Concevoir un home studio

Les home studios sont de plus en plus populaires.

Les home studios sont de plus en plus populaires. À la suite de l’épidémie de coronavirus, de nombreux interprètes, ingénieurs du son et musiciens prennent la décision de construire leur propre studio à domicile où ils peuvent continuer à travailler. Cependant, pour transformer une pièce en studio, nous devons prendre en compte de nombreux facteurs importants. Nous avons demandé à Perfect Acoustic de nous aider sur ce sujet https://perfectacoustic.fr/
Bien sûr, le premier et le plus important aspect est l’emplacement où nous voulons concevoir le studio. Il peut s’agir d’une pièce de notre propre maison ou d’un garage, d’un atelier ou d’un débarras inutilisé. Dans le cas d’un studio, le matériau des murs et les meubles utilisés pour décorer la pièce du studio importent également. Peut-être avons-nous tous expérimenté l’écho de la parole ou de la musique dans une pièce complètement vide et nue, donc si nous voulons créer un home studio qui fonctionne vraiment bien, la première étape et la plus importante devrait être d’améliorer et de gérer l’acoustique de la pièce. ! Pour ce faire, il est recommandé de rechercher des spécialistes de l’acoustique, qui effectuent généralement une mesure acoustique à l’avance à l’aide de programmes informatiques afin qu’ils puissent déterminer exactement où, quoi et combien de produits de panneaux acoustiques sont nécessaires.

L’acoustique est très importante !

Il est également nécessaire de placer des éléments acoustiques absorbants et diffuseurs sur les murs et le plafond, car l’absorption acoustique et l’atténuation des basses seules ne suffisent pas pour créer un son parfait. Une acoustique équilibrée et harmonieuse nécessite également une gestion idéale des sons réfléchis, aidée par des diffuseurs. Il est également important d’impliquer des professionnels de l’acoustique dans la gestion du studio, car cela évitera le cas d’une sur-atténuation.
Si le studio est entouré de murs de verre ou s’il y a beaucoup de surfaces vitrées, appliquez des rideaux acoustiques absorbants épais devant les surfaces de verre. Non seulement ils améliorent l’acoustique, mais ils atténuent également les bruits extérieurs, garantissant que la qualité d’un enregistrement sonore ou d’un mixage, par exemple, est parfaite.
Les surfaces au sol ne doivent pas non plus être oubliées, car les grandes surfaces lisses et dures comme les parquets ou les carreaux, ou même le linoléum, réfléchissent les sons, créant ainsi des échos. La solution à ce problème réside dans les tapis anti-bruit, qui sont épais et densément tissés et peuvent absorber plusieurs décibels de son.
Nous pouvons même placer des meubles rembourrés, des chaises ou des canapés dans notre studio. Non seulement ces meubles jouent un rôle dans l’ameublement et le design de la maison, mais ils sont également capables d’absorber tous les sons, sinon dans la même mesure que les produits conçus spécifiquement à des fins acoustiques.
Si une pièce à haut plafond est convertie en studio, des panneaux de plafond doivent également être placés au plafond, qui absorbent également les sons ascendants et évitent ainsi les interférences désagréables et les ondes stationnaires, qui dégradent également la qualité des matériaux sonores.
C’est une idée fausse que les boîtes à œufs bon marché, ou les panneaux muraux en mousse de polystyrène seront efficaces pour traiter l’acoustique, car ces matériaux ont une structure cellulaire, ils n’absorbent donc que les aigus, ils ne peuvent rien faire avec les sons graves, donc notre principal problème reste le même et nous pouvons même rendre le son de studio encore pire avec ces produits de mauvaise qualité. Si vous avez réussi à rendre notre studio acoustiquement idéal, vous devriez également vous procurer l’équipement et les accessoires.

Audio, technologie hi-fi

Un ordinateur ou un ordinateur portable est essentiel pour le travail en studio, donc bien sûr la chose la plus importante est d’avoir un ordinateur portable ou un ordinateur pour le bon travail en studio, avec la bonne qualité de carte son nécessaire pour un traitement sonore parfait, de préférence des entrées microphone et niveau ligne plus d’écrans d’ordinateur. Les haut-parleurs de contrôle et le microphone sont une partie essentielle d’un studio. Une grande attention doit être accordée au placement idéal des haut-parleurs, et les professionnels de l’acoustique peuvent également vous aider. Il est conseillé de placer les enceintes à hauteur de tête, à égale distance les unes des autres et de la position d’écoute. Nous aurons besoin d’un casque, et même d’un contrôleur, d’un clavier midi et d’une console de mixage de musique si quelqu’un en a besoin pour travailler.
Résumé
Pour concevoir un studio qui fonctionne vraiment bien, assurez-vous d’avoir le bon équipement et les bonnes installations, et portez également une attention particulière à la gestion acoustique de votre studio !

Comment trouver une fuite électrique

Une fuite électrique n’est pas anodine. Elle peut occasionner des pannes passagères, comme elle peut augmenter votre consommation énergétique. Pour ne pas avoir à faire face à ces problèmes, il est important que vous puissiez en trouver les causes et les traiter en conséquence. Mais comment détecter l’origine de la fuite en question ?

Les causes d’une fuite électrique

Plusieurs causes peuvent à la longue provoquer une fuite de courant. Une certaine quantité de courant est déviée vers un canal qu’elle ne devrait pas emprunter et se perd vers le sol. La charge baisse alors.

Par ailleurs, ces fuites vident progressivement le condensateur électrique en charge de stabiliser les alimentations électriques. Comme il se vide, il ne peut donc plus ni restituer le courant emmagasiné ni protéger le circuit électrique des baisses et hausses de tension : vous devez donc intervenir dans les plus brefs délais, en vous renseignant par exemple sur www.mon-multimetre.fr concernant les démarches à faire ou les outils à utiliser pour faire face à cette situation. Celle-ci se produit dans différents contextes et il est impératif de trouver d’abord la ou les causes de la fuite.

Multimètre analogique

Les causes de la fuite sont nombreuses disions-nous. Il peut en premier lieu s’agir d’un problème lié à l’absence ou à la défaillance de l’isolation électrique. C’est par exemple le cas si le bois utilisé devient humide, l’humidité étant un élément conducteur. Cela se produit aussi lorsque le caoutchouc qui enrobe le fil conducteur est érodé ou que le plastique a fondu suite à une surtension par exemple. Une installation électrique d’une construction ancienne peut également être responsable d’une fuite.

Pour pouvoir détecter d’où elle provient, vous devez vous servir d’un outil adapté. Le multimètre vous y aidera.

Détection de la fuite électrique à l’aide d’un multimètre

Le multimètre vous permettra de déterminer, dans le cas d’un défaut d’isolement, de la mesure de la perte (qui se dirige généralement dans la terre). Le test sera effectué sous tension pour qu’il soit possible de définir avec exactitude à quel niveau un déséquilibre a lieu. Ce dernier est dû à la fuite, mais aussi au fait que dans une circulation normale du courant électrique, les champs magnétiques se rencontrent et s’annulent entre eux. Mais la fuite interrompt le déplacement de la charge électrique. Grâce au multimètre, vous pourrez voir où la résistance électrique est différente de l’ensemble du circuit.

Le test se déroulera en plusieurs étapes. La pince multimètre utilisée est passée sur l’ensemble du circuit en commençant par celui qui est raccordé au tableau de distribution électrique. Puis les autres sources et les circuits qui y sont rattachés sont testés afin que les pertes secondaires soient testées dans le reste du circuit. Une attention particulière sera portée au niveau des équipements électroniques dotés de filtres. Ceux-ci sont en effet responsables des fuites les plus importantes qui pourraient entrainer des baisses de tension, ou des courts-circuits dont les conséquences pourraient être dramatiques.

Avec un multimètre digital professionnel, le test de défaut d’isolation sera effectué avec un calibrage en ohmmètre qui déterminera s’il y a ou non continuité dans le circuit. Quel que soit le test à entreprendre, vérifier votre appareil est une nécessité. Assurez-vous qu’il n’y a aucune fissure, aucun dommage sur l’ensemble de l’équipement (incluant donc les cordons), et ce pour que vous ne vous fassiez pas électrifier durant votre test. Faites-le ensuite fonctionner pour voir si les piles sont encore chargées ou s’il vous faut les remplacer. Portez des gants isolants.

Nous vous rappelons que vous allez travailler sous tension. Si votre multimètre est fonctionnel, réglez-le sur le V du voltmètre. Vérifiez le sens du courant pour pouvoir tourner le commutateur. N’oubliez pas de vérifier que le calibre de l’appareil est assez élevé pour vous prémunir d’un accident technique ou corporel.

Disjoncteur

Cette vérification est valable que vous soyez en mode voltmètre, ohmmètre ou ampèremètre. Il est important également de travailler sur un sol sec, car rappelons-le l’humidité est conductrice d’électricité, et les risques d’électrisation sont réels, avec des conséquences pouvant même provoquer une invalidité irréversible. Avec votre multimètre, utilisez un vérificateur d’absence de tension respectant les normes strictes CEI 61243-3 ou EN 61243-3 auxquelles il est soumis.

Réparation ou remplacement des équipements défaillants

Lorsque vous habitez dans un vieux bâtiment et que vous constatez que les différents équipements et circuits électriques montrent des signes évidents de vétusté, il est préférable de procéder préalablement à un test de fuite. Cela s’avère nécessaire pour vous éviter tous les problèmes inhérents à une mauvaise isolation, à un fil érodé. Si c’est le cas, nous vous recommandons directement d’entreprendre des travaux de rénovation de la totalité du circuit.

Installation d’un disjoncteur différentiel

Il peut aussi s’avérer nécessaire d’installer un disjoncteur. Il peut s’agir d’un disjoncteur divisionnaire à installer au niveau de chaque circuit et qui est équilibré entre 2 à 32 A. La pose d’un disjoncteur différentiel, le plus souvent recommandé dans le cas d’une fuite électrique, se fera pour les lignes en partance du tableau électrique. Le calibrage est de 10 à 63 A et la sensibilité différentielle de 30 mA. Normalement, un disjoncteur général est installé avant le tableau.

L’installation d’un disjoncteur différentiel offre de nombreux avantages. En effet, le moindre déséquilibre électrique est détecté par cet équipement. Ainsi, il est en mesure de détecter les différences qui se produisent, même si celles-ci sont infimes, entre le neutre et la phase. Dès l’instant où celles-ci sont détectées, le disjoncteur coupe automatiquement le courant. Cela vous protège d’une éventuelle électrisation ou d’un court-circuit dont les conséquences sont parfois désastreuses.

Fuite électrique : précautions à prendre

Lorsque vous recherchez une fuite électrique, surtout ne vous servez pas d’un tournevis testeur. Les informations qu’il délivre ne sont pas forcément justes, et cela est susceptible d’être dangereux autant pour vous que pour votre logement. Si par inadvertance votre doigt entre en contact avec la partie non isolée du tournevis, comme le corps humain est un conducteur électrique, vous risquez de subir une électrisation ou pire, une électrocution.

Si vous n’y connaissez rien en matière d’électricité, ne vous risquez pas à entreprendre cette opération seul. Faites appel aux services d’un professionnel.

Pantalon de travail : que considérer pour choisir un modèle de qualité ?

Acheter un pantalon adapté à son travail permet de se sentir à son aise durant ses activités. Cependant, il n’est pas aisé d’effectuer un choix de qualité, surtout quand on est nocive. Souhaitez-vous connaître les critères à prendre en compte pour déterminer la qualité d’un pantalon de travail ? Le point ici.

Le tissu ayant servi à la fabrication

Pour profiter de son pantalon de travail, il est indispensable de connaître le type de tissu ayant servi à la réalisation. En effet, le tissu est un élément à ne pas négliger si vous envisagez d’utiliser votre vêtement sur le long terme.

Vous pouvez trouver le pantalon de travail de qualité sur ce site. Notez que parmi les tissus utilisés pour la confection des pantalons figurent :

  • Le coton, offrant un confort optimal ;
  • Le polyester, réputé pour sa légèreté ;
  • Le cotonpoly, pour un grand confort ;
  • Le polycoton, offrant confort et durabilité.

Par ailleurs, il est important de faire savoir que certains pantalons de travail sont conçus à base de tissu déperlant. Avec ce dernier, vous êtes mieux protégé de l’humidité et de la pluie.

Il y a d’autres, quant à eux, sont frappés d’un double polaire et offrent une isolation de qualité. En clair, il est important de savoir qu’il existe des modèles de pantalons de travail fabriqués à l’aide de tissus assez légers, mais très résistants pour durer dans le temps.

Le confort et le mode d’entretien

À l’instar de tout vêtement de travail, le pantalon de travail doit procurer un certain confort à son utilisateur. Puisqu’il sera sollicité au quotidien, il est important de miser sur un modèle dans lequel vous serez constamment à l’aise. Dans ce sens, les pantalons stretch sont les mieux recommandés, surtout pour les métiers qui nécessitent d’être longuement ou régulièrement accroupi. Les shorts et les bermudas de travail demeurent par contre idéals pour l’été. 

Outre l’aspect confort, vous devez également tenir compte du mode d’entretien proposé par le fabricant lors du choix de votre pantalon de travail. Il s’agit en effet d’un vêtement qui est souvent amené à se salir. Il est donc convenable qu’il soit assez facile à entretenir.

Les modèles en polyester offrent par exemple une certaine élasticité qui permet au pantalon de ne pas se froisser. Mieux la fibre polyester évite au vêtement de prendre l’aspect du feutre après lavage. Qu’importe le cas, assurez-vous d’opter pour un modèle résistant et susceptible de durer dans le temps.

Les caractéristiques du pantalon

Outre les critères précédemment évoqués, les caractéristiques de votre futur pantalon de travail seront également déterminantes lors de votre choix. Si votre métier nécessite que vous soyez régulièrement à genoux, il est conseillé de privilégier un pantalon de travail avec des genouillères amovibles. Si par contre dans votre métier vous êtes occasionnellement à genoux, un pantalon de travail avec genouillères fixe serait l’idéal.

Bien évidemment, il ne s’agit pas là des seuls critères à considérer pour opérer un bon choix. Vous devez également tenir compte des normes de sécurité, de la couleur, des poches et de l’arrière montant de votre pantalon de travail.

Comment optimiser l’organisation d’un chantier ?

Au-delà des compétences techniques d’une entreprise BTP, sa bonne organisation détermine son efficacité sur les chantiers. Raison pour laquelle les constructeurs doivent miser sur une gestion méthodique des travaux. Celle-ci se décline en des phases théoriques et pratiques qui garantissent une livraison à bonne date. Quelles sont-elles et comment les aborder ? Point sur les règles fondamentales d’un chantier réussi.

Inventorier les outils nécessaires

L’exécution d’un chantier de construction de bâtiment se subdivise en trois grandes parties : le gros œuvre, le second œuvre et la finition. La première catégorie englobe tous les travaux et expertises relatifs à la structure du futur immeuble. Il s’agit entre autres du terrassement qui est un préalable au démarrage effectif du projet. Dans cette optique, la PME peut décider de la location d’engin de chantier avec chauffeur expérimenté, pour exécuter cette tâche. À cela s’ajoutent les différentes études de sol, afin d’assurer une bonne stabilité à la bâtisse.

La seconde catégorie concerne les travaux d’isolation et autres menuiseries. À cette étape, les ouvriers procèdent au revêtement des murs, du sol, à la pose des fermetures et toiture. La dernière partie est relative à la finition. Par ailleurs, la réalisation de toutes ces tâches nécessite des outils performants. Ainsi, hormis le matériel roulant, le responsable du projet doit alors répertorier tous les instruments indispensables. Il garantit ensuite leur disponibilité et surtout leur bon état, une fois le contrat signé avec le client. Car, une défaillance des outils peut retarder la livraison du chantier.

Planifier les tâches à exécuter

L’ordonnancement des tâches est primordial pour la réussite d’un chantier de construction. Cette stratégie optimise la répartition des rôles et surtout définit le chronogramme du déroulement des travaux. En réalité, cette solution consiste à identifier les tâches prioritaires et celles qui peuvent être accomplies concomitamment. La programmation étant disponible, le chef chantier peut alors affecter un contrôleur à chaque tâche. Leur rôle sera par exemple de superviser l’installation du matériel de travail, l’excavation, la réalisation du béton pour les fondations, l’élévation des murs, etc. Ces derniers seront quant à eux sous la direction d’un superviseur général. En résumé, le chantier doit être orchestré de sorte à favoriser un travail harmonieux.

Prévoir des dispositifs de sécurité et d’hygiène au travail

La question de la sécurité au travail est plus préoccupante dans le secteur du BTP en raison des nombreux cas d’accidents qui y sont recensés. Le cas échéant, le chantier sera suspendu et l’entreprise ne pourra plus honorer ses engagements. Afin d’éviter de telles déconvenues, l’employeur doit d’abord doter ses ouvriers des EPI. Ensuite, les mesures sécuritaires comme les échafaudages et le l’usage des chariots élévateurs sont indispensables.

En outre, pour plus d’hygiène au travail,  les articles R 4228-1 et 2 du Code du travail exigent des installations sanitaires sur les chantiers de longue durée notamment. Par ailleurs, ces mesures légales ne sont plus les seules en vigueur sur les chantiers de construction. En effet, en raison de la pandémie liée à la Covid19, l’Organisme professionnel de prévention du BTP (OPPBTP) a élaboré un guide sur les règles sanitaires. De ce fait, le chef d’entreprise doit aussi organiser son chantier en fonction de celles-ci afin de ne pas se faire pénaliser en cas d’inspection de travail.