Comment équiper sa terrasse durant les jours ensoleillés

Comment équiper sa terrasse durant les jours ensoleillés ?

 

Avec le passage à l’heure d’été, l’allongement des journées et l’arrivée des beaux jours, de nombreux foyers vont vouloir profiter de leur terrasse. Il s’agit d’un lieu idéal pour se détendre en lisant un livre ou en faisant une sieste, partager un repas en famille, admirer la nature, faire pousser des plantes, etc. C’est définitivement un espace propice à la réflexion et à la relaxation.

Située à l’extérieur de la maison, la terrasse est une construction à part dans une habitation. Le sol est bien souvent recouvert de matériaux différents par rapport aux autres pièces du foyer. Il doit effectivement être résistant à la pluie, à l’humidité, au vent, aux fortes chaleurs ainsi qu’aux petits cailloux coincés sous les chaussures entre autres. Par ailleurs, la décoration est importante pour se sentir à l’aise dans n’importe quel endroit. De manière générale, elle procure des émotions positives ou négatives, mais rarement neutres. Le fait de décorer un espace, avec un meuble de jardin ou de la végétation par exemple, participe à se créer son propre environnement et univers.

Quels sont les équipements indispensables à avoir ?

Pour commencer, il faut savoir que le salon de jardin est un élément incontournable que l’on retrouve sur une terrasse. Il existe plusieurs types de mobilier qui s’y apposeront à merveille et qui répondent à des besoins divers.

Une grande table rectangulaire peut accueillir jusqu’à dix personnes avec des chaises. Si vous disposez d’une famille nombreuse ou si vous avez l’habitude de recevoir beaucoup de convives chez vous, c’est le produit parfait. On trouve aussi des tables carrées, plus petites, où quatre individus peuvent s’y attabler simultanément. C’est idéal pour les réunions en petit comité, ou bien pour un déjeuner ou dîner en tête à tête. Souvent plus confortable, puisque offrant la possibilité de s’y allonger, un canapé en forme de lettre « L » ou « U » est une autre option. Il faut veiller à la qualité des coussins, qui sont très importants pour le confort des utilisateurs. Comme pour n’importe quel produit, il existe bien entendu différentes gammes de fauteuils. Dans un autre style, des tables rondes sont également commercialisées sur le marché. Il y en a vraiment pour tous les goûts et budgets.

Pour s’asseoir ou s’allonger à l’ombre ou au soleil, des chaises longues feront l’affaire. Vous pourrez alors vous offrir une séance bronzette depuis votre jardin ! Pour vous protéger des mauvais rayons, prévoyez d’installer un parasol en plus d’étaler de la crème solaire sur les zones nues de votre corps.

. Il ne faut pas oublier que le mobilier est très utile pour déposer ou ranger vos affaires à portée de mains. Des boîtes de rangement XL, ou encore des tables basses ont été conçues pour y poser votre cocktail, livre, téléphone ou autre objet de relaxation. Par ailleurs, si vous achetez du matériel pliable, cela vous permettra de gagner de l’espace. Et ce, notamment si vous disposez d’une surface réduite dans votre jardin. Une fois que vous avez déterminé votre style et examiné les multiples possibilités, vous n’avez que l’embarras du choix pour effectuer vos achats.

Comment concilier travail en hauteur et sécurité

Comment concilier travail en hauteur et sécurité ?

 

À l’instar de bien d’autres professionnels, les employés en génie civil ou en BTP sont amenés à travailler en hauteur, ce qui les expose naturellement à des risques évidents. Il faut préciser que jusqu’en 2004, toutes tâches effectuées à partir de trois mètres étaient considérées comme un travail en hauteur. Le danger croît avec l’altitude, et il est primordial pour les professionnels qui exercent dans les métiers concernés, de prendre des dispositions idoines pour être efficaces, tout en minimisant les risques de chutes ou d’incidents.

Travail en hauteur et chutes : quelle fréquence ?

Le Code du travail impose à l’établissement chargé de la sécurité et de la santé des salariés de réaliser des évaluations de risques pour tous les travaux qui exigent des prestations en hauteur. À la suite des analyses requises, il est indispensable de préconiser des mesures adéquates pour offrir aux travailleurs des conditions qui garantissent une relative sécurité. Ceci est d’autant plus important que les statistiques liées aux accidents de travail dans les BTP soulignent des incidents réguliers sur les chantiers concernés par ce type de travaux. En effet, selon les données du conservatoire national des arts et métiers (CNAM), 47877 accidents subis en hauteur ont été déclarés en 2016, avec à la clé 26 décès. Plus récemment, la confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment (CAPEB) a fait un constat plus alarmant. Elle évoque 6 chutes de hauteur graves, dont 3 mortelles, en juin 2020, uniquement dans les Hauts-de-France.

Les mesures sécuritaires

Les articles L4121-1 à 5 du Code du travail exigent de l’employeur des mesures de sécurité collectives. Ce sont des principes généraux qui concernent également les employés en BTP. Dans ce cadre, des outils comme la nacelle permettent aux professionnels de travailler le cœur tranquille. Pour bien des artisans, la Location nacelle s’érige ainsi comme une solution de choix pour des prestations ponctuelles nécessitant des interventions en hauteur. L’usage d’équipement de protection individuelle adéquat renforce le dispositif préventif et protège les travailleurs. Les responsables en entreprise doivent pour cela se doter d’équipements adéquats et de qualité ; l’option de la location pouvant se révéler salutaire dans certains cas. Les services d’entretien des bâtiments sont également concernés par ces mesures de sécurité indispensables. Par exemple, pour le cas des couvreurs de bâtiments ou des vitriers, l’installation de garde-corps autoportants préalablement à l’accomplissement de tâches en hauteur peut aider sensiblement à réduire les risques de chutes.

Précautions contre les chutes de hauteur : des réflexes à adopter

En plus des dispositions prises par l’entreprise, l’employé doit également se montrer vigilant. Dans cette optique, il lui revient d’optimiser sa sécurité à travers une bonne hygiène de vie et des gestes réflexes. Proscrire la cigarette et l’alcool est un point capital sur les chantiers de travail en hauteur. Pourtant, l’état d’ébriété constitue un facteur de risque. Ainsi, ceux-ci perdent leur lucidité et pourraient chuter en raison d’éventuels vertiges. Le respect du mode d’emploi de chaque équipement est également primordial (poids maximal que peut supporter le matériel, précisions sur les conditions d’utilisation, etc.).

Comment faire une dalle en béton?

La dalle en béton est la meilleure option pour un sol porteur solide. Utilisée comme sol d’intérieur ou extérieur, isolée ou recouverte par un revêtement, son esthétique est incontestable et sa résistance demeure incomparable. Si vous avez choisi la pérennité pour votre habitat, voici les étapes pour faire une dalle béton.

 

Comment faire une dalle en béton : Etape 1: Préparation de l’emplacement

Cette première phase garantie le résultat final de tout l’ensemble des travaux dont la solidité mais aussi l’esthétique de la dalle de béton. Le sol lui même doit être suffisamment compact et bien aplani pour bien recevoir le revêtement. Pour ce faire, commencez par délimiter la zone à recouvrir tout en utilisant des cordeaux et des piquets. Ensuite, décaisser le sol de 25 cm d’épaisseur au minimum. Utilisez une bêche pour une petite surface, sinon déployez les grands moyens en utilisant un engin si la surface est assez importante.

Posez sur toute la surface du fond du sol décaissé des gravats de pierres d’une dizaine d’épaisseur; utilisez un râteau pour bien répartir les pierres. Pour en terminer avec cette étape, versez du gros sable et du gravillon sur le lit de pierre. Entassez puis aplanissez la surface en utilisant une dame du maçon. Veillez à obtenir un sol bien condensé et nivelé.

Comment faire une dalle en béton : Etape 2: Réalisation du coffrage

Le coffrage est nécessaire pour les surfaces extérieures non encadrées; il permettra de contenir le béton. Utilisez des planches à bois assez épaisse au moins de 27 mm d’épaisseur pour réaliser le coffrage. Découpez les planches respectivement en fonction de la mesure intérieure du décaissement; disposez- les ensuite sur chaque emplacement prévu. Veillez à ce que le coffrage et la surface extérieure du décaissement soit au même niveau.

Quelques éléments indispensables à prendre compte avant écoulement du béton

Avant de passer à l’écoulement du béton proprement dit, voici quelques points à ne pas négliger:

  • mettre en place une barrière d’étanchéité: recouvrez toute la surface intérieure du

décaissement de feuilles de polyane. Celles-ci empêcheront les remontées d’humidité.

  • mettre en place des joints de dilatation pour éviter l’éclatement du béton, essentiellement pour les grandes surfaces. Réalisez les joints sur un écart d’au moins 1, 80m à 2 m. Pour déterminer le nombre de joint à réaliser, divisez la surface totale à revêtir en part de 15 m² . Veillez à ce que les joints soient disposés sur un même alignement. Ils doivent être épais avoir une épaisseur entre 10 à 20 mm et de 40 ou 80 mm de hauteur.

Comment faire une dalle en béton : Etape 3: Pose de l’armature

Réalisez un treillis en fer soudé correspondant à la mesure du coffrage. Préparez plusieurs s’il y a plusieurs coffrages. Disposez de part et d’autre de la surface du décaissement, quelques pierres ou parpaings de 5 cm de hauteur pour câler le treillis afin de le surélever par rapport au sol. Placez le treillis sur les cales.

Etape 4: gâchage du béton

Le gâchage consiste à réaliser le mélange de béton. Vous devez respecter le bon dosage pour garantir la solidité du béton. Avant d’entamer cette opération, porter des vêtements et équipements de protection adaptés dont des gants de chantier et une combinaison. Placez la betonnière sur une surface stable et veillez à ce qu’une source d’eau soit à votre portée de main. Pour trouver le bon dosage, il vous suffit d’appliquer la règle des 1- 2- 3 + ½ c’est à dire 1 volume de ciment, 2 de sable, 3 de gravillons + ½ d’eau. Si vous avez un sable humide, réduisez l’eau de 15 %.

Vous trouverez ici une fiche synthèse et la liste des outils/matériaux pour faire votre béton.

Préparez la bétonnière tout en inclinant la cuve de 20°en arrière puis mettez- la en marche. Versez en premier l’eau et quelques pelles de gravier. Ajoutez ensuite le reste de gravier, puis le ciment, le sable et le reste d’eau.

Comment faire une dalle en béton : Etape 5: Couler le béton

Orientez la bouche de la cuve vers le coffrage puis commencez à couler la dalle en allant d’un côté extérieur vers l’autre. Egaliser la surface avec une longue planche et utilisez une taloche pour lisser la surface.

Et voilà! C’est fait, il ne vous reste plus qu’à attendre 24 heures avant de retirer le coffrage.

Toutefois, si vous envisagez de poser un revêtement, patientez au moins deux mois.

Envie d’en apprendre plus.

Faites appel à nos coachs travaux et découvrez nos cours de bricolage à domicile.

Besoin d’un décorateur intérieur ? Découvrez Mon Coach Déco

Un projet jardinage : Découvrez nos cours de jardinage à domicile

Comment bien choisir le bardage?

Le bardage promet un extérieur plus esthétique tout en proposant une meilleure protection et une bonne isolation pour la maison. Le choix des matériaux s’imposent pour définir le design et la performance du bardage. Découvrez dans cet article les critères de choix à prendre en compte pour vous orienter et bien choisir le bardage.

 

Choisir le bardage: les types de matériaux

Le bardage en bois est le plus utilisé pourtant il existe d’autres matériaux qui peuvent apporter une originalité à la façade de votre bâti. On citera entre autres:

  • le bardage en pierre naturelle de basalte, de marbre ou d’ardoise apporte une touche rustique et authentique à votre extérieur. La pierre naturelle est également un matériau très résistant aux intempéries et qui nécessite peu d’entretien.
  • le bardage en PVC offre de multiples avantages, en plus d’être facile à entretenir, il est disponible sous différents coloris. Il existe également des versions imitations bois. Le PVC est un matériau qui résiste aux conditions climatiques extérieures et aux chocs
  • le bardage en terre cuite apporte plus de value à votre demeure. Il se synchronise davantage avec les designs anciens et propose une meilleure isolation pour votre demeure.
  • le bardage en acier est utilisé pour les constructions récentes avec un design moderne. Le bardage en acier résiste aux intempéries et est proposé sous différentes couleurs.
  • Enfin, le bardage le plus prisé de tous, le bardage en bois qui apporte une note chaleureuse et authentique à votre maison. Suivant l’essence du bois, le bardage offre une bonne isolation thermique. Toutefois, il supporte peu l’humidité, et nécessite ainsi l’application d’un produit pour garantir son étanchéité.

 

Choisir le bardage: critères de choix

Pour mieux choisir votre revêtement extérieur ou le bardage, vous devez tenir compte des critères suivants:

  • la performance : le bardage est une carapace qui protège votre construction contre les conditions climatiques extérieures mais aussi pour renforcer l’isolation thermique de la maison. Aussi, si vous misez davantage sur le confort plutôt que sur l’esthétique, choisissez un bardage qui propose une grande résistance thermique.
  • L’esthétique : pour ceux qui déclinent davantage leur choix sur le côté esthétique, le bardage en bois, en pierre ou en terre cuite est réputé pour apporter une touche d’authenticité et de rusticité à votre décoration extérieure, et pour plus de modernité optez pour le bardage en acier
  • l’entretien : Certains matériaux sollicitent plus d’entretien que d’autres comme le bois qui requiert un ponçage et une application régulière de produits d’entretien pour une meilleure étanchéité. Comme le bardage est en perpétuel exposition aux intempéries, il est plus judicieux de choisir les matériaux qui réclament peu d’entretien comme le PVC, la pierre ou la terre cuite, béton),

En terme de qualité, vous devez ainsi vous assurer de la conformité des critères suivants:

  • r : la facilité de réparation,
  • e : la facilité d’entretien,
  • E : l’étanchéité,
  • T : la tenue aux chocs,
  • R : la résistance thermique.

Envie d’en apprendre plus.

Faites appel à nos coachs travaux et découvrez nos cours de bricolage à domicile.

Besoin d’un décorateur intérieur ? Découvrez Mon Coach Déco

Un projet jardinage : Découvrez nos cours de jardinage à domicile