ne constituent pas forcément le moyen le plus sécuritaire pour fixer votre dalle LED.

Un dernier conseil concernant les 4 façons d’installer une dalle LED

Lors de l’installation de votre panneau lumineux LED, il est toujours préférable de se référer à la notice d’installation et d’utilisation. En effet, cette dernière contient en principe toutes les démarches et étapes que vous devez réaliser pour installer votre dalle lumineuse. Par ailleurs, certains des outils dont vous avez besoin pour l’installation sont livrés avec le luminaire. Il n’est donc souvent pas nécessaire de les acheter. Si vous avez des doutes sur ce que contient votre kit de panneau LED, vous pouvez toujours demander conseil à votre revendeur.

Envie d’en apprendre plus.

Faites appel à nos coachs travaux et découvrez nos cours de bricolage à domicile.

Besoin d’un décorateur intérieur ? Découvrez Mon Coach Déco

Un projet jardinage : Découvrez nos cours de jardinage à domicile

Quel type de pose choisir pour la pose de votre carrelage mural?
Quel type de pose choisir pour la pose de votre carrelage mural?

Apprenez en davantage sur la pose de carrelage mural en découvrant notre page comment poser du carrelage mural Avant de vous lancer Read more

Quelle couleur choisir ?
Quelle couleur choisir ?

Chez Mon Coach Brico nous proposons des cours à domicile pour vous apprendre à appliquer vous mêmes votre peinture. La Read more

Comment choisir sa peinture ?
Comment choisir sa peinture ?

Vous avez pour projet de repeindre votre appartement. Après avoir choisi votre couleur, vous vous demandez quel type de peinture Read more

Peinture aspect brillant, satin ou mat ?
Peinture aspect brillant, satin ou mat ?

Choisir son aspect peintureJe repeins ma cuisine et on me propose trois aspects de peintures différents à choisir. Mais quel Read more

Certes, faire une installation électrique peut paraître compliquer, pourtant, si vous êtes bricoleur et que vous avez une certaine notion de base dans le domaine, vous pouvez réaliser les travaux haut la main. Dans cet article, nous allons vous apprendre de A à Z les différentes étapes que vous devez suivre pour installer correctement et en toute sécurité l’installation électrique chez vous. Une fois son installation réalisée, il conviendra de bien choisir son fournisseur d’électricité afin de payer le prix du kWh le plus juste et le plus intéressant.

Faire son électricité soi-même : connaître et respecter la norme NF C 15-100

La norme NF C 15-100 est une norme établie par l’ensemble des fournisseurs filaires électriques. Celle-ci prévoit en amont à améliorer la gestion et le bon fonctionnement électrique des logements individuels, des bâtiments industriels ou commerciaux. Elle tend également à renforcer la sécurité des utilisateurs et d’inciter ces derniers à mettre en place une installation répondant aux besoins de l’évolution technologique du temps. 

Citons parmi les règles prescrites dans la NF C 15-100 les normes de sécurité que vous devez impérativement connaître en ce qui concerne les appareillages électriques obligatoires. L’installation électrique d’une habitation doit être équipée des appareils et dispositifs suivant :

  • Un compteur électrique pour mesurer la quantité d’électricité consommée 
  • Un disjoncteur principal, pour couper le courant sur l’ensemble de l’installation 
  • Un tableau électrique qui protège l’installation électrique et les personnes contre les fuites de courant 
  • Des fusibles ou des disjoncteurs d’appoint posés à la sortie de chaque circuit, qui protègent contre les surintensités 
  • Des gaines électriques pour assurer la protection mécanique des câbles électriques. 

Faire son électricité soi-même : établir un plan d’installation électrique

Vous connaissez maintenant quels sont les matériels et appareils nécessaires pour une installation qui respecte la norme, maintenant vous devez dresser un plan clair de votre circuit électrique. Ce plan vous permettra de déterminer la quantité de matériels indispensables pour l’ensemble de la maison et de définir l’emplacement exact de chaque élément. Vous pouvez dresser votre plan d’installation électrique à la main. Vous aurez besoin d’un crayon, d’une règle et d’une feuille quadrillée. Pour commencer, dessinez le plan intérieur de votre maison : les murs, les séparations, les portes et les fenêtres… Positionnez ensuite sur ce plan l’emplacement de chaque appareils électriques pièce par pièce suivant vos besoins. Exemple placez deux prises femelles dans la cuisine, l’une près de la porte et l’autre à proximité du plan de travail.  N’oubliez pas l’installation électrique de l’extérieur. 

Faire son électricité soi-même : mise en œuvre de l’installation électrique

Vous avez 3 manières de poser votre installation électrique : encastrée, apparente ou mixte. La pose encastrée consiste à dissimuler les câbles et tous les accessoires électriques dans le mur à l’intérieur d’une gaine électrique. Ce type de pose est plus compliqué à réaliser mais il propose un rendu discret. La pose apparente met en évidence les différents éléments électriques : les fils sont fixés par des attaches filaires tout en suivant les plinthes et les bordures de mur pour être moins voyants. Quant à la pose mixte, on n’aperçoit que les gaines électriques : les appareillages et les câbles sont placés sous les conduits. 

Installez en premier temps les sources électriques tels que les interrupteurs et les prises femelles. Ensuite, si vous avez choisi la pose encastrée ou mixte pour votre installation, tracez les tranchées dans lesquelles vont être dissimulées les câbles. Introduisez les fils dans les gaines, réalisez le branchement électrique puis fixez par des attaches ou des clous. 

Remettez le courant pour tester si votre opération a réussi. Si c’est le cas, il ne vous reste plus qu’à combler les saignées pour les installations encastrées. 

Envie d’en apprendre plus.

Faites appel à nos coachs travaux et découvrez nos cours de bricolage à domicile.

Besoin d’un décorateur intérieur ? Découvrez Mon Coach Déco

Un projet jardinage : Découvrez nos cours de jardinage à domicile

Quel type de pose choisir pour la pose de votre carrelage mural?
Quel type de pose choisir pour la pose de votre carrelage mural?

Apprenez en davantage sur la pose de carrelage mural en découvrant notre page comment poser du carrelage mural Avant de vous lancer Read more

Quelle couleur choisir ?
Quelle couleur choisir ?

Chez Mon Coach Brico nous proposons des cours à domicile pour vous apprendre à appliquer vous mêmes votre peinture. La Read more

Comment choisir sa peinture ?
Comment choisir sa peinture ?

Vous avez pour projet de repeindre votre appartement. Après avoir choisi votre couleur, vous vous demandez quel type de peinture Read more

Peinture aspect brillant, satin ou mat ?
Peinture aspect brillant, satin ou mat ?

Choisir son aspect peintureJe repeins ma cuisine et on me propose trois aspects de peintures différents à choisir. Mais quel Read more

Un disjoncteur est un dispositif électromécanique ou électronique qui permet de couper le courant en cas de surtension ou de court-circuit. C’est un appareil de protection nécessaire pour toute installation électrique. Il existe notamment différentes sortes de disjoncteur se différenciant par leur fonctionnement et par leur rôle. 

Disjoncteur électrique : le disjoncteur et ses caractéristiques

Le disjoncteur est un appareil placé juste après le compteur principal ou après chaque dérivation de circuit pour permettre de couper automatiquement le courant en cas de surintensité, de court-circuit ou toutes mauvaises manipulations. Le disjoncteur est caractérisé par :

  • La tension assignée d’emploi qui est la tension dans laquelle le disjoncteur doit fonctionner dans les conditions normales
  • Le courant assigné ou ln correspond à la valeur maximale de courant que peut supporter le disjoncteur. Il peut être fixe ou réglable et peut varier entre 1,5 In et 20 In. Un détecteur thermique de protection accompagne le disjoncteur, qui en cas de surchauffement des éléments conducteurs, déclenche instinctivement celui-ci et interrompt le passage du courant
  • La taille de l’appareil détermine également sa capacité et sa performance
  • La polarité définit le nombre de pôle prise en charge simultanément sous le relais thermique

Disjoncteur électrique : les différentes catégories de disjoncteur suivant leur mode fonctionnement

Le disjoncteur est équipé d’un système de détection qui le permet de se déclencher automatiquement en cas de surcharge, de surchauffe ou de court-circuit électrique. Il existe ainsi plusieurs types de disjoncteur suivant le mode de fonctionnement.

  • Il y a le disjoncteur magnétique qui est doté d’un système de détection magnétique, plus précisément une bobine qui réagit en fonction de la variation électromagnétique. Une augmentation du champ magnétique déclenche ainsi l’ouverture du circuit. Cependant, le courant est automatiquement interrompu, le disjoncteur est sur “OFF”. Contrairement à un fusible, il suffit, de mettre l’interrupteur sur “ON” pour remettre le courant en marche. 
  • Le disjoncteur thermique est constitué d’un système de détection qui permet au disjoncteur de se déclencher quand il y a une surtension. Le bilame réagit sous l’effet du surchauffe et déclenche mécaniquement le circuit de contact. 
  • Le disjoncteur à système de protection électronique permet d’assurer en même temps le rôle des deux modes de détection précédent grâce à un capteur électronique. Ces modèles sont paramétrables en fonction du besoin en énergie.
  • Le disjoncteur magnétothermique combine également les modes de fonctionnement précédents. Il est composé d’une manette de réarmement manuelle, de bilame qui se dilatent sous une forte chaleur, d’un relais thermique qui protège contre les surcharges et d’une bobine de relais magnétique.
  • Le disjoncteur différentiel permet de mesurer la variation de courant dans un circuit électrique. Il coupe automatiquement le courant dans le cas où il détecte un changement important de l’intensité de courant entrant ou sortant. Ce type de disjoncteur propose une meilleure protection en cas de surtension. 
  • Le disjoncteur divisionnaire est conçu pour supporter une intensité limitée. Il coupe le courant quand l’intensité du courant dépasse l’ampérage maximal destiné pour son utilisation.

Envie d’en apprendre plus.

Faites appel à nos coachs travaux et découvrez nos cours de bricolage à domicile.

Besoin d’un décorateur intérieur ? Découvrez Mon Coach Déco

Un projet jardinage : Découvrez nos cours de jardinage à domicile

Quel type de pose choisir pour la pose de votre carrelage mural?
Quel type de pose choisir pour la pose de votre carrelage mural?

Apprenez en davantage sur la pose de carrelage mural en découvrant notre page comment poser du carrelage mural Avant de vous lancer Read more

Quelle couleur choisir ?
Quelle couleur choisir ?

Chez Mon Coach Brico nous proposons des cours à domicile pour vous apprendre à appliquer vous mêmes votre peinture. La Read more

Comment choisir sa peinture ?
Comment choisir sa peinture ?

Vous avez pour projet de repeindre votre appartement. Après avoir choisi votre couleur, vous vous demandez quel type de peinture Read more

Peinture aspect brillant, satin ou mat ?
Peinture aspect brillant, satin ou mat ?

Choisir son aspect peintureJe repeins ma cuisine et on me propose trois aspects de peintures différents à choisir. Mais quel Read more

Une prise de téléphone en T ou du type gigogne est nécessaire pour raccorder et mettre en en réseau un terminal téléphonique fixe à un réseau téléphonique. La prise en T prend son nom par la forme même de l’entrée de la prise et ce type de prise est notamment compatible avec les téléphones traditionnels fournis par la France télécom. Même avec l’innovation technologique, bon nombre de foyer préfère encore utilisé ce moyen de communication. Alors si vous faites partie de ceux qui apprécient l’ancienne technologie, voici comment brancher une prise téléphone en T correctement.

Comment brancher une prise de téléphone en T: les outils nécessaires

Voici les matériels dont vous aurez besoin pour brancher une prise de téléphone en T:

  • d’un tournevis plat
  • d’une pince à dénuder
  • d’une prise de téléphone en T
  • de deux vis
  • de deux chevilles compatibles aux vis
  • d’un câble téléphonique 4 paires
  • de la colle

Comment brancher une prise de téléphone en T: le branchement pour une prise en T

  • Commencez par démonter le cache de la prise principale.
  • Dévissez les vis qui se trouvent par derrière
  • dénudez de quelques centimètres le câble et mettez en avant le fil blanc et gris. Ces deux fils sont les seuls utiles dans le branchement téléphonique.
  • faites deux trous dans le mur pour fixer les chevilles
  • Vissez le boîtier dans les chevilles
  • fixez le boîtier de la nouvelle prise sur le mur
  • installez le câble tout le long du mur ou en suivant le plinthe pour un rendu plus esthétique. Collez si nécessaire à certain niveau.
  • dévissez de quelques tours les vis de la borne 1 et 3 puis y insérer respectivement le fil blanc et gris. Ces deux bornes sont situées à gauche de la prise en « T », si celle-ci est dans une position tête en bas.
  • Revissez les 2 plots
  • Remettez le cache

Branchez le téléphone, et voilà! Votre téléphone fonctionne.

Envie d’en apprendre plus.

Faites appel à nos coachs travaux et découvrez nos cours de bricolage à domicile.

Besoin d’un décorateur intérieur ? Découvrez Mon Coach Déco

Un projet jardinage : Découvrez nos cours de jardinage à domicile

Faire son installation électrique soi même
Faire son installation électrique soi même

Comment faire son installation électrique soi-même?Mon Coach Brico vous donne ses conseils pour faire son installation électrique soi-même. Ce type Read more

Installer radiateur électrique
Installer radiateur électrique

Pratique, polyvalent et de plus en plus compétitif, le radiateur électrique est l’un des systèmes de chauffage les plus répandus Read more

L’électricité pour les nuls
électricité pour les nuls

L'électricité pour les nuls ou quand apprendre l'électricité devient facile avec Mon Coach Brico. Chez Mon Coach Brico nous proposons Read more

Comment équiper son tableau électrique ?
Comment équiper son tableau électrique ?

Lorsque l’on souhaite réaliser soi-même son installation électrique, il est important de respecter la norme en vigueur. Comment choisir le Read more

Un fusible est un dispositif électronique qui permet de couper le courant en cas de surtension ou de court circuit. Chaque secteur du circuit électrique est équipé en amont par des fusibles, et en cas d’une éventuelle panne, le premier réflexe à adopter serait de vérifier si l’un des fusibles a grillé. Pour détecter un fusible endommagé, vous pouvez utiliser un matériel spécifique à l’électricien qui permet de tester la présence du courant. Mais il existe d’autres méthodes qui pourront vous aider à connaître si votre fusible est hors service ou non.

Comment tester un fusible: avec un multimètre

Le multimètre est un appareil qui sert à mesurer l’intensité et la puissance du courant:en ampère, volt et ohm. Il permet également de détecter les sources de panne électrique dans un circuit. Le multimètre dispose d’un écran qui affiche les données, de deux bornes de connexion: COM et V, de deux câbles de connexion noir et rouge et d’un sélecteur de calibre. Voici comment faire pour tester un fusible:

  • Insérez le câble rouge dans la borne COM et le noir dans V.
  • Tournez le sélecteur sur l’inscription Ohm x2000 ou Ohm x200.
  • Placez les pointes des câbles sur les extrémités métalliques du fusible.
  • Regardez la donnée sur l’écran, s’il affiche 0 c’est que le fusible est toujours fonctionnel, sinon s’il affiche 1, il est endommagé. Certains appareils inscrivent “OL” ou Over Limit pour un dispositif HS.

Comment tester un fusible: autres techniques

Si vous ne disposez pas d’un multimètre, il existe d’autres façons de savoir si vos fusibles ont grillé:

  • Les fusibles en pastille fondent une fois qu’ils sont grillés, alors il vous suffit de trouver celui qui se présente sous cet aspect.
  • Dans le cas des fusibles qui sont dotés d’un fil, ce dernier se rompt  s’ils sont HS. Vérifiez donc la continuité du fil au niveau des fusibles.
  • Il y a aussi des fusibles dotés d’un voyant lumineux qui une fois grillé vire au rouge.
  • Utilisez la technique de l’ampoule et de la pile: prenez une ampoule de petit calibre et une pile, placez l’une des extrémités de la borne du fusible sur le culot de l’ampoule et une autre sur une borne de la pile. Si l’ampoule s’allume, c’est que le courant y passe, le fusible est toujours fonctionnel. Dans le cas contraire, le fusible est hors d’usage. 

Si votre fusible est endommagé, remplacez-le sans attendre avant de remettre votre courant en marche. 

Envie d’en apprendre plus.

Faites appel à nos coachs travaux et découvrez nos cours de bricolage à domicile.

Besoin d’un décorateur intérieur ? Découvrez Mon Coach Déco

Un projet jardinage : Découvrez nos cours de jardinage à domicile

Quel type de pose choisir pour la pose de votre carrelage mural?
Quel type de pose choisir pour la pose de votre carrelage mural?

Apprenez en davantage sur la pose de carrelage mural en découvrant notre page comment poser du carrelage mural Avant de vous lancer Read more

Quelle couleur choisir ?
Quelle couleur choisir ?

Chez Mon Coach Brico nous proposons des cours à domicile pour vous apprendre à appliquer vous mêmes votre peinture. La Read more

Comment choisir sa peinture ?
Comment choisir sa peinture ?

Vous avez pour projet de repeindre votre appartement. Après avoir choisi votre couleur, vous vous demandez quel type de peinture Read more

Peinture aspect brillant, satin ou mat ?
Peinture aspect brillant, satin ou mat ?

Choisir son aspect peintureJe repeins ma cuisine et on me propose trois aspects de peintures différents à choisir. Mais quel Read more

La connexion ethernet et le partage de réseau entre les différents équipements multimédias pour des usages domestiques ou professionnels est possible grâce système RJ45. 

Qu’est ce que le RJ45? Quels sont les avantages d’utiliser le RJ45? Comment brancher une prise RJ45? Vous trouverez dans cet article tout ce qu’il y a à savoir sur le RJ45.

Comment brancher une prise RJ45 : Tout savoir sur le RJ45

Le RJ45 est l’équipement adéquat pour permettre le partage de flux de communication et de transfert de données entre les appareils multimédias, appareils informatiques et tout appareillage domotique. Une prise mâle RJ45 se reconnaît par un embout en plastique composé par une ligne ou deux lignes de brins cuivriques selon sa catégorie et qui sont rattachés à des fils de différentes couleurs. Le RJ45 se choisit en fonction des besoins en performance et en qualité de transmission. On peut notamment trouver des câbles ethernet de catégorie 5 à 7 dont:

  • CAT5 qui ne permet qu’un débit maximal de 100 Mbit/s sur 100m
  • CAT5e permet un débit de 2,5 Gbit/s sur 100m et de 10 Gbit/s sur 30m. Cette catégorie convient pour les usages personnels quotidiens
  • CAT6 permet une transmission de 5 Gbit/s sur 100m et 10 Gbit/s sur 55 m, le câblage idéal pour les réseaux d’entreprise
  • CAT6a permet un débit de 10 Gbit/s sur 100m, utilisée pour les grands réseaux inter-entreprises
  • CAT7 permet une connectivité de 40 Gbit/s sur 50m et 100 Gbit/s sur 15m

Comment brancher une prise RJ45 : Sertir une prise RJ45

La prise RJ45 est équipée d’un embout présentant plusieurs inserts qui sont des petites tranchées permettant l’insertion des fils. Les fils sont placés dans un ordre de couleur:

orange- jaune- vert- violet- gris- bleu- brun- blanc. Voici comment vous devez procéder:

  • découpez et enlevez la gaine qui recouvre le câble 
  • retirez le feuillet en aluminium s’il y en a et mettez à découvert les petits fils en couleur
  • prenez l’embout du connecteur puis insérez en suivant l’ordre des couleurs chaque fils dans les inserts. Utilisez une pince à sertir pour fixer l’embout et pour couper les fils qui dépassent.
  • fermez l’embout et serrez avec la pince à sertir.

Et voilà! Il n’y a plus qu’à tester si votre prise RJ45 fonctionne.

Envie d’en apprendre plus.

Faites appel à nos coachs travaux et découvrez nos cours de bricolage à domicile.

Besoin d’un décorateur intérieur ? Découvrez Mon Coach Déco

Un projet jardinage : Découvrez nos cours de jardinage à domicile

Faire son installation électrique soi même
Faire son installation électrique soi même

Comment faire son installation électrique soi-même?Mon Coach Brico vous donne ses conseils pour faire son installation électrique soi-même. Ce type Read more

Installer radiateur électrique
Installer radiateur électrique

Pratique, polyvalent et de plus en plus compétitif, le radiateur électrique est l’un des systèmes de chauffage les plus répandus Read more

L’électricité pour les nuls
électricité pour les nuls

L'électricité pour les nuls ou quand apprendre l'électricité devient facile avec Mon Coach Brico. Chez Mon Coach Brico nous proposons Read more

Comment équiper son tableau électrique ?
Comment équiper son tableau électrique ?

Lorsque l’on souhaite réaliser soi-même son installation électrique, il est important de respecter la norme en vigueur. Comment choisir le Read more

Plus qu’un simple système d’éclairage, le spot est un must dans la décoration intérieure. Apprécié de plus en plus comme éclairage d’appoint, le spot encastré se fond parfaitement dans le décor et offre la possibilité de multiplier les sources lumineuses. Cependant, encastrer un spot au plafond est une tâche assez compliqué. Mais en suivant méticuleusement les recommandations du coach du bricolage, il est tout à fait possible d’encastrer soi-même un spot au plafond.

Comment encastrer un spot au plafond  : Notes  à savoir 

Le spot dégage une forte chaleur et peut engendrer des problèmes de surchauffe. Ainsi pour éviter d’éventuel incident, laisser suffisamment d’espace tout autour du spot pour que la chaleur ne se condense pas. Eloigner l’éclairage des matières qui retiennent la chaleur et qui prennent facilement au feu comme le bois ou la laine de verre. Votre plafond doit être doublé d’un faux plafond pour permettre l’installation des câbles. N’oubliez pas de prendre les précautions nécessaires avant de passer aux travaux en coupant le courant.

Comment encastrer un spot au plafond : Outils et accessoires nécessaires 

Pour installer correctement vos spots encastrés, vous devez avoir:

  • Spots encastrables
  • Rouleau adhésif d’électricien
  • Câble électrique
  • Mètre
  • Crayon
  • Perceuse
  • Scie cloche
  • Cutter
  • Pince coupante et à dénuder
  • Tournevis plat et cruciforme
  • Fil de fer

Comment encastrer un spot au plafond t étape par étape

Commencez  par tracer au crayon l’emplacement des spots. Si vous avez choisi de poser 3 à 4 spots, calculez bien l’écart entre chaque spot pour un rendu plus esthétique. Divisez la dimension de la pièce au nombre de spot. Percez des trous dans le plafond au diamètre convenant au spot avec la scie cloche. Prenez ensuite le temps de lire la notice d’assemblage avant de monter le spot et préparez les outils nécessaires. Ouvrez le boîtier de connexion du spot puis raccorder les fils passant dans le faux plafond avec les bornes correspondantes. Fermez le boîtier, encastrez les spots dans les trous tout en accrochant le dispositif de fixation.

Envie d’en apprendre plus.

Faites appel à nos coachs travaux et découvrez nos cours de bricolage à domicile.

Un projet de décoration : Nos architectes d’intérieur sont là pour vous aider.

Un projet jardinage : Découvrez nos cours de jardinage à domicile

Faire son installation électrique soi même
Faire son installation électrique soi même

Comment faire son installation électrique soi-même?Mon Coach Brico vous donne ses conseils pour faire son installation électrique soi-même. Ce type Read more

Installer radiateur électrique
Installer radiateur électrique

Pratique, polyvalent et de plus en plus compétitif, le radiateur électrique est l’un des systèmes de chauffage les plus répandus Read more

L’électricité pour les nuls
électricité pour les nuls

L'électricité pour les nuls ou quand apprendre l'électricité devient facile avec Mon Coach Brico. Chez Mon Coach Brico nous proposons Read more

Comment équiper son tableau électrique ?
Comment équiper son tableau électrique ?

Lorsque l’on souhaite réaliser soi-même son installation électrique, il est important de respecter la norme en vigueur. Comment choisir le Read more

Vous venez d’emménager et devez choisir vos ampoules ? Une de vos ampoules vient de claquer et vous devez la changer. Comme d’habitude vous ne savez pas comment choisir vos ampoules ? Quels critères considérer ? Voici un petit guide pour vous aider.

Comme vous l’avez remarqué il existe une tonne de types différents d’ampoules, de critères à prendre en compte, … Nous allons vous expliquer, dans un premier temps, les types d’ampoules existants. Ensuite, vous verrez comment les choisir et pourquoi et ce qu’il faut regarder sur un emballage.

Pour commencer, vous devez choisir quel type d’ampoule vous devez installer et vous allez donc devoir faire un choix. Pour vous aider, nous allons vous lister les avantages et inconvénients de chacun.

Chez Mon Coach Brico nous proposons des cours à domicile pour vous apprendre l’électricité. La première heure est à seulement 39€. Découvrez nos cours sur l’électricité.

Comment choisir ses ampoules : Les différentes sortes d’ampoules

Premièrement, nous avons les ampoules LED. Ces ampoules sont équipées de diodes luminescentes. Parmi leurs avantages, elles ne chauffent pas et s’allument instantanément. Ensuite elles s’adaptent à tous les luminaires et proposent des lumières colorées et personnalisables. Enfin, elles consomment jusqu’à 85 % moins d’énergie et a une durée de vie d’environ 100 000 heures. Enfin, malgré tous ces avantages, elles présentent aussi des inconvénients comme le prix, de 12 à 75, et une efficacité variable en fonction de la puissance.

Deuxièmement, viennent les ampoules halogène. Dans ces lampes, il y a des molécules de gaz en suspension qui permettent aux particules qui se détachent du filament de s’y recoller. Ces ampoules ont l’avantage d’être très résistants grâce au verre de quartz. Elles ont aussi une bonne durée de vie et un bon rendu visuel. L’inconvénient majeur de ce type de lampe est le prix de 2 à 12 €. Pour finir, ces ampoules sont peu économiques et peu écologiques.

Troisièmement, on trouve les tubes néon aussi appelés tubes fluorescents ou TL. Leur nom est dû à leur forme de tube en verre. Ce tube contient un mélange qui, excité à l’allumage par une décharge électrique s’ionise et finit par émettre de la lumière. Ce type d’ampoules a l’avantage d’être à la fois efficace, durable et sûr. En effet, avec les TL vous trouvez une excellente durée de vie et de la sureté car ils ne dégagent pas de chaleur.

Enfin, les ampoules à basse consommations qui sont aussi appelées lampe fluocompactes. Elles proviennent de la technologie des néons. Ces tubes ont été repliés plusieurs fois pour prendre un minimum de place. C’est la raison pour laquelle on les appelle « compact ». Leurs avantages sont la durée de vie, l’efficacité et le faible dégagement de chaleur. Cependant, leur durabilité s’amoindrit avec les allumages/extinction répétés. Finalement, elles émettent des UV, ne conviennent pas à tous les luminaires et sont fragiles aux chocs. On les trouve à partir de 6 €.

Comment choisir ses ampoules : quel type pour quelle pièce et quelle utilisation

Toutes ces lampes ne conviennent pas à tous ni aux mêmes usages. Pour commencer, les ampoules LED ne sont pas adaptées dans les pièces où vivent les enfants. Elles sont donc à éviter dans les chambres, la cuisine ou le salon.

Ensuite, les lampes à faible consommation comme vous l’avez vu supportent mal les allumages/extinctions répétés. Elles conviennent mieux aux pièces nécessitant un éclairage prolongé comme le salon, la cuisine ou les chambres. Elles ont donc des usages différents et peuvent être installés en plafonnier, lustres et suspensions. L’éclairage extérieur peut aussi être une bonne option.

Troisièmement, nous retrouvons les néons. Ces lampes fluorescentes sont adaptées pour l’éclairage de plafond, en pourtour de pièce ou en crédence sous des meubles de cuisine.Utilisés au départ comme un éclairage industriel à cause de leur couleur blafarde. On les trouve maintenant en couleur. Il faut noter que ces ampoules doivent être recyclées obligatoirement.

Finalement, les ampoules halogène, bien qu’ayant une importante durée de vie, sont à proscrire. En effet, elles sont jugées trop chères et peu écologiques.

Comment choisir ses ampoules : quoi regarder sur l’emballage

Je suis sûr que cette histoire vous est arrivé. Vous êtes en magasin devant les ampoules. Vous savez quel type d’ampoule acheter mais vous vous retrouvez devant un pan d’ampoules qui semblent toutes être les mêmes. Alors vous prenez une ampoule, regardez son emballage pour voir si c’est ce dont vous avez besoin. Mais problème, vous ne savez pas quoi regarder sur cet emballage. Quel ampérage, quel voltage, le nombre de watts, le type de culot ? La notation énergétique ? Vous cherchez le conseiller du regard ou quelqu’un qui pourrait vous aider mais ne trouvez personne.

J’ai la solution pour vous. Sachez que tout dépend encore du type d’ampoule mais pour vous donner les règles générales à suivre voici un guide.

Premièrement, regardez le nombre de lumens. Plus il y a de lumens plus votre ampoule éclairera. Les lumens indiquent l’intensité lumineuse.

Deuxièmement, faites attention aux degrés kelvin. Plus le nombre de kelvin est élevé plus la couleur de la lumière tirera sur du blanc/bleu. Et moins il y en a plus la lumière sera chaude.

Troisièmement, regardez la consommation d’énergie. Les ampoules sont classées en 7 catégories allant de A à G, A étant le mieux et G le pire. Cependant, ne vous faîtes pas de souci pour cela les ampoules consommant trop d’énergies seront retirées de la vente en 2018.

Quatrièmement, prenez soin de regarder la durée de vie et le nombre de cycles d’allumage. Vous l’avez vu, certaines ampoules supportent mal les allumages/extinction.

Pour finir, adaptez votre choix en vérifiant le temps de chauffage, l’utilisation ou non en extérieur et la compatibilité avec un variateur. Le temps de chauffage correspond au temps que met la lampe pour atteindre 60 % de son rendement lumineux. L’incompatibilité avec un variateur est représentée par un logo barré.

Comment choisir ses ampoules : Conclusion

Dans cet article nous vous avons décrit les différents types d’ampoules. Ensuite nous avons expliqué comment adapter votre choix en fonction de l’endroit où vous souhaiter mettre cette lampe. Pour terminer, vous avez trouvé un guide pour savoir quoi regarder sur l’emballage de vos lampes. Nous avons volontairement fait l’impasse sur le choix du culot puisque celui-ci ne change pas une fois le luminaire installé.

Pour finir, si vous souhaitez réaliser des travaux ou simplement obtenir des conseils, pourquoi ne pas essayer cette solution :

Pour réaliser ces travaux, faites-vous accompagner d’un pro en prenant des cours de bricolage à domicile permettant de bénéficier de conseils personnalisés.

Chez Mon Coach Brico nous proposons des cours à domicile pour vous apprendre l’électricité. La première heure est à seulement 39€. Découvrez nos cours électricité.

Quel type de pose choisir pour la pose de votre carrelage mural?
Quel type de pose choisir pour la pose de votre carrelage mural?

Apprenez en davantage sur la pose de carrelage mural en découvrant notre page comment poser du carrelage mural Avant de vous lancer Read more

Quelle couleur choisir ?
Quelle couleur choisir ?

Chez Mon Coach Brico nous proposons des cours à domicile pour vous apprendre à appliquer vous mêmes votre peinture. La Read more

Comment choisir sa peinture ?
Comment choisir sa peinture ?

Vous avez pour projet de repeindre votre appartement. Après avoir choisi votre couleur, vous vous demandez quel type de peinture Read more

Peinture aspect brillant, satin ou mat ?
Peinture aspect brillant, satin ou mat ?

Choisir son aspect peintureJe repeins ma cuisine et on me propose trois aspects de peintures différents à choisir. Mais quel Read more