pixelfb
Concevoir un home studio

Les home studios sont de plus en plus populaires.

Les home studios sont de plus en plus populaires. À la suite de l’épidémie de coronavirus, de nombreux interprètes, ingénieurs du son et musiciens prennent la décision de construire leur propre studio à domicile où ils peuvent continuer à travailler. Cependant, pour transformer une pièce en studio, nous devons prendre en compte de nombreux facteurs importants. Nous avons demandé à Perfect Acoustic de nous aider sur ce sujet https://perfectacoustic.fr/
Bien sûr, le premier et le plus important aspect est l’emplacement où nous voulons concevoir le studio. Il peut s’agir d’une pièce de notre propre maison ou d’un garage, d’un atelier ou d’un débarras inutilisé. Dans le cas d’un studio, le matériau des murs et les meubles utilisés pour décorer la pièce du studio importent également. Peut-être avons-nous tous expérimenté l’écho de la parole ou de la musique dans une pièce complètement vide et nue, donc si nous voulons créer un home studio qui fonctionne vraiment bien, la première étape et la plus importante devrait être d’améliorer et de gérer l’acoustique de la pièce. ! Pour ce faire, il est recommandé de rechercher des spécialistes de l’acoustique, qui effectuent généralement une mesure acoustique à l’avance à l’aide de programmes informatiques afin qu’ils puissent déterminer exactement où, quoi et combien de produits de panneaux acoustiques sont nécessaires.

L’acoustique est très importante !

Il est également nécessaire de placer des éléments acoustiques absorbants et diffuseurs sur les murs et le plafond, car l’absorption acoustique et l’atténuation des basses seules ne suffisent pas pour créer un son parfait. Une acoustique équilibrée et harmonieuse nécessite également une gestion idéale des sons réfléchis, aidée par des diffuseurs. Il est également important d’impliquer des professionnels de l’acoustique dans la gestion du studio, car cela évitera le cas d’une sur-atténuation.
Si le studio est entouré de murs de verre ou s’il y a beaucoup de surfaces vitrées, appliquez des rideaux acoustiques absorbants épais devant les surfaces de verre. Non seulement ils améliorent l’acoustique, mais ils atténuent également les bruits extérieurs, garantissant que la qualité d’un enregistrement sonore ou d’un mixage, par exemple, est parfaite.
Les surfaces au sol ne doivent pas non plus être oubliées, car les grandes surfaces lisses et dures comme les parquets ou les carreaux, ou même le linoléum, réfléchissent les sons, créant ainsi des échos. La solution à ce problème réside dans les tapis anti-bruit, qui sont épais et densément tissés et peuvent absorber plusieurs décibels de son.
Nous pouvons même placer des meubles rembourrés, des chaises ou des canapés dans notre studio. Non seulement ces meubles jouent un rôle dans l’ameublement et le design de la maison, mais ils sont également capables d’absorber tous les sons, sinon dans la même mesure que les produits conçus spécifiquement à des fins acoustiques.
Si une pièce à haut plafond est convertie en studio, des panneaux de plafond doivent également être placés au plafond, qui absorbent également les sons ascendants et évitent ainsi les interférences désagréables et les ondes stationnaires, qui dégradent également la qualité des matériaux sonores.
C’est une idée fausse que les boîtes à œufs bon marché, ou les panneaux muraux en mousse de polystyrène seront efficaces pour traiter l’acoustique, car ces matériaux ont une structure cellulaire, ils n’absorbent donc que les aigus, ils ne peuvent rien faire avec les sons graves, donc notre principal problème reste le même et nous pouvons même rendre le son de studio encore pire avec ces produits de mauvaise qualité. Si vous avez réussi à rendre notre studio acoustiquement idéal, vous devriez également vous procurer l’équipement et les accessoires.

Audio, technologie hi-fi

Un ordinateur ou un ordinateur portable est essentiel pour le travail en studio, donc bien sûr la chose la plus importante est d’avoir un ordinateur portable ou un ordinateur pour le bon travail en studio, avec la bonne qualité de carte son nécessaire pour un traitement sonore parfait, de préférence des entrées microphone et niveau ligne plus d’écrans d’ordinateur. Les haut-parleurs de contrôle et le microphone sont une partie essentielle d’un studio. Une grande attention doit être accordée au placement idéal des haut-parleurs, et les professionnels de l’acoustique peuvent également vous aider. Il est conseillé de placer les enceintes à hauteur de tête, à égale distance les unes des autres et de la position d’écoute. Nous aurons besoin d’un casque, et même d’un contrôleur, d’un clavier midi et d’une console de mixage de musique si quelqu’un en a besoin pour travailler.
Résumé
Pour concevoir un studio qui fonctionne vraiment bien, assurez-vous d’avoir le bon équipement et les bonnes installations, et portez également une attention particulière à la gestion acoustique de votre studio !

Quel type de pose choisir pour la pose de votre carrelage mural?
Quel type de pose choisir pour la pose de votre carrelage mural?

Apprenez en davantage sur la pose de carrelage mural en découvrant notre page comment poser du carrelage mural Avant de vous lancer Read more

Quelle couleur choisir ?
Quelle couleur choisir ?

Chez Mon Coach Brico nous proposons des cours à domicile pour vous apprendre à appliquer vous mêmes votre peinture. La Read more

Comment choisir sa peinture ?
Comment choisir sa peinture ?

Vous avez pour projet de repeindre votre appartement. Après avoir choisi votre couleur, vous vous demandez quel type de peinture Read more

Peinture aspect brillant, satin ou mat ?
Peinture aspect brillant, satin ou mat ?

Choisir son aspect peintureJe repeins ma cuisine et on me propose trois aspects de peintures différents à choisir. Mais quel Read more

Reparons

Le gaspillage représente un problème planétaire qui coûte cher aux consommateurs et à l’environnement. Il est causé par de nombreux facteurs comme la négligence et la surconsommation. Cette pratique alimente la pollution à travers la création de déchets et représente une perte importante d’argent. Elle touche différents domaines et nécessite l’implication de tous pour venir à son terme. Souhaitez-vous apporter votre contribution ? Arrêtez de gaspiller et réparez.

Limiter le gaspillage en optant pour la réparation des appareils d’entretien du jardin

Pour prendre soin des plantes de votre jardin et mettre en valeur votre espace extérieur, vous aurez besoin des équipements de jardinage indispensables. En fonction des plantes qui composent votre espace vert, il peut s’agir des appareils de motoculture tels que la tondeuse à gazon, le tracteur tondeuse, la tronçonneuse ou encore un motoculteur. Lorsque ceux-ci sont défectueux, ne les jetez surtout pas. Réparez-les.

Comment réparer les outils d’entretien de jardin ?

Il est tout à fait possible de réparer ses outils d’entretien soi-même. Il vous suffit de vous renseigner sur la panne pour identifier les pièces endommagées. Vous devrez ensuite vous tourner vers un vendeur de pièces détachées d’appareils de motoculture pour acquérir celles dont vous avez besoin ainsi que les outils de bricolage nécessaires à la réfection.

Vous trouverez assurément chez un spécialiste, toutes les pièces de moteur (Bouchon de réservoir, carburateur…), de coupe (lame, embrayage de lame, chaîne…), d’électricité (batterie, bougie, démarreur…), de filtration (filtre à air, à essence, à huile) et bien d’autres encore. Pour vous aider dans votre recherche, obtenez plus d’informations sur expert-motoculture.fr, un professionnel des pièces détachées de motoculture.

Notez toutefois que suivre les tutoriels ou regarder les vidéos sur la réparation de votre accessoire représente l’un des meilleurs moyens d’effectuer cette opération étape par étape. Si vous ne disposez pas du temps nécessaire, vous pouvez solliciter un professionnel pour la restauration de vos appareils de motoculture comme la débroussailleuse et la motobineuse.

Ce principe s’applique également aux appareils électroménagers : lave-vaisselle, four, nettoyeur vapeur, lave-linges, micro-ondes… L’on estime à 50 millions de tonnes, les déchets électroniques. 50% de ceux-ci, soit 25 millions, proviendraient des appareils électroménagers. De plus, la quantité des Déchets d’Équipements électriques et électroniques (DEEE) provenant des ménages est estimée entre 16 et 50 kg par habitant et par an. Pour pallier à cette situation, arrêtez le gâchis en réparant vos équipements défectueux ou abîmés plutôt que de les jeter.

réparation outils d'entretien jardin

Pourquoi réparer vos équipements de jardinage ?

Comme tout appareil, vos accessoires d’entretien d’espace vert peuvent tomber en panne à cause d’un accident, d’une utilisation intensive ou du dysfonctionnement d’une pièce. Dans ce cas, faut-il changer son matériel ? C’est malheureusement ce que font la plupart des utilisateurs. Pourtant, la réparation représente la meilleure chose à faire face à la survenance d’une panne de vos équipements de jardinage.

Il est en effet plus économique de réaliser une réfection que d’acheter un nouvel appareil. Abandonner votre matériel défectueux est une manière de gaspiller son réel potentiel. De plus, cet acte participe à augmenter les déchets et accroît par conséquent votre empreinte environnementale négative. Remplacer votre outil au moindre problème sans essayer de le réparer est une manière d’alimenter la surconsommation. Privilégiez donc la réfection au remplacement de vos équipements dysfonctionnels.

Arrêter le gaspillage en faisant attention à son alimentation

L’alimentation représente un important poste de gaspillage à travers le monde. Elle démarre dans les grandes distributions qui sont à elles seules responsables de 14% du gaspillage alimentaire, pour s’accentuer dans les ménages.

Pourquoi limiter le gaspillage alimentaire ?

931 millions de tonnes de nourriture sont gaspillées chaque année dans le monde. En France, c’est environ 10 millions de tonnes d’aliments consommables qui sont jetées. On retrouve dans les ordures ménagères, une quantité de nourriture encore emballée estimée à 7kg/hab par an.

Ces chiffres alarmants traduisent les mauvaises pratiques des ménages quant à la gestion des aliments qu’ils achètent. Non seulement la nourriture gaspillée est de l’argent jeté par la fenêtre, elle exprime également une mauvaise gestion de ces denrées produites grâce à l’exploitation des ressources naturelles. De même, la nourriture jetée participe à accroître les déchets et traduit une mauvaise valorisation du travail laborieux des agriculteurs.

Comment arrêter le gaspillage alimentaire ?

Bien que des mesures aient été prises et des lois votées pour limiter le gaspillage, les résultats peinent à être effectifs. La meilleure manière pour vous de contribuer à améliorer les choses consiste à limiter au maximum le gaspillage alimentaire dans votre ménage. Pour ce faire, n’achetez que les produits dont vous avez réellement besoin dans les quantités adaptées. Établir les menus de la semaine et vous en inspirer pour faire la liste des courses à effectuer peut vous aider à mieux consommer.

Assurez-vous d’utiliser tous produits achetés. Lorsque vous ne finissez pas vos repas, veillez à les revaloriser pour les consommer. Vous pouvez également les conserver à la bonne température et veiller à les utiliser dans le respect du temps de conservation. Pour éviter qu’il y ait des restes, préparez uniquement la quantité de nourriture suffisante. Prêtez également attention à la date de péremption des produits alimentaires.

Si ceux-ci portent la mention « à consommer jusqu’au », il s’agit de la DLC (date limite de consommation). Dans ce cas, toute consommation après cette date peut présenter des risques pour la santé. Si en revanche vous lisez « À consommer de préférence avant le » ou DDM (Date de durabilité minimale), cela veut dire que vous pouvez consommer le produit après la date mentionnée sans risque. Cependant, le goût, l’odeur ou encore la couleur de l’aliment peuvent changer.

gaspillage alimentaire

Arrêter le gaspillage à travers le choix responsable de ses vêtements

Le gaspillage touche également le secteur de l’habillement. Et pour cause, l’industrie textile crée un engouement autour de la mode et incite à l’hyperconsommation saison après saison. Cela se traduit notamment par le développement du fast-fashion qui se caractérise par le renouvellement mensuel, voire hebdomadaire, des collections de vêtements au sein des marques.

Gaspillage vestimentaire : pourquoi le limiter ?

Au rythme effréné de la mode rapide, l’industrie de la mode devient une source de problèmes. Les habits du fast-fashion sont produits en masse et offerts à des prix compétitifs. Cela s’explique notamment par la surexploitation des travailleurs (11 h de temps de travail dans certains pays) dans les ateliers de misère comme le témoigne l’effondrement du Rana Plaza au Bangladesh. De plus, les prix bas sont synonymes de main-d’œuvre à rabais (2 euros par jour dans certains pays).

Outre cette situation, la plupart des marques et prêts-à-porter détruisent leurs invendus. Il est question de plusieurs centaines de milliers de tonnes de vêtements. Cependant, le pire vient des consommateurs. Ce sont eux qui alimentent le gaspillage vestimentaire en cherchant à être à tout prix à la mode. L’on estime à 4 millions de tonnes, la quantité d’habits jetés par les Européens chaque année. Ce qui l’explique en partie, c’est la mauvaise qualité des textiles du fast-fashion.

La production d’un kilogramme de vêtements nécessite 20 000 litres (fibres végétales, élevage des animaux…) tandis que certains habits de la mode rapide sont réalisés à base de ressources non renouvelables. C’est le cas des tenues en polyester qui sont produites à base de pétrole.

Comment arrêter de gaspiller ses vêtements ?

Au regard de l’impact environnemental du gaspillage vestimentaire, il est important que chaque personne prenne conscience de l’enjeu que cela représente. Le prix à payer pour être à la mode revient très cher pour la planète. Alors, que faire pour limiter ce gâchis ? Pour commencer, achetez des habits uniquement pour satisfaire un réel besoin et non pour simplement vous faire plaisir ou pour être à la mode. Vous devez également veiller à acheter uniquement des tenues d’excellente qualité afin de vous assurer de leur bonne durabilité. Cela vaut en effet la peine d’investir une somme d’argent raisonnable dans un vêtement de bonne qualité et d’en profiter plusieurs années.

L’un des meilleurs moyens de réparer un tant soit peu les dégâts du fast-fashion et de limiter le gaspillage vestimentaire consiste à se mettre à la mode éthique. Celle-ci promeut une consommation responsable qui répond véritablement à un réel besoin. Elle vise la qualité plutôt que la quantité.

De plus, les vêtements de la mode éthique sont confectionnés avec des matériaux respectueux de l’environnement et de la peau des utilisateurs. Ils visent le confort et offrent une bonne durabilité de manière à rentabiliser votre investissement. Ils sont notamment vendus à des prix justes permettant de valoriser le travail des artisans et de les payer à leur juste valeur.

D’autres moyens d’éviter le gaspillage vestimentaire

Un autre moyen d’éviter le gâchis consiste à donner vos anciens habits aux personnes qui en ont besoin ou à des associations œuvrant dans le social. Vous leur offrez ainsi une seconde vie et rendez service à l’humanité ainsi qu’à l’environnement. D’autre part, si vous ne souhaitez pas faire don de vos vêtements qui ne vous vont plus ou qui ne sont plus à votre goût, vous pouvez essayer de les revendre en friperie sur les sites internet spécialisés. Sachez toutefois qu’il est possible de redonner du style à ces tenues en les personnalisant au goût du jour. Il vous suffit de suivre des tutoriels DIY et de mettre en pratique les astuces données.

gaspillage vestimentaire

Éviter le gaspillage : quelques conseils et astuces pratiques

Pour éviter de gaspiller, revoyez votre consommation et rendez-la plus responsable et plus optimale. Gardez à l’esprit que vous devez éviter à tout prix la surconsommation dans tous les domaines. Pour ce faire, achetez uniquement pour satisfaire un réel besoin. C’est le meilleur moyen de vous assurer d’utiliser vos produits et d’arrêter le gâchis.

Lorsque les appareils que vous utilisez tombent en panne, privilégiez leur réparation à leur remplacement. Cela vous permet de leur donner une seconde vie. S’ils sont hors d’usage, essayez de les donner aux structures qui se chargent de leur recyclage. Cela permet de réduire leur empreinte environnementale. En prenant en compte ces conseils, vous pourrez arrêter le gâchis, réparer, mieux gérer vos finances et prendre soin de l’environnement.

Nettoyer sa salle de bain. Etape 1 : Faire briller ses robinets.
Nettoyer sa salle de bain. Etape 1 : Faire briller ses robinets.

Comment faire briller ses robinets : Vous vous êtes laisser gagner par le calcaire. Pas de panique, Mon Coach Brico vous Read more

Les types de pose d’une fenêtre pvc :
Les types de pose d’une fenêtre pvc :

Dans le cadre de travaux neufs ou en rénovation, il existe différents type de pose d’une fenêtre PVC. On distingue Read more

Astuce brico : Comment enfoncer un clou sans fendre votre bois ?
Astuce brico : Comment enfoncer un clou sans fendre votre bois ?

Comment enfoncer un clou sans fendre le bois ?Lorsque l’on enfonce un clou dans du bois que ce soit dans Read more

Choisir ses vis
Choisir ses vis

Comment choisir ses vis avec Mon Coach Brico:Qui n'a jamais passé 20 minutes dans un magasin de bricolage, au rayon Read more

Installer un éclairage extérieur

Pour acheminer les allées, pour illuminer les belles soirées à la belle étoile mais surtout pour des raisons de sécurité, l’éclairage extérieur est un élément incontournable au jardin. Le choix de l’éclairage doit se faire en fonction de nos besoins ; pour décorer ou pour sécuriser ? Voici quelques conseils pour bien choisir son éclairage extérieur et comment l’installer. 

Installer un éclairage extérieur : les réglementations

L’éclairage extérieur est réglementé sous la norme NF C 15-100 qui se rapporte aux raccordements. Cette norme dispose des mesures qui garantissent la sécurité et le confort d’utilisation. On citera parmi ces dispositions :

 L’installation d’un interrupteur différentiel de 30mA en amont, à l’intérieur du tableau électrique principal

L’installation d’un éclairage à chaque point d’entrée : entrée principale et secondaire

Tous les matériels extérieurs doivent porter un indice de protection IP24 : protection contre les corps solides de 12 mm

L’éclairage doit avoir au moins une luminosité de 20 lux

Les dispositifs de contrôle doivent disposer d’un voyant lumineux pour se faire repérer dans le noir. 

Installer un éclairage extérieur : choix d’éclairage extérieur

Il existe une grande diversité de modèle d’éclairage extérieur. Pour faire le bon choix, l’important est d’allier son côté fonctionnel à sa spécificité esthétique. On citera entre autres :

Les suspensions d’extérieur : Sa capacité lumineuse est assez limitée, aussi elle convient mieux pour les espaces extérieurs semi- clos comme une pergola, une terrasse ou un balcon

Les plafonniers d’extérieur : sa capacité lumineuse est beaucoup plus importante que les suspensions. 

Les lampadaires traditionnels : luminaire d’ambiance, parfaite pour éclairer les soirées extérieures. Leur luminosité tamisée crée une ambiance à la fois romantique et nostalgique. 

Les appliques extérieures : elles sont importantes pour éclairer les abords et les entrées de la maison. Elles fournissent un éclairage direct et intense. 

Les bornes lumineuses : utilisées pour baliser une allée ou un grand jardin. Sa luminosité tamisée met en valeur votre jardin. 

Les projecteurs : plutôt fonctionnel qu’esthétique, il existe un grand nombre de modèles de projecteur se distinguant par leur puissance d’éclairage et par leur performance technologique. Il y a des projecteurs moins énergétiques mais qui ont une capacité lumineuse élevée ; d’autres sont combinés à des détecteurs de mouvements. Malgré son manque d’esthétique, c’est le type d’éclairage parfait pour l’extérieur. Leur champ d’éclairage est large et intense. 

Les lampes solaires fonctionnent grâce à l’énergie photovoltaïque. Elles peuvent servir de balisage ou de lumière de décoration dans un jardin. 

 

Installer un éclairage extérieur : les différentes étapes

Avant de passer différentes étapes de l’installation d’un éclairage extérieur, assurez- vous d’avoir respecté les normes et les réglementations. Coupez ensuite le compteur principal ou le disjoncteur qui achemine le courant vers l’extérieur. 

Étape 1 : dresser un plan d’installation

Ce plan consiste à réaliser un schéma sur lequel figure les sources lumineuses, les points d’éclairage, le circuit des câbles souterrain…

 

Étape 2 : déterminer la longueur de câble nécessaire

En fonction du schéma que vous venez d’établir, vous pouvez déterminer la longueur de câble nécessaire mais aussi le nombre d’éclairage et d’interrupteur

 

Étape 3 : installer les câbles

Pour les câbles qui traversent le jardin, creusez des tranchées de 20 cm de profondeur. Insérez les câbles dans des gaines métalliques ou plastiques étanches pour les isoler de l’humidité et des éventuels chocs mécaniques. Suivez le schéma du circuit électrique que vous avez réalisé. 

 

Étape 4 : raccorder les éclairages

Fixez les éclairages à l’emplacement prévu. Raccordez les câbles aux bornes correspondantes. Fermez les boîtes de dérivation et les socles des luminaires. Remettez le courant en marche pour vérifier si votre branchement fonctionne correctement. Renforcez la fixation des luminaires au support. 

 

Dans le cas des lampes solaires, l’installation est beaucoup plus facile, il vous suffit de les piquer dans le sol. Vous pouvez d’ailleurs les déplacer à tout moment et à l’endroit qui vous plaît. 

Envie d’en apprendre plus.

Faites appel à nos coachs travaux et découvrez nos cours de bricolage à domicile.

Besoin d’un décorateur intérieur ? Découvrez Mon Coach Déco

Un projet jardinage : Découvrez nos cours de jardinage à domicile

Quel type de pose choisir pour la pose de votre carrelage mural?
Quel type de pose choisir pour la pose de votre carrelage mural?

Apprenez en davantage sur la pose de carrelage mural en découvrant notre page comment poser du carrelage mural Avant de vous lancer Read more

Quelle couleur choisir ?
Quelle couleur choisir ?

Chez Mon Coach Brico nous proposons des cours à domicile pour vous apprendre à appliquer vous mêmes votre peinture. La Read more

Comment choisir sa peinture ?
Comment choisir sa peinture ?

Vous avez pour projet de repeindre votre appartement. Après avoir choisi votre couleur, vous vous demandez quel type de peinture Read more

Peinture aspect brillant, satin ou mat ?
Peinture aspect brillant, satin ou mat ?

Choisir son aspect peintureJe repeins ma cuisine et on me propose trois aspects de peintures différents à choisir. Mais quel Read more

Dans ce tutoriel, vous allez découvrir comment fabriquer un cadre de lit comme le font les professionnels ! 

Comment faire un cadre de lit en bois simple?

Pourquoi attendre un menuisier ou un professionnel pour fabriquer un cadre de lit? En effet, c’est une tâche tout à fait à la portée de tous bricoleurs. Il suffit de réunir tous les matériaux nécessaires, de bien mesurer et de suivre les étapes que votre coach du bricolage vous propose dans ce présent article. 
Pour vos choix de sommiers découvrez la collection de notre partenaire tousaulit.com

Faire un cadre de lit: les matériels ou outils nécessaires

Cependant, pour pouvoir profiter d’un bon lit confortable et réalisé un cadre de lit en bois bien robuste, vous aurez besoin des outils suivants:

d’un crayon et papier pour prendre les mesures

d’une équerre de fixation

d’un mètre ruban

d’un foret approprié à la vis que vous allez utiliser

de vis à bois

d’une visseuse

d’une perceuse

d’une scie sauteuse

Comme fournitures, vous aurez besoin: 

de 4 planches dont 2 planches de 2 cm d’épaisseur par 20 cm de largeur, et de longueur légèrement supérieure à la longueur de votre matelas; 2 planches de 2 cm d’épaisseur par 20 cm de largeur, d’une longueur supérieure de 2 cm de la largeur de votre matelas. Choisissez des planches déjà polies et bonne essence. 

des tasseaux de bois plats qui serviront de support du sommier. Choisissez des tasseaux d’une épaisseur de 2 cm. Quant au nombre nécessaire, comptez un tasseau tous les 20 cm.

 

un autre tasseau de bois plat de 2,5 cm d’épaisseur qui sera installé à la longitudinale du cadre afin de maintenir l’ensemble de la structure du cadre

4 tasseaux de bois à section carrée de 2 cm pour former le support du sommier. 

Les différentes étapes : 

Vous avez réuni tous les matériels nécessaires, passez maintenant aux choses sérieuses. Découvrez toutes les étapes indispensables pour fabriquer un cadre de lit. 

Etape 1: repérage des points de fixation

Pour commencer, prenez une planche et longueur et une autre de largeur. Ensuite, placez les deux bien en perpendiculaire pour former un bon angle droit. Puis, repérez au crayon l’emplacement des vis de fixation dont 2 à partir d’un écart d’un centimètre de chaque extrémité de la planche puis un bien au centre des 2 points. Ensuite, faites la même chose avec les autres planches. 

Etape 2: perçage et fixation du cadre

Maintenez bien en perpendiculaire dans la bonne position les planches qui vont de paires puis percez les trous en utilisant le foret adéquat. Pour continuer, faites appel à une autre personne pour maintenir les planches bien immobiles lors du perçage. Ensuite vissez les planches entre- elles de façon à obtenir un cadre bien droit.

Etape 3: fixation des tasseaux de largeur

Pour commencer, tracez sur les planches du cadre, côté intérieur à 10 cm de hauteur en partant du bas, l’emplacement des tasseaux qui maintiendront la barre longitudinale. Ensuite, prenez un tasseau puis coupez- le tout en utilisant une scie sauteuse, à une longueur égale à la longueur du cadre moins 10 c. Pré-percez les trous de fixation sur le tasseau tous les 15 cm. Puis, placez le tasseau sur l’emplacement prévu, à 5 cm des extrémités de la planche et vissez-le avec le cadre.  Faites la même opération avec le côté opposé.

Etape 4: mise en place des tasseaux de longueur

Repérez l’emplacement des tasseaux en partant de 7,5 cm du haut. Découpez ensuite un tasseau à une dimension égale à la longueur de la planche moins 10 cm. Faites un pré-perçage des trous de fixation sur tous les 15 cm puis procédez de la même manière que précédemment. 

Etape 5: fixation de la barre longitudinale

Une fois que les tasseaux de support sont bien fixés au cadre, il ne reste plus qu’à mettre en place la barre longitudinale. Placez le tasseau bien au centre du cadre; faites un pré-perçage des trous de fixation puis vissez- les ensemble. 

Etape 6: mise en place des lattes du sommier

Mesurez la dimension intérieure de la largeur du cadre puis reportez ces mesures sur les tasseaux et coupez. Placez ensuite tout le long des tasseaux de support de longueur, l’un après l’autre tous les 20 cm les tasseaux préalablement découpés dans la bonne mesure. Pré- percez les trous de fixation avant de les visser aux supports et à la barre longitudinale.

Etape 7: renforcement du cadre

Pour renforcer le cadre, fixez des équerres à chaque angle puis vissez. 

 

Quant à la finition, vous pouvez enduire le cadre de vernis de texture de votre choix ou le peindre. Attendez que le produit ne sèche avant de dormir dessus. 

Envie d’en apprendre plus.

Faites appel à nos coachs travaux et découvrez nos cours de bricolage à domicile.

Besoin d’un décorateur intérieur ? Découvrez Mon Coach Déco

Un projet jardinage : Découvrez nos cours de jardinage à domicile

Comment changer un robinet?
Changer un robinet

Comment changer un robinet Découvrez comment changer un robinet avec les conseils de nos experts. Une opération que vous pouvez Read more

Comment peindre un meuble?
Comment peindre un meuble?

Comment peindre un meuble en utilisant des peintures à base de résineComment peindre un meuble? Nos formateurs vous donnent des astuces Read more

Comment faire un joint silicone ?
Comment faire un joint silicone ?

Mon Coach Brico vous donne la technique pour réaliser vous même vos joints silicones.Pour réaliser vos joints silicones vous-mêmes vous Read more

subvention travaux renovation energetique
subvention travaux renovation energetique

Mon Coach Brico vous présente un résumé des différentes aides qui existe pour vos travaux de rénovation énergétiqueSubvention travaux rénovation Read more

Mon Coach Brico vous donne la technique pour réaliser vous même vos joints silicones.

Pour réaliser vos joints silicones vous-mêmes vous devrez juste faire preuve de patience, travailler méticuleusement et bien respecter les temps de séchage.

Avant de vous lancer dans vos travaux vous devrez choisir votre joint silicone. Dans ce cas, nous vous conseillons de ne pas vous orienter vers les marques premier prix. Cependant, préférez des produits milieux de gamme. Notamment, l’application en sera facilitée et la tenue dans le temps meilleure.

Nos autres astuces avant de vous lancer:

Attention aux joints translucides: dans le temps, la couleur change plus vite que d’autres teintes et se salit plus vite.

En effet, pour connaître la couleur du joint, regardez la couleur de l’embout.

Chez Mon Coach Brico nous proposons des cours à domicile pour vous apprendre à poser vous mêmes votre joint silicone. La première heure est à seulement 37€. Découvrez nos cours de DIY ou de faire soi-même.

Comment faire un joint silicone : Retirer les anciens joints

La première étape consistera à retirer vos anciens joints.

Pour cela vous pourrez utiliser :

Un cutter

Éventuellement un enlève joint

Produit pour dissoudre les joints : par exemple de l’acétone.

Pour retirer vos joints, utiliser un cutter. Coupez un coin et retirez le joint  l’aide du cutter si nécessaire. Vous pourrez également utiliser un enlève joint qui vous permettra de bien creuser et récupérer au maximum l’ancien joint si vous ne souhaitez pas utiliser votre cutter pour cette étape.

Puis passer de l’acétone ou un produit spécial pour dissoudre les restes de joints. Laissez agir en fonction des temps indiqués sur l’emballage de votre produit.

L’application : 

Comment faire un joint silicone?En effet, pour réaliser cette application vous aurez besoin :

D’un extrudeur.

De Mastic sanitaire ou un autre mastic adapté à votre projet.

D’un verre d’eau et de savon.

Commencer dans un angle. Pour réaliser cette étape vous devrez travailler avec patience.

Avant d’appliquer votre nouveau joint, dégraisser et nettoyer vos carreaux pour éviter de mettre de la poussière sous vos joints. Pour cela vous pourrez utiliser de l’acétone.

Avant de commencer, découper le bout de votre embout pour l’adapter à la dimension de joint souhaiter.

Notre astuce : Couper l’embout en biseau. La pointe la plus haute devant être en haut de votre cartouche.

Appliquer le mastic doucement, travailler par petite zone et déposer une fine quantité.

faire joint siliconeCependant, une fois appliquer sur une zone petite, mouillez votre doigt avec de l’eau savonneuse. Ensuite, passer votre doigt sur le Mastic. Ainsi vous obtiendrez un joint parfaitement plat. Nettoyer les excédents sur les côtés et continuez.

Notre astuce : L’eau avec du savon permet de lubrifier votre doigt. Ainsi il vous sera plus facile d’aplanir vos joints.

Mon Coach Brico vous accompagne à domicile dans vos travaux, y compris sur les bases du bricolage. Ainsi vous apprenez avec un professionnel du bâtiment les bases du bricolage vous permettant de gagner en autonomie.

Pour réaliser vos travaux n’hésitez pas à faire appel à nos coachs travaux qui vous accompagneront sur votre projet en fonction de vos besoins.

Grâce à nos cours de bricolage, vous apprendrez à choisir vos matériaux et à réaliser vous-mêmes leurs poses et applications.

Chez Mon Coach Brico nous proposons des cours à domicile pour vous apprendre à poser vous mêmes votre joint silicone. La première heure est à seulement 37€. Découvrez nos cours de DIY ou de faire soi-même.

appliquer du joint acrylique de finition
Comment appliquer du joint acrylique de finition

Je présente mon projet Comment appliquer du joint acrylique de finition? Le joint acrylique est un produit utilisé pour les Read more

Comment nettoyer les joints de votre carrelage ?
Comment nettoyer les joints de votre carrelage ?

Apprenez en davantage sur la pose de carrelage en découvrant notre page comment poser du carrelage Les joints de carrelage ont Read more

Joints d’étanchéité
Joints d’étanchéité

Je présente mon projet Joint d'étanchéité : son utilité et ses caractéristiques. Tout savoir sur les joints d'étanchéité pour l’isolation A quoi Read more

Comment changer un joint de robinet?
comment changer un joint de robinet

Découvrez dans cet article comment changer un joint de robinet comme un professionnel et sans aucun dégâts ! Retrouvez le Read more

Installation pompe à chaleur, pourquoi faire appel à un expert ?

La pompe à chaleur est un système de chauffage et de climatisation très efficace. Les nouveaux modèles de pompes à chaleurs sont silencieux et économes en énergie. La pompe est donc un système qu’il faut nécessairement avoir dans une habitation ou dans une entreprise. Pour être sûr de pouvoir profiter de tous les avantages d’une pompe à chaleur, il faut réussir l’installation. Pour ce faire, il faut nécessairement faire appel à un professionnel. Découvrez ici les diverses raisons de faire appel à un professionnel pour l’installation d’une pompe à chaleur.

Jouir d’un travail de qualité

La première raison pour laquelle il est recommandé de faire appel à un professionnel pour l’installation d’une pompe à chaleur est que vous pourrez jouir d’un travail de qualité. En effet, l’installation d’une pompe à chaleur doit se faire en suivant certaines règles. Cela permet d’assurer la sécurité des occupants de l’habitation et favorise la durabilité de l’installation.

La seule personne qui est capable d’accomplir un travail de cette qualité est un professionnel. Par ailleurs, pour installer une pompe à chaleur, il est nécessaire de disposer du matériel adéquat. En faisant appel à IF, experts en isolation, vous êtes sûr de la réussite de l’installation de votre pompe à chaleur.

Profiter de conseils avisés et bénéficier d’un devis certifié

La deuxième raison pour laquelle il est conseillé de recourir aux services d’un professionnel pour installer une pompe à chaleur est qu’il vous sera possible de profiter de conseils avisés. Le professionnel possède des années de connaissances sur les pompes et leurs modes de fonctionnement. Il pourra alors vous conseiller afin de choisir l’équipement qui vous conviendra.

Tout d’abord, il est important de savoir qu’il existe une multitude de modèles de pompe à chaleur sur le marché. Pour convenablement choisir votre pompe à chaleur, vous devez tenir compte de certains critères comme :

  • le type ;
  • la puissance ;
  • la taille ;
  • la source de chaleur utilisée.

Pour être sûr de votre choix, il faut être accompagné par un professionnel. Il saura vous guider afin de choisir le meilleur équipement en tenant compte de votre budget. Vous pourrez le trouver ici afin d’obtenir ce dont vous avez besoin. Aussi, l’expert sera en mesure de vous donner des conseils pour l’utilisation optimale de votre équipement.

La dernière raison pour laquelle il est recommandé de recourir aux services d’un professionnel pour l’installation d’une pompe à chaleur est la possibilité de bénéficier d’un devis certifié. En effet, après avoir pris connaissance du type d’installation à réaliser, un professionnel sera en mesure de vous fournir un devis détaillant les différents travaux à réaliser. De cette manière, vous saurez exactement quelle est l’ampleur des travaux qui seront effectués.

Aussi, il est important de vous faire savoir que l’expert peut vous offrir l’avantage de jouir des prix préférentiels ainsi que d’autres avantages intéressants comme la TVA réduite et le crédit impôt pour l’installation de votre pompe à chaleur. Vous savez donc ce que vous avez à faire !

FAQ

Comment choisir un bon professionnel pour l’installation d’une pompe à chaleur ?

Afin de choisir un bon professionnel, il faudra tenir compte de certains critères. Il s’agit par exemple de l’expérience, de l’expertise ainsi que des tarifs.

Combien coûte l’installation d’une pompe à chaleur ?

L’installation d’une pompe à chaleur étant très délicate, sachez que le prix peut varier en fonction de chaque professionnel. Faites donc diverses demandes de devis pour avoir toutes les informations. 

Pourquoi procéder à l’installation d’une pompe à chaleur ?

Procéder à l’installation d’une pompe à chaleur offre plusieurs avantages. En effet, cette installation offre l’avantage de réaliser des économies d’énergie. Aussi, permet-elle de bénéficier d’un confort optimal.

Comment changer un robinet?
Changer un robinet

Comment changer un robinet Découvrez comment changer un robinet avec les conseils de nos experts. Une opération que vous pouvez Read more

Comment peindre un meuble?
Comment peindre un meuble?

Comment peindre un meuble en utilisant des peintures à base de résineComment peindre un meuble? Nos formateurs vous donnent des astuces Read more

Comment faire un joint silicone ?
Comment faire un joint silicone ?

Mon Coach Brico vous donne la technique pour réaliser vous même vos joints silicones.Pour réaliser vos joints silicones vous-mêmes vous Read more

subvention travaux renovation energetique
subvention travaux renovation energetique

Mon Coach Brico vous présente un résumé des différentes aides qui existe pour vos travaux de rénovation énergétiqueSubvention travaux rénovation Read more

Comment choisir son robinet de cuisine

Le choix d’un robinet de cuisine est une décision clé qui affectera à la fois la fonctionnalité et la conception globale de votre cuisine

 Il s’agit d’un investissement lié aux nombreuses années, il est donc important de prêter suffisamment attention à cette décision. Dans notre article, nous vous présenterons des conseils utiles pour vous aider à choisir le meilleur robinet de cuisine pour votre maison.

Harmonie du style et du design

Lors du choix d’un mitigeur de cuisine il est important que son apparence va bien avec le style général de votre cuisine. Les robinets aux lignes épurées et simples conviennent aux cuisines modernes, tandis que les robinets avec plus de détails et un design classique conviennent aux cuisines de style rustique ou traditionnel.

Il est important que le mitigeur soit adapté non seulement aux meubles, mais également aux autres accessoires et appareils électroménagers de votre cuisine.

Matériel et qualité

La qualité et les matériaux à partir desquels le robinet de cuisine est fabriqué sont essentiels à sa fonctionnalité et à sa durabilité à long terme. L’acier inoxydable est un choix populaire en raison de sa résistance à la corrosion et de sa facilité d’entretien.

Le laiton et le chrome sont également populaires mais peuvent nécessiter un entretien plus régulier. L’accent doit être mis avant tout sur la qualité du traitement. Même parmi les produits de milieu de gamme, vous trouverez des modèles qui vous serviront pendant de nombreuses années.

Fonctionnalité et type de mitigeur

Lors du choix d’un robinet, il est nécessaire de prendre en compte sa fonctionnalité pratique. Réfléchissez bien si vous préférez un robinet autoportant, qui convient à la plupart des cuisines, ou un robinet mural, qui peut gagner de l’espace dans les petites cuisines.

Des fonctionnalités telles qu’une douche extractible ou un contrôle thermostatique de la température de l’eau peuvent augmenter considérablement le confort d’utilisation.

Taille du robinet de cuisine

La taille du robinet doit correspondre à la taille et à la profondeur de l’évier. Il est important que le mitigeur ne soit ni trop gros ni trop petit. Cela pourrait entraîner des éclaboussures d’eau autour de l’évier ou une manipulation difficile de la vaisselle.

Un autre aspect important est la hauteur et la portée du mitigeur. Un robinet avec une sortie plus haute permet une meilleure manipulation des récipients plus grands, mais vous devez vous assurer qu’il ne gêne pas lors de l’ouverture de la fenêtre ou des armoires au-dessus de l’évier.

Dans le cas où l’évier de la cuisine est situé sous une fenêtre, les robinets pliables peuvent être un choix idéal. Ces robinets peuvent être facilement repliés pour offrir un espace supplémentaire, ce qui constitue une solution idéale pour les petites cuisines.

 

Entretien et nettoyage

Choisissez un mitigeur qui sera facile à entretenir. Les matériaux sur lesquels des empreintes digitales ni de tartre ne sont pas visibles, faciliteront le nettoyage régulier et le mitigeur restera comme neuf pendant longtemps.

Parmi les modèles populaires appartiennent par exemple les robinets en acier inoxydable mat. Lors du nettoyage du mitigeur, il est recommandé d’utiliser des détergents doux qui ne contiennent pas d’ingrédients abrasifs pour éviter de rayer la surface.

Il est important de retirer le tartre régulièrement pour éviter son accumulation et maintenir le bon fonctionnement du mitigeur. Un mélange d’eau et de vinaigre blanc peut être utilisé pour éliminer le calcaire, ce qui est doux pour la surface et en même temps élimine efficacement les dépôts.

Choisir le bon robinet de cuisine peut influencer considérablement l’apparence générale et la fonctionnalité de votre cuisine. Faites attention à l’harmonie du style et du design, à la qualité des matériaux, à la fonctionnalité, à la taille et à la facilité d’entretien pour vous assurer que votre choix est non seulement esthétique, mais également pratique et durable.

Comment changer un robinet?
Changer un robinet

Comment changer un robinet Découvrez comment changer un robinet avec les conseils de nos experts. Une opération que vous pouvez Read more

Comment peindre un meuble?
Comment peindre un meuble?

Comment peindre un meuble en utilisant des peintures à base de résineComment peindre un meuble? Nos formateurs vous donnent des astuces Read more

Comment faire un joint silicone ?
Comment faire un joint silicone ?

Mon Coach Brico vous donne la technique pour réaliser vous même vos joints silicones.Pour réaliser vos joints silicones vous-mêmes vous Read more

subvention travaux renovation energetique
subvention travaux renovation energetique

Mon Coach Brico vous présente un résumé des différentes aides qui existe pour vos travaux de rénovation énergétiqueSubvention travaux rénovation Read more

Découvrez comment poser du carrelage mural comme un professionnel ! 

     Comment poser du carrelage mural ?

Le carrelage mural embellit les murs tout en les protégeant des taches et des éclaboussures d’eau ou de graisse. En effet, il est essentiellement préconisé dans les salles d’eau mais peut également apporter une touche décorative dans les pièces à vivre. Cependant, la pose du carrelage mural est un enchaînement de procédés méticuleux; toutefois, avec une certaine habileté, il est possible d’entreprendre les travaux sans faire appel à un professionnel. Voici un guide pour vous aider à poser du carrelage mural correctement. 

Comment poser du carrelage mural: outils nécessaires

En effet, pour réussir les travaux de pose du carrelage mural, commencez par réunir les matériels ou outils qui vous seront indispensables. On citera entre autre:

  • Une auge.
  • Puis, une batte de carreleur.
  • Un mélangeur électrique.
  • Également, une spatule crantée.
  • Une truelle.
  • Notamment, un seau.
  • Un maillet en caoutchouc.
  • Mortier colle.
  • Des tasseaux.
  • Un niveau à bulle.
  • Des croisillons: ceux-ci sont nécessaires pour délimiter l’espacement des joints durant la pose du carrelage mural. L’écart des joints dépend de la dimension des carreaux: pour les carreaux de 10 cm de côté, l’écart idéal est de 2 à 3 mm. Ensuite, pour les carreaux de 20 cm x 20 cm l’espacement est de 3 à 5 mm. Et pour les carreaux de 30 cm l’écart est de 5 mm.
  • Des joints, du carrelage mural, un coupe-carreaux et d’une perceuse.
  • Pour finir, une règle et une équerre de maçon.

Les préliminaires

En effet, avant d’entamer les travaux, pensez à protéger les pièces ainsi que les objets qu’elles contiennent. Si possible, déplacez les meubles et les objets dans un autre endroit. Recouvrez ensuite avec une bâche ou d’un film plastique le sol ainsi que les mobiliers trop lourds. En effet, cette méthode vous facilitera également le nettoyage une fois les travaux de carrelage mural est terminé. Cependant, dans la salle de bain et la cuisine, protégez les robinets avec du ruban adhésif. 

Préparation du support

En effet, le carrelage mural doit être posé sur un support bien sec et propre pour permettre un bonne adhérence des matériaux. Cependant, retirez l’ancien revêtement sur les murs; décapez les murs peints, retirez les papiers peints. Ensuite, rebouchez ensuite les trous et faites des réparations sur les murs abîmés. Puis, comblez les fissures avec de l’enduit de rebouchage, puis aplanissez la surface. Enfin, nettoyez les murs puis laissez bien sec avant de passer à l’étape suivante. 

Comment poser du carrelage mural : calepinage et fixation des tasseaux

En effet, cette opération consiste à faire une pose à blanc des carreaux. Cependant, cela vous permettra de déterminer l’emplacement exact de chaque pièces. Dans cette étape, vous aurez à découper les carreaux afin de les ajuster à la bonne dimension. En effet, si vos faïences présentent des dessins ou des motifs bien précis, disposez-les dans le bon ordre ainsi il ne vous reste plus qu’à les reproduire sur le mur. Repérez sur le mur les traits de niveau des carreaux puis fixez les tasseaux juste au dessous des lignes. Les tasseaux sont nécessaires pour assurer l’alignement et pour servir d’appui des carreaux lors de la pose. 

Comment poser du carrelage mural : préparation de la colle-mortier 

La colle-mortier est un produit prêt à l’emploi proposé en poudre qui nécessite quelques préparatifs avant l’utilisation. Pour commencer, lisez et suivez respectueusement les consignes de dosage indiquées sur l’emballage. Ensuite, réalisez la préparation dans une auge et mélangez délicatement avec un mélangeur électrique. Vous pouvez remplacer le mélangeur électrique par un bâton. Arrêtez vous une fois que vous avez obtenu une pâte bien homogène lisse, avec une bonne consistance pour appliquer le carrelage mural. En effet, la colle ne doit pas couler ni être trop épaisse. 

Comment poser du carrelage mural : application d’une couche primaire

Enduisez les murs à revêtir et préalablement propre avec de la colle-mortier. Encoller les surfaces mètre carré par mètre carré pour éviter que la colle ne sèche. Utilisez la truelle pour étaler la couche primaire puis à l’aide de la spatule crantée striez la surface à la verticale et à l’horizontale pour permettre une bonne accroche. 

Pose des carreaux

Commencez par poser les carreaux du bas. Respecter l’ordre des carreaux préalablement fait durant le calepinage.  Effectuez une pression sur les carreaux pour bien les adhérer au mur. Posez les croisillons au niveau des coins de chaque carreau pour délimiter l’espacement prévu pour les joints de carrelage. Nettoyez à chaque fois le surplus de colle avec une éponge humide. Vérifiez également la planéité de la surface avec un niveau à bulle. Tapotez sur les carreaux avec le maillet en caoutchouc pour mettre les carreaux au même niveau. 

Réalisation des joints

Laissez la colle-mortier sécher avant de réaliser les joints. En effet, pensez également à retirer les croisillons bien avant que la colle-mortier ne se sèche. Ensuite, utilisez de la pâte à joints qui a la même teinte que votre faïence pour avoir un résultat soigné. Cependant, à l’aide d’une truelle, remplissez les failles avec une couche généreuse de pâte à joints. Retirez l’excès avec une raclette en caoutchouc et lissez avec une éponge humide. Pour finir, laissez sécher 24h avant de nettoyer le carrelage avec un produit pour enlever les traces laissées par le mortier.

1H | VISITE CONSEIL À DOMICILE

• Rencontre avec le coach à domicile
• Validation de la faisabilité de mes projets
• Planifier & budgétiser mes travaux
• Liste d’outillages et de matériaux (30 minutes supplémentaire offerte)
• 50% de crédit d’impôt

 78€ soit 39€

après réduction d’impôts

Envie d’en apprendre plus.

Faites appel à nos coachs travaux et découvrez nos cours de bricolage à domicile.

Besoin d’un décorateur intérieur ? Découvrez Mon Coach Déco

Un projet jardinage : Découvrez nos cours de jardinage à domicile

Quel type de pose choisir pour la pose de votre carrelage mural?
Quel type de pose choisir pour la pose de votre carrelage mural?

Apprenez en davantage sur la pose de carrelage mural en découvrant notre page comment poser du carrelage mural Avant de vous lancer Read more

Quelle couleur choisir ?
Quelle couleur choisir ?

Chez Mon Coach Brico nous proposons des cours à domicile pour vous apprendre à appliquer vous mêmes votre peinture. La Read more

Comment choisir sa peinture ?
Comment choisir sa peinture ?

Vous avez pour projet de repeindre votre appartement. Après avoir choisi votre couleur, vous vous demandez quel type de peinture Read more

Peinture aspect brillant, satin ou mat ?
Peinture aspect brillant, satin ou mat ?

Choisir son aspect peintureJe repeins ma cuisine et on me propose trois aspects de peintures différents à choisir. Mais quel Read more

Vous voulez savoir comment percer du bois afin de réaliser vos travaux ? Cet article est la pour vous guider et vous aider à bien réussir ! 

Quand on travaille le bois, percer le bois est une opération très fréquente. Si l’on ne sait pas comment manipuler correctement le matériel de perçage ou parce qu’on a utilisé un accessoire inapproprié, on risque d’endommager le bois et le rendre inutilisable. Pour éviter ce genre de situation, il est important de connaître les outils adaptés et savoir les utiliser comme il se doit. Découvrez tout ce qu’il faut savoir pour mener à bien le perçage du bois. 

 

Comment percer du bois : zoom sur les mèches à bois

Pour que le perçage du bois soit parfait, quasiment sans bavures, il faut bien choisir le foret approprié. On peut trouver notamment différents types de foret adapté pour des usages spécifiques dont :

  • La mèche spirale sous forme d’hélice avec une pointe centrale à filetage fin, celle-ci est destinée pour percer les poutres et les charpentes. Elle permet de réaliser des trous de grand diamètre et profond
  • La mèche à trois pointes est le modèle utilisé généralement dans les travaux de menuiserie. Elle permet de réaliser un trou de petite ou moyenne taille et précise 
  • La mèche à pointe plate présente un point de centrage large ; elle permet ainsi de percer un trou de diamètre assez important comme les trous de poignet

 

Réglage de la vitesse de rotation de la perceuse

Nous avons déjà découvert dans un article comment choisir sa perceuse, aussi nous n’aborderons plus ce sujet. Sinon, il est primordial de vous montrer comment régler la vitesse de rotation de la perceuse en fonction de la densité, de l’épaisseur du bois et du diamètre du trou à réaliser. 

Pour percer un trou de gros diamètre dans du bois massif, vous utiliserez une vitesse lente de 1000 à 1500 tour/min.

En revanche sur du matériau plus tendre, pour percer un trou de petit diamètre, utilisez une vitesse plus rapide de 3000 tr/min.

 

Comment percer du bois : Les étapes :  

Etape 1. Immobiliser la pièce en bois : Il ne faut pas que la pièce bouge lors de l’opération sinon le résultat sera catastrophique. Pour cela, maintenez l’élément avec un serre-joint ou posez des cales en dessous pour l’immobiliser. 

Etape 2. Préparer la perceuse : Une fois que vous avez choisi la bonne mèche, il faut maintenant la fixer à l’appareil par le biais du mandrin. Régler ensuite la vitesse de rotation en commençant par la vitesse intermédiaire avant d’appliquer la vitesse recommandée.

Etape 3. Percer le bois : Placez la pointe du foret tout en l’enfonçant légèrement sur le point de repère préalablement tracé au crayon. Veillez à ce que le foret soit bien perpendiculaire par rapport à la pièce. Activez la perceuse et maintenez-la toujours bien droite. Exercer une légère pression pour enfoncer le foret dans le bois. Ne vous arrêtez pas qu’une fois le bois soit complètement percé. 

Dans le cas où vous utiliserez une pointe plate, le perçage se fera des deux côtés du bois. Vous devez percer d’un côté puis de l’autre pour finaliser le trou.

Quant à la finition, poncez la surface avec un papier de verre. 

Envie d’en apprendre plus.

Faites appel à nos coachs travaux et découvrez nos cours de bricolage à domicile.

Besoin d’un décorateur intérieur ? Découvrez Mon Coach Déco

Un projet jardinage : Découvrez nos cours de jardinage à domicile

Comment percer du métal ?
Comment percer du métal ?

Je présente mon projet Percer du métal est facile à faire à condition d’utiliser un appareil de bonne qualité et Read more

Comment s’équiper pour travailler le bois ?
équiper pour travailler le bois

  Vous avez de vieux meubles en bois que vous souhaitez rénover ? Ou vous aimeriez simplement apprendre à travailler Read more

Nos conseils pour installer une palissade en bois et clôturer son jardin
Conseils pour installer une palissade en bois

En plus de donner une allure rustique à votre propriété, une palissade en bois sert avant tout de protection. Elle Read more

Reconvertir ses meubles en bois
Reconvertir ses meubles en bois

Je présente mon projet Le bois est un matériau qui a le mérite d'être transformable à l'infini. S'il a largement Read more

Découvrez comment couper du bois avec une scie manuelle comme un professionnel ! 

Couper le bois avec une scie manuelle peut devenir une tâche fastidieuse si vous n’appliquez pas les bons gestes et si vous n’utilisez pas le bon outil. En effet, il existe différentes sortes de scies manuelles. Cependant, chacun un usage spécifique en fonction de l’épaisseur et de la densité du bois. Pour maîtriser la manipulation de cet outil avec perfection, il est important de connaître les types de scies manuelles et leur utilisation respective. 

Comment couper du bois avec une scie manuelle : Les différents types de scie manuelle

En effet, il existe une grande variété de scies manuelles chacune possèdent des fonctions précises dont on citera: 

  • La scie égoïne qui est la plus polyvalente d’entre elles. La forme et la taille des dents de la lame permettent de définir la finition recherchée. Une lame à grosse denture permet de couper grossièrement mais rapidement le bois. Tandis qu’une petite denture permettra de réaliser une coupe plus nette et plus précise, mais de façon plus longue et plus fatigante.
  • La scie à dos s’utilise avec une boîte à onglet pour permettre de réaliser des coupes d’angles précises de 45°ou 90°; sa denture fine propose une coupe droite et précise.
  • La scie japonaise se reconnaît par sa lame souple à petites dents. Elle ne résiste pas aux bois durs car elle est spécifiquement adaptée pour réaliser les coupes de finition afin d’obtenir des résultats propres et précis.
  • La scie à guichet permet non seulement par la forme de sa lame d’atteindre les  parties les difficiles d’accès; elle permet aussi d’effectuer une découpe droite ou courbée même au bon milieu d’un panneau de bois.
  • La scie à chantourner est formée par une lame mince en forme de U, conçue pour des travaux de finition des courbes.
  • La scie à araser est utilisée pour les coupes d’arasement plus exactement pour les finitions. Contrairement à la scie japonaise,  celle-ci est plus solide et plus résistante aux bois plus ou moins durs
  • La scie à bûche est l’outil parfait pour couper les gros bois ou les bûches. Elle est constituée par une lame à grandes dents avec une texture solide en acier.
  • La scie d’élagage sert à tailler les branches. Elle présente une lame courbée solide, adaptée pour ébrancher même les grosses branches.

Les outils nécessaires : 

Pour réaliser le travail correctement, vous devez posséder:

  • Un mètre, une équerre.
  • Un crayon.
  • Une scie appropriée selon le type de travail à effectuer.
  • Un support stable.
  • Un ou deux serre-joints.
  • Des gants et des lunettes de protection.

Les étapes : 

Premièrement, repérez en utilisant un mètre et une équerre les mesures à découper sur la pièce en bois. Ensuite, placez la pièce à découper sur un support stable. Laissez dépasser de quelques centimètres par rapport au bord du support le traçage que vous venez de réaliser. Fixez la pièce entre un ou deux serre-joints suivant son gabarit, pour éviter que celle-ci ne bouge pendant l’opération. 

Enfilez des gants et des lunettes de protection. Positionnez la lame sur le bord du trait de coupe tout en l’inclinant de 45° par rapport à  la pièce en bois. Une fois la scie bien positionnée, commencez par effectuer des mouvements de haut en bas tout en ramenant la lame vers vous. Gardez un oeil sur le tracé afin de réaliser une coupe bien uniforme. Sciez doucement lorsque vous arrivez à l’autre bout du bois pour éviter d’endommager le bois. Rectifiez les bois saillants avec une râpe à bois.

Conseil

Pour vous faciliter le travail, lubrifiez la lame avec de la graisse ou de l’huile. 

Envie d’en apprendre plus.

Faites appel à nos coachs travaux et découvrez nos cours de bricolage à domicile.

Besoin d’un décorateur intérieur ? Découvrez Mon Coach Déco

Un projet jardinage : Découvrez nos cours de jardinage à domicile

Tout ce que vous devez savoir sur la scie circulaire
Tout ce que vous devez savoir sur la scie circulaire

Je présente mon projet Tout ce que vous devez savoir sur la scie circulaire Les bons outils font les bons ouvriers, Read more

Changer une lame de scie sauteuse : quand et comment faire ?
comment changer une la lame d'une scie sauteuse

Quand faut-il changer la lame de scie sauteuse ? La scie sauteuse est utilisée aussi bien par les Read more

Utiliser une scie circulaire
Utiliser une scie circulaire

Je présente mon projet Comment utiliser une scie circulaire?Matériel approprié pour réaliser une découpe rapide et précise dans du bois, Read more