Les beaux jours sont enfin là ! Pensez à profiter pleinement du soleil et vous détendre à l’extérieur sous le confort d’une pergola. Vous n’aurez pas besoin d’avoir un grand jardin pour en installer une. Une pergola adossée est non seulement facile à installer mais vous pouvez créer une pièce de vie supplémentaire en deux ou trois mouvements. Il ne faut pas être un ouvrier avéré pour mettre en place ce type structure. Toutefois, pour faire une installation solide et correcte, suivez respectivement chaque étape du montage.  

Monter une pergola adossée : choisir le bon emplacement

Le choix de l’emplacement ne doit pas être fait à la légère pour ne pas avoir à regretter votre décision. Cependant, pensez à bien définir vos besoins en ce qui concerne la fonctionnalité de votre pergola. Vous pouvez installer la structure en prolongement de la salle de séjour pour créer un salon ou une salle à manger ouverte sur l’extérieur. Si vous souhaitez aménager un espace dédié à la relaxation, montez la pergola près des chambres. Vous pouvez aussi apporter un peu d’ombrage sur votre terrasse en l’adossant directement sur la façade. Le meilleur emplacement serait de l’installer sur le côté sud de la maison.  La structure servira en un support solide aux plantes grimpantes tout en y apportant une touche décorative. Sinon, installez la pergola à proximité des zones de travail où elle servira de carport pour votre voiture. 

Monter une pergola adossée : l’étape préliminaire

Réunir les fournitures et matériel nécessaire

Pour monter soi-même une pergola, voici les outils ainsi que les fournitures nécessaires :

  • une scie à onglets,
  • une perceuse visseuse,
  • un ciseau à bois,
  • un serre-joints,
  • un maillet en caoutchouc,
  • 4 poteaux de 2400 x 70 x 70 mm,
  • des poteaux de bois de 2400 x 100 x 25 mm, 
  • des boulons à tête hexagonale,
  • 2 platines de fixation au sol,
  • 2 platines de fixation au mur,
  • du produit de traitement, 
  • vernis ou peinture,
  • pinceau.

Préparation du sol

Une fois que vous avez choisi l’endroit parfait pour installer votre pergola adossée, vous devez ensuite vous focaliser sur la nature de sol dans lequel les piliers seront fixés. La méthode de fixation que vous allez utiliser en dépendra. Pour un sol instable, vous allez devoir réaliser du scellement en béton en guise de socle pour les piquets. Mettez le sol à niveau avant d’entreprendre quelconques travaux. Pour les installations sur des dalles tendres ou dures, privilégiez des pergolas préfabriquées qui sont fournies en kit avec des accessoires de fixation. Ces types de pergola seront plus faciles à monter et ne nécessitent pas de gros oeuvres comme faire des trous dans du béton. Les piliers seront fixés au sol par des socles en acier galvanisé vissés au sol. Si vous choisissez d’installer des ossatures sur-mesures, vous allez devoir réaliser des trous dans les dalles pour ancrer les piliers. Ce type de fixation n’est pas conseillé compte tenu de la difficulté des travaux. 

Prise de mesure et repérage

La prise des mesures est nécessaire pour faire une installation correcte et précise. Tout d’abord, repérez les points de fixation des piliers. Ceux-ci doivent être bien perpendiculaires par rapport au mur. Prenez ensuite la distance entre le mur et les points d’ancrage puis reporter la mesure sur les 2 poutres qui serviront de montant latéraux. Déterminez ensuite la distance entre les 2 piquets puis reporter sur la poutre du montant transversal. 

Préparation du bois

Si vous avez penché votre choix sur une pergola en bois, vous allez devoir entreprendre quelques travaux préliminaires avant de passer au montage de la structure. Pour commencer, vous devez préparer, découper, traiter et pour terminer appliquer la finition que vous souhaitez avoir. 

Préparer les bois

Cette étape préparatoire consiste à raboter et poncer les bois pour dissimuler les imperfections. Vous devez ensuite appliquer du produit de traitement spécial pour les protéger des insectes, les rendre étanche et imperméable à l’humidité. Cette opération est nécessaire pour rendre le matériau résistant aux intempéries.

Découper les bois.

Une fois les bois traités, vous pouvez passer à la découpe. Réalisez les découpes au niveau des repérages que vous avez réalisés. Coupez en biseau l’une des extrémité des piliers et des montants latéraux de manière à ce qu’ils forment un angle droit une fois assembler. Réalisez  3 à 4 encoches équidistantes sur le montant transversal pour insérer les poteaux de traverse. Laissez au moins 3 cm sur le côté supérieur de l’encoche. 

Faire un montage à blanc

Si vous avez opté pour les modèles de pergola en kit, rassemblez toutes les pièces qui vont ensemble puis réaliser un montage à blanc. Suivez respectueusement les directives préconisées par le fournisseur.

Monter une pergola adossée : montage étape par étape

Vous arrivez maintenant à la phase de la fixation de la structure de la pergola adossée. Voici comment procéder :

Étape 1 : fixer les socles

La fixation des socles concernent notamment les piliers porteurs pour assurer la fixation au sol et les montants latéraux pour l’ancrage au mur. Il suffit d’engager les poutres dans les supports puis de renforcer la fixation. Veillez à ce que l’entrée soit complète; aidez-vous d’un marteau en caoutchouc pour bien introduire les poutres. Puis visser les boulons de fixation.

Étape 2 : monter la pergola sur la terrasse

Pour cette dernière vous aurez besoin d’une autre main forte pour vous aider au montage de la structure. 

Étape 3 : fixer les piliers

Pré-percez les points de fixation au sol et au niveau des poteaux pour éviter de fendre le matériau pendant le vissage. Placez les piliers porteurs munis des socles à leurs emplacements prévus puis visser au sol. 

Étape 4 : fixer les montants latéraux 

Reliez les deux extrémités du pilier porteur et du montant latéral puis fixer. Réglez ensuite l’alignement du montant par rapport au mur puis visser. Faites de même pour l’autre partie de la structure. 

Étape 5 : mettre en place les traverses 

Installez le montant transversal avant de mettre en place les poteaux de traverse. Pour ces derniers, il vous suffit de les introduire dans les encoches.

Monter une pergola adossée : finition

Votre pergola est enfin debout, il ne vous reste plus qu’à finaliser le travail en appliquant le revêtement de votre choix ainsi que la toiture. Comme revêtement, vous pouvez peindre le bois, de préférence avec une peinture spéciale qui permet de renforcer la protection du matériau. Vous pouvez aussi le laisser à l’état brut et l’enduire avec une couche de vernis. Installez une bâche pour créer de l’ombre sous la pergola ou préférez les toiles fines pour obtenir une lumière tamisée. 

Découvrez ici comment choisir sa pergola ou sa pergola adossée.

Envie d’en apprendre plus.

Faites appel à nos coachs travaux et découvrez nos cours de bricolage à domicile.

Besoin d’un décorateur intérieur ? Découvrez Mon Coach Déco

Un projet jardinage : Découvrez nos cours de jardinage à domicile

Comment installer une clôture en grillage ?

Je présente mon projet Vous prévoyez d’installer un grillage en guise de clôture ou pour créer un enclos pour contenir Read more

Comment fabriquer un barbecue en dur ?

Je présente mon projet Vous êtes un passionné du barbecue et vous souhaitez faire profiter votre passion à tout l’ensemble Read more

Comment choisir une clôture ?

Je présente mon projet Que ce soit pour des mesures de sécurité, d’esthétique ou pour délimiter son terrain, le choix Read more

Comment monter une pergola adossée ?

Je présente mon projet Les beaux jours sont enfin là ! Pensez à profiter pleinement du soleil et vous détendre Read more

Comment installer une clôture en grillage ?

Je présente mon projet Vous prévoyez d’installer un grillage en guise de clôture ou pour créer un enclos pour contenir Read more

Comment fabriquer un barbecue en dur ?

Je présente mon projet Vous êtes un passionné du barbecue et vous souhaitez faire profiter votre passion à tout l’ensemble Read more

Comment choisir une clôture ?

Je présente mon projet Que ce soit pour des mesures de sécurité, d’esthétique ou pour délimiter son terrain, le choix Read more

Vous prévoyez d’installer un grillage en guise de clôture ou pour créer un enclos pour contenir vos animaux ? Pensez à vous faire aider par un ou des amis pour que l’installation se fasse plus facilement et correctement. Découvrez dans ce présent article tout ce que vous devez savoir pour bien procéder à la pose de votre clôture en grillage.

Installation d’une clôture en grillage : quel grillage pour quelle utilisation ?

On peut classifier les types de grillages retrouvés sur le marché en deux grandes catégories dont: 

  • les grillages en rouleau qui sont des types de grillages souples et résistants de 10 à 20 mètres de longueur et de 1 à 2 mètres de hauteur. Les mailles du grillage souple peuvent avoir différentes formes et se déclinent  sous plusieurs coloris. On peut notamment trouver des grillages à simple ou double torsion qui sont les moins rigides dans leur catégorie. Ceux- ci sont utilisés pour border les massifs ou pour cerner les champs et les verger . Il y a aussi les grillages soudés qui sont les plus robustes, utilisés comme clôture d’enclos pour animaux.
  • les grillages en panneau sont des grillages rigides indéformables, proposés en panneau de taille variable qui, généralement est comprise entre 1m50 et 3 mètres de longueur, et de 1 à 2 mètres de hauteur. Par leur grande résistance et rigidité, ces types de panneau sont utilisés pour les clôtures.

Installation d’une clôture en grillage en rouleau : les matériels et outils nécessaires 

Voici la liste des matériels et outils nécessaires pour la pose d’un grillage en rouleau :

Comme outils, vous aurez besoin d’une bêche, d’une massette, d’un fil à plomb, d’un décamètre, d’une truelle, d’une auge, d’une pince coupante, d’une pince universelle, d’une clé anglaise, d’une agrafeuse pour grillage. 

Quant au matériel, vous aurez besoin de piquets de bois, de ficelle, d’un ou deux rouleaux de grillage suivant le périmètre à clôturer, de poteaux d’angle, de jambes de force, de poteaux intermédiaires, de ciment, de sable, de fils de tension, de tendeurs, de barres de torsion, de boulons d’écrous et d’ attaches galvanisées. Le matériel et accessoires de fixation sont généralement fournis en kit avec les rouleaux de grillage.

Installation d’une clôture en grillage en rouleau : pose étape par étape 

Etape 1: prise de mesures

Pour commencer, calculez le périmètre de votre terrain en mètre en utilisant la formule suivante: P= (Longueur + largeur) x 2. Une fois  la mesure trouvée, divisez le résultat par 2 , la distance d’écart entre deux poteaux. Vous pouvez ainsi trouver le nombre de poteaux nécessaires. 

Etape 2: repérage des points de fixation

Repérez les coins d’angle de votre terrain à clôturer puis réalisez des trous de 50 cm de profondeur et de 30 à 50 cm de diamètre à chaque point de repérage. Implantez des piquets dans chaque trou. Reliez les poteaux avec une ficelle pour faire un bon alignement des poteaux intermédiaires à mettre en place prochainement. Le cordon bien aligné, réalisez de nouveaux trous tous les 2 mètres pour les poteaux intermédiaires. 

Etape 3: mise en place des poteaux

Mettez en place les poteaux d’angle à l’emplacement prévu. Renforcez au fur et à mesure avec une jambe de force d’un côté et d’un autre de chaque poteau. Calez avec des pierres, bien sceller l’ensemble avant de faire couler du béton. Laissez durcir pendant 24 heures. Tendez un cordeau à la partie haute des poteaux d’angle puis mettez en place les poteaux intermédiaires. Sceller au mortier.

Etape 4 : pose des fils de tension

Déroulez les fils de tension puis commencez par l’installation de la partie basse. Aidez- vous des tendeurs et d’une pince universelle pour bien tendre le fil. Vérifiez que l’alignement soit bien en aplomb. Procédez ensuite à la pose du fil du milieu de la même manière. 

Etape 5: pose du grillage

Déroulez le grillage sur toute sa longueur. Mettez en place des barres de tension à chaque poteau d’angle. Commencez par accrocher le grillage en partant de son extrémité de départ puis fixer avec du fil d’attache. Vous pouvez renforcer la fixation avec des agrafes pour grillage.

Installation d’une clôture en grillage rigide : le matériel et outils nécessaires

Quant à la liste des fournitures nécessaires pour la mise en place d’un grillage rigide, vous aurez besoin: d’un mètre, d’un niveau à bulle, de cordeau, d’une bêche, d’une massette, d’une auge, d’un seau, de piquets, de cales, de béton.

Installation d’une clôture en grillage rigide : pose étape par étape

La pose d’un grillage rigide est beaucoup plus facile qu’un grillage souple.

Etape 1: détermination du nombre de panneaux nécessaires

Vous devez trouvez le périmètre du terrain à clôturer puis diviser la mesure trouvée à la longueur d’un panneau ( 1, 5 m à 2 m). 

Etape 2: repérage de l’emplacement des poteaux

Mettez en place des poteaux à chaque extrémité des coins d’angle puis relier avec des cordeaux. Marquez le point d’ancrage des autres poteaux tous les 1, 5 m à 2 m suivant la longueur du panneau. 

Etape 3: fixation des poteaux

Réalisez des trous de 30 cm de profondeur et de 30 cm de diamètre à chaque point de repérage. Mettez en place les poteaux puis sceller avec du mortier.

Etape 4: mise en place des panneaux

Insérez le premier panneau dans les poteaux de fixation. Respectez les directives prescrites par le fournisseur. Mettez en place les bloqueurs pour bien tendre les panneaux et faciliter la pose. Procédez ensuite à la pose du deuxième puis au reste du panneau. Utilisez une meuleuse à disque dans le cas où vous devez découper le grillage. Retirez les bloqueurs une fois tous les panneaux installés. 

Pour la pose d’un grillage sur un muret, la procédure sera la même que pour une fixation  par scellement. Néanmoins, les poteaux seront fixés au support par une platine. Insérez les platines à chaque poteau puis fixer tout l’ensemble au muret. Utilisez des chevilles et des vis adéquates pour assurer une bonne fixation.

Envie d’en apprendre plus.

Faites appel à nos coachs travaux et découvrez nos cours de bricolage à domicile.

Besoin d’un décorateur intérieur ? Découvrez Mon Coach Déco

Un projet jardinage : Découvrez nos cours de jardinage à domicile

Comment monter une pergola adossée ?

Je présente mon projet Les beaux jours sont enfin là ! Pensez à profiter pleinement du soleil et vous détendre Read more

Comment fabriquer un barbecue en dur ?

Je présente mon projet Vous êtes un passionné du barbecue et vous souhaitez faire profiter votre passion à tout l’ensemble Read more

Comment choisir une clôture ?

Je présente mon projet Que ce soit pour des mesures de sécurité, d’esthétique ou pour délimiter son terrain, le choix Read more

Vous êtes un passionné du barbecue et vous souhaitez faire profiter votre passion à tout l’ensemble de votre famille ainsi que vos amis? Pensez à aménager un barbecue en dur dans votre jardin. Votre coach du bricolage va vous donner un coup de pouce en vous montrant comment procéder pour mettre en oeuvre un barbecue fixe en dur. 

Fabriquer un barbecue : choix de l’emplacement

Vous avez déjà peut être une idée d’où installer votre barbecue, mais avant de valider votre choix, vous devez prendre en compte quelques éléments. Tout d’abord, votre barbecue ne doit pas être installé trop près de la maison de votre voisin. Choisissez un emplacement bien à l’abri du vent, de préférence dans un coin d’angle. Éloignez le des végétations; la fumée risque de les endommager. Attention aux constructions en bois! Une braise échappée peut être catastrophique. 

Fabriquer un barbecue : réaliser un plan 

Le plan de votre barbecue doit se conformer à la taille de la grille, ainsi vous pouvez en déduire la longueur et la largeur du support. Quant au choix de la forme de votre foyer, il est préférable de miser sur les formats courants pour vous faciliter le travail. Toutefois, vous pouvez ajouter un plan de travail sur l’un des côtés. Voici comment faire: faites une pose à blanc des jambages du barbecue. Réalisez trois rangées de parpaings écartés à un intervalle égal. La dimension des écartements entre les jambages est le tiers ou moins de la longueur de la grille. Posez la grille sur les jambages provisoires pour vérifier si votre plan est correct. Pour la hauteur, l’idéal est que la grille se trouve à la hauteur de votre bassin ou un peu plus; cela vous évitera de vous courber. Il ne vous reste plus qu’à dessiner le plan de votre futur barbecue avec ses mesures précises. 

Fabriquer un barbecue : préparer le sol

Un barbecue en dur doit être installer sur un sol ou un support stable. De préférence, aménager le foyer sur une dalle en béton; mais un sol de sable stable fera également l’affaire. Veillez à ce que la surface soit bien plane et exempte d’aspérités. Si vous choisissez de construire un barbecue en pierre, dans ce cas, vous devez réaliser un support en dalle de béton. 

Fabriquer un barbecue : les matériaux et outils nécessaires

Voici tout ce dont vous aurez besoin pour réaliser votre barbecue en dur:

  • de béton prêt à l’emploi
  • de mortier
  • de briques réfractaires
  • de parpaings
  • d’un burin plat
  • d’une massette
  • d’un mètre ruban
  • d’un niveau à bulle
  • de planches de bois
  • d’une scie égoïne
  • de serres joints
  • de truelle et truelle langue de chat

Fabriquer un barbecue : monter les jambages

Il est toujours plus prudent de faire un montage à blanc pour les dernières rectifications. Disposez les parpaings à l’emplacement prévu pour les jambages. Vérifiez la rectitude des alignements des jambages pour éviter que votre grille ne présente une inclinaison. Vous pouvez ensuite passer à la consolidation. Posez une semelle de mortier de 2 cm d’épaisseur sur le support puis adhérer les parpaings un par un en suivant l’ordre de montage à blanc. 

Fabriquer un barbecue : monter le plan de travail

Pour garantir un barbecue durable, réaliser un plan de travail en béton. Disposez des voliges sur toute la longueur des jambages. Veillez à ce que la longueur des planches dépasse de quelques centimètres de chaque extrémité en longueur et en largeur du périmètre du jambage. Réalisez un coffrage d’une épaisseur de 8 ou 10 cm d’épaisseur. Maintenez le tout avec un serre- joint. Coulez votre béton dans le coffrage, lissez et laissez sécher pendant au moins 48 heures. 

Fabriquer un barbecue : monter le foyer

Prenez les briques réfractaires puis disposez- les à leur emplacement sur le support en béton. Tracez à la craie le contour du foyer, puis enlever les briques. Sachez que le foyer prendra la forme d’un U. Etalez une couche de mortier sur la tracée que vous venez de réaliser. Réalisez la première rangée du foyer. Utilisez un burin et une massette pour découper les briques afin de les ajuster à la bonne dimension. Une fois les premières rangées mises en place, insérez des cales en bois de faible épaisseur de chaque côté parallèle du cloison afin de laisser un espace pour la grille. Vous pouvez ensuite poursuivre l’élévation du muret. Il ne vous reste plus qu’à aménager le sol du foyer. Appliquez une couche de mortier sur toute la surface du sol du foyer puis disposez le revêtement en briques réfractaires 

Fabriquer un barbecue : les finitions

Vous êtes à la dernière étape de votre construction. Commencez par jointoyer les briques. N’oubliez pas de retirer les cales réservées à l’emplacement de la grille. Utilisez une truelle en langue de chat pour atteindre les joints creux. Enlevez les excès de mortier avant qu’il ne sèche. Vous pouvez carreler votre plan de travail et ajouter quelques touches décoratives. Brossez et nettoyez votre barbecue. Mettez en place les accessoires comme les accroches, les étagères de rangement… Placez un bac ou sac de sable à proximité pour des mesures de sécurité.

Envie d’en apprendre plus.

Faites appel à nos coachs travaux et découvrez nos cours de bricolage à domicile.

Besoin d’un décorateur intérieur ? Découvrez Mon Coach Déco

Un projet jardinage : Découvrez nos cours de jardinage à domicile

Comment monter une pergola adossée ?

Je présente mon projet Les beaux jours sont enfin là ! Pensez à profiter pleinement du soleil et vous détendre Read more

Comment installer une clôture en grillage ?

Je présente mon projet Vous prévoyez d’installer un grillage en guise de clôture ou pour créer un enclos pour contenir Read more

Comment choisir une clôture ?

Je présente mon projet Que ce soit pour des mesures de sécurité, d’esthétique ou pour délimiter son terrain, le choix Read more

Que ce soit pour des mesures de sécurité, d’esthétique ou pour délimiter son terrain, le choix d’une clôture doit se faire au dépend de plusieurs facteurs. Quelles sont les réglementations applicables ? Pour quelle fonction prévoyez- vous d’utiliser la clôture ? Quel matériau serait plus approprié ? 

Choisir une clôture : les réglementations applicables

Bien que les futurs travaux que vous prévoyez d’effectuer se fassent sur votre terrain, vous devez vous soumettre à quelques réglementations à savoir:

  • les règles de mitoyenneté: vous devez aviser votre voisin de la construction que vous allez prochainement réaliser. La limite de votre clôture ne doit pas dépasser la parcelle de vos voisins. Vous devez aussi faire en sorte que la clôture séparative ne nuise ni à leur sécurité ni à leur quotidien.
  • respecter le PLU: votre installation doit se référer au Plan Local d’Urbanisme de votre ville, consultable auprès de la mairie.
  • demande d’autorisation auprès de la préfecture ou de la mairie pour les constructions érigées à proximité des monuments historiques, d’un espace vert…  

Choisir une clôture: sa finalité

Il est important de déterminer l’usage futur que vous souhaitez en faire de votre clôture. Cela permettra d’orienter plus facilement vos choix quant aux critères qui vont s’ensuivre dont le matériau, la configuration, la hauteur, … 

Si c’est pour délimiter votre propriété, une simple clôture séparative en bois ou un grillage peut suffire. Vous n’aurez pas besoin d’installer une barrière haute et opaque. Si c’est pour mettre votre maison à l’abri du regard des passants, choisissez une clôture occultante mais à la fois esthétique. Les haies végétales conviennent parfaitement. Si c’est pour des mesures de sécurité, dans ce cas, mettez en place un mur solide, occultant et qui a une certaine hauteur.

Choisir une clôture: les matériaux

Le choix du matériau est l’élément clé qui va définir la solidité, la configuration et les entretiens à réaliser. On peut retrouver: 

  • les grillages métalliques

généralement utilisés pour délimiter une propriété. Il peut servir de support végétal pour réaliser une haie végétalisée. Il est facile à installer et peut garantir une certaine sécurité.

  • le  PVC

pratique et facile à mettre en œuvre, ce matériau est disponible dans une grande diversité de teintes et peut s’apprêter à tout type de style, contemporain, rustique ou design.

  • le bois naturel

un matériau indémodable qui va apporter un note chaleureuse et une élégance à votre propriété. Pour le rendre imputrescible et durable dans le temps, il faut le traiter avec des produits spéciaux pour bois ou de choisir des essences de bois exotiques.

  • le bois composite

propose les mêmes attraits esthétiques que le bois naturel . Ce matériau innovant est réputé pour sa résistante et pour sa facilité d’entretien. 

  •  l’aluminium

présente de nombreux atouts tant pour sa robustesse, sa facilité d’entretien mais aussi pour son design. La clôture en en aluminium est celle qui résiste mieux aux agressions climatiques et aux rayons UV.  

  • le fer forgé

un matériau robuste et parfaitement personnalisable. Ce type de clôture  apporte une plus value et une originalité à votre propriété. Bien qu’il ait un certain degré de résistance, le fer forgé doit subir des traitements contre la rouille.

  • la brique ou le parpaing

Solution parfaite pour réaliser une clôture sécurisante et durable. L’aspect brut de la brique apporte une touche rustique, sinon vous pouvez revêtir les clôtures en brique ou en parpaing avec une couche de béton puis les peindre à la couleur de vos envies.

Choisir une clôture: la configuration

On peut retrouver un large panel de configurations possibles de clôtures dont les plus courantes sont:

  • les configurations traditionnelles telle que la clôture en piquets qui est généralement en bois. Elle est composée de poteaux taillés en pointe disposés de manière verticale, et consolidés par des traverses horizontales. 
  • les palissades qui consistent en une clôture conçue de planches de bois, clouées sur des traverses horizontales. Elle peut être pleine, ne présentant aucun espace entre les lattes ou ajourée, présentant quelques centimètres de décalage entre chaque planche. On peut  installer la palissade sur un support en béton. 
  • les murets en pierre, en brique, ou en parpaings pleins ou semi- pleins, hauts ou bas suivant leur finalité.

N’oubliez pas d’appliquer des traitements de protections pour rendre les matériaux encore plus résistants.

Envie d’en apprendre plus.

Faites appel à nos coachs travaux et découvrez nos cours de bricolage à domicile.

Besoin d’un décorateur intérieur ? Découvrez Mon Coach Déco

Un projet jardinage : Découvrez nos cours de jardinage à domicile

Comment monter une pergola adossée ?

Je présente mon projet Les beaux jours sont enfin là ! Pensez à profiter pleinement du soleil et vous détendre Read more

Comment installer une clôture en grillage ?

Je présente mon projet Vous prévoyez d’installer un grillage en guise de clôture ou pour créer un enclos pour contenir Read more

Comment fabriquer un barbecue en dur ?

Je présente mon projet Vous êtes un passionné du barbecue et vous souhaitez faire profiter votre passion à tout l’ensemble Read more

Tous les moments sont bons pour se détendre dans son jardin ou sur sa terrasse sous le bel ombrage d’une pergola. Aussi pratique et esthétique, la pergola offre une aire de vie supplémentaire qui fera le bonheur de toute la famille. D’autant plus qu’avec son design épuré, elle apporte un plus value à votre extérieur. En bois, en aluminium, adossée ou autoportante, cet article va vous aider à choisir votre pergola. 

Choisir sa pergola : descriptions et caractéristiques d’une pergola

Une pergola est une structure ouverte formée de poutres et d’un toit servant d’abri de détente à l’extérieur de la maison. Elle peut être rattachée à la maison principale tout comme elle peut être isolée, installée au milieu du jardin. La pergola se distingue de la tonnelle par son caractère permanent et par sa robustesse. Néanmoins, elle est plus légère et moins imposante qu’une véranda qui est une structure en dure, formée par des murs. Elle est conçue pour apporter de l’ombrage sur une terrasse ou à d’autres endroits du jardin. Les différentes parties de son ossature peuvent servir de support aux plantes grimpantes en l’enjolivant avec une touche de verdure. Certaines personnes installent une pergola pour des fonctions plus spécifiques comme en faire un carport pour voiture. Elle propose également une bonne protection contre les intempéries. Ce qui vous permet ainsi d’organiser un déjeuner ou dîner à l’extérieur malgré le caprice du temps. La pergola reste cependant, un espace de détente à part entière qui vous permettra d’apprécier la nature qui vous entoure. 

Choisir sa pergola : Suivant sa structure

On peut distinguer 4 sortes de pergola se différenciant par leur structure. On citera entre autres :

  • la pergola adossée, 
  • la pergola autoportante,
  • la pergola démontable, 
  • la pergola bioclimatique.

La pergola adossée

La pergola adossée, également appelée pergola murale, est une structure apposée contre la façade de la maison. Une ouverture à baie vitrée relie généralement les 2 espaces, intérieur et extérieur. Ce type de pergola est très intéressant pour de nombreuses raisons. D’une part, sa fixation au mur de la maison renforce sa solidité. Elle est plus facile à installer et est plus économique étant donné que le nombre de piliers nécessaires est réduit. D’un autre part, elle apporte une touche innovante à votre maison. Elle offre aussi une protection à la bâtisse principale. 

La pergola autoportante

La pergola autoportante ou autoportée est une structure totalement indépendante qui est formée par 4 piliers fixés au sol. Ce type de pergola peut être installé à n’importe quel endroit de votre propriété (dans votre jardin, sur votre terrasse,…). Néanmoins, il est préférable d’installer la pergola bien à l’abri du vent. 

La pergola bioclimatique

La pergola bioclimatique est le modèle le plus innovant de sa catégorie. Il s’agit d’une structure constituée de lames orientables ou d’un toit rétractable qu’on peut adapter en guise de nos besoins. Les lames peuvent être orientées de manière manuelle ou automatique afin d’optimiser l’éclairage et l’aération sous la pergola. On peut également trouver des modèles automatiques équipés de capteur qui permet aux lames de se fermer automatiquement en cas de pluie.

La pergola démontable ou en kit

Les structures démontables sont faciles à installer et peuvent être démontées à tout moment. Ce type de pergola est notamment proposé en kit et est présenté en différents modèles en fonction

  • de sa structure : adossée ou autoportée;
  • de son matériau : en aluminium, PVC, en acier… 
  • du coloris; 
  • de sa forme : rectangulaire, en arc, … 

Choisir sa pergola : le matériau 

Le type de matériau est un facteur qui influence la solidité, l’esthétique et la praticité d’une pergola. Cependant, il est important d’accorder plus d’attention sur ce point. 

Pergola en aluminium

L’aluminium est réputé pour sa légèreté et sa résistance mais aussi pour son caractère esthétique qui apporte une touche de modernité à tout ce qui l’entoure. C’est un matériau facile à entretenir et qui a une grande résistance aux intempéries. D’autant plus qu’on peut parfaitement peindre l’aluminium, on peut cependant attribuer la couleur qu’on souhaite à sa pergola. 

Pergola en PVC

Le PVC est apprécié pour être facile à entretenir et à s’apprêter à tous les styles qu’on souhaite réaliser. Étant un dérivé du plastique, le PVC est moins résistant que les autres matériaux. Il peut toutefois durer jusqu’à 5 ans voire un peu plus. 

Pergola en acier

L’acier est un matériau très résistant et le plus approprié pour s’adapter aux conditions climatiques extérieures. Son aspect brut crée  un décor artistique à votre propriété. Si vous souhaitez miser sur la pérennité, choisissez une pergola en acier qui peut résister jusqu’à 15 ans. Vous pouvez aussi peindre ce matériau dans la couleur de votre choix; néanmoins, il vaut mieux le laisser dans son aspect brut qui rehausse son côté artistique. 

Pergola en bois

Le bois reste le matériau le plus prisé de tous grâce à son côté chaleureux et esthétique. Une pergola en bois s’allie à tous les styles, du traditionnel au plus moderne. Le bois a toutefois besoin d’un traitement spécifique pour durer dans le temps. Choisissez les essences de bois imputrescibles tel que le teck, le chêne… qui supportent les conditions climatiques extérieures. 

Choisir sa pergola : le matériau de couverture du toit 

Le revêtement de la toiture est un facteur qui détermine les conditions sous la pergola. Il influe sur l’éclairage et garantit une protection contre les intempéries mais aussi les rayons UV. Il existe une grande diversité de choix de matériau pour recouvrir une pergola. 

Toiture en toile

Une couverture en toile apporte de la légèreté à votre pergola tout en laissant transparaître finement la luminosité du soleil. Elle est facile à mettre en place et peut être retirer à tout moment. Les toiles en coton et en polyester sont plus esthétiques et propose une bonne protection contre le soleil. Misez toutefois sur les toiles en acrylique pour vous mettre à l’abri de la pluie, du vent ou d’un fort ensoleillement. 

Vitrage et plexiglas. 

Très esthétique et suffisamment résistant pour vous protéger des intempéries, les vitrages sont les choix par excellence en matière d’éclairage. Vous pouvez profiter pleinement du soleil tout en restant protégés des reflets UV. Néanmoins, ce matériau peut présenter quelques inconvénients. Il est relativement bruyant sous la pluie et la grêle. Le plexiglas est très sensible aux rayures. Un nettoyage fréquent est nécessaire pour garder sa transparence qui fait notamment toute sa beauté. 

Après avoir fait votre choix de pergola, n’oubliez pas de réglementer les démarches administratives nécessaires si votre structure dépasse les 5 m². 

Toiture en polycarbonate alvéolaire

Aussi transparent que le vitrage, le polycarbonate alvéolaire est un matériau robuste qui propose une bonne protection contre les intempéries.  Présenté sous forme de plaque, ce type de toiture est facile à installer. Il est en revanche, comme le verre, très bruyant sous la  pluie ou la grêle. 

Toiture en tuile

La tuile est réservée pour les structures définitives. Si la toiture de votre maison principale est en tuile, n’hésitez pas à adopter une pergola adossée à revêtement en tuile afin de créer comme une sorte de prolongement. Elle apporte également un charme exceptionnel aux structures indépendantes et garantit une bonne protection contre les intempéries. 

Une toiture en canisse

Une canisse est un assemblage de tiges de bambou et de paillage grossier ou fin de tiges d’osier reliées par des fils galvanisés. Une toiture en canisse apporte une note d’exotisme à votre pergola et garantit une ambiance de vacances sous son bel ombrage. En revanche, elle ne vous protègera pas de la pluie ni des insectes

Toiture en lames orientables 

Le système de lames orientables des pergolas bioclimatiques permet d’optimiser le confort sous la pergola. Ce type de couverture permet de gérer la lumière et l’air à l’intérieur de la structure tout en apportant une excellente protection contre les intempéries. Ces lames peuvent être notamment en aluminium, en acier ou en bois. 

Envie d’en apprendre plus.

Faites appel à nos coachs travaux et découvrez nos cours de bricolage à domicile.

Besoin d’un décorateur intérieur ? Découvrez Mon Coach Déco

Un projet jardinage : Découvrez nos cours de jardinage à domicile

Comment monter une pergola adossée ?

Je présente mon projet Les beaux jours sont enfin là ! Pensez à profiter pleinement du soleil et vous détendre Read more

Comment installer une clôture en grillage ?

Je présente mon projet Vous prévoyez d’installer un grillage en guise de clôture ou pour créer un enclos pour contenir Read more

Comment fabriquer un barbecue en dur ?

Je présente mon projet Vous êtes un passionné du barbecue et vous souhaitez faire profiter votre passion à tout l’ensemble Read more

Tailler, élaguer ou couper les bois de chauffe, les haies denses ou une grosse souche, les outils manuels ne seront pas votre meilleur allié. Il est plus judicieux de miser sur des appareils motorisés pour vous faire gagner en puissance, en temps et en qualité de travail. Optez pour une tronçonneuse pour effectuer les travaux de coupe au jardin, pour des usages courants ou spécifiques. Cet article va vous aider à choisir la tronçonneuse adaptée à chaque usage tout en vous apportant les critères importants. Trouver une tronçonneuse facilement en regardant des guides d’achat et de conseils.

Choisir une tronçonneuse : description et caractéristiques.

Une tronçonneuse est un outil qui permet de couper les bois de toute taille, essence et forme, de manière plus efficace. Son engrenage tourne grâce à un système de motorisation qui peut être alimenté à l’électricité, par énergie thermique au carburant ou par l’alimentation d’une batterie. Elle est composée de plusieurs parties :

  • le châssis dans lequel se trouve le moteur et sur lequel on peut retrouver les poignées de commande de la machine;
  • une chaîne dentée qui permet de découper les matériaux ;
  • un guide-chaîne sur lequel est fixé la chaîne ;
  • une ou deux poignées de maintien pour orienter l’appareil lors de son utilisation.
  • une coquille de frein de chaîne qui est un équipement très important pour des questions de sécurité.

La tronçonneuse est fort utile pour le jardinier ou pour les particuliers pour de nombreuses raisons. Tout d’abord, elle permet de réaliser différentes natures de travaux de coupe tels que l’abattage, ébranchage, élagage … de manière plus efficace. Plus le matériel est puissant, plus il permet de faire des travaux plus importants sans avoir à déployer beaucoup d’effort physique. Ensuite, la tronçonneuse permet de couper les bois de différents calibres, même les plus gros troncs. Enfin, elle est facile à utiliser et son ergonomie a été adaptée pour apporter un confort d’utilisation.

Choisir une tronçonneuse : les types de tronçonneuse suivant la motorisation.

On peut trouver 3 grandes catégories de tronçonneuse se différenciant par la nature d’énergie alimentant le moteur :

  • la tronçonneuse électrique fonctionne à l’électricité de 230 V, pouvant produire une puissance entre 1400 W à 2400 W. Ce type d’appareil est plus léger et nécessite peu d’entretien. Il permet de couper un bois de calibre allant de 20 à 45 cm de diamètre.
  • la tronçonneuse sur batterie est alimentée à la batterie lithium-ion d’une puissance variable entre 18 V à 50 V, ce qui équivaut à une puissance entre 600 à 1000 W. La valeur de la tension exprimée en ampère- heure(Ah) détermine l’autonomie de sa durée d’utilisation. La tronçonneuse sans fil ou sur batterie permet de couper du bois d’une dizaine de centimètre de diamètre à 45 cm.
  • la tronçonneuse thermique est quant à elle, fonctionne au carburant, plus précisément à l’essence. Cet appareil renferme des pièces complémentaires comme un réservoir de carburant, des dispositifs de filtre à air et à huile, les bougies … Cependant, elle est plus lourde mais devance les autres appareils en puissance. Les modèles thermiques permettent ainsi de couper des bois de plus gros calibres allant de 30 cm à 90 cm de diamètre.

Choisir une tronçonneuse : suivant son utilisation.

Le critère suivant se rapporte à l’utilisation future que vous souhaitez entreprendre avec la tronçonneuse. Le matériel utilisé varie en fonction de l’intensité des travaux à effectuer.

  • les travaux d’abattage :

Misez sur les machines équipées d’un moteur puissant  et équipées d’un guide de chaîne plus long que le diamètre du tronc pour faire une coupe en une seule fois. Optez pour les tronçonneuses thermiques si vous travaillez sur du bois assez dur et de plus gros diamètre. Sinon, une tronçonneuse électrique peut suffire pour abattre du bois jeune à texture tendre.

  • les travaux d’ébranchage :

Utilisez des outils pratiques et faciles à manipuler pour ce genre de travail. Choisissez un appareil électrique pour les travaux à faire à proximité de votre maison. Pour les zones plus éloignées d’une source électrique, utilisez les outils sur batterie qui sont plus faciles à manier et vous permettront d’accéder entre les branches.

  • les travaux de débitage :

Choisissez un appareil d’une puissance comprise entre 1 500 W à 2 500 W pour vous faciliter le débitage des bois. De préférence, penchez votre choix sur les modèles électriques, à condition qu’il y ait une source électrique à proximité. Dans le cas contraire, tournez votre choix vers les appareils thermiques. 

  • les travaux d’élagage :

Comme il s’agit d’une tâche assez spécifique, il est vivement conseillé d’utiliser le matériel approprié. Utilisez une tronçonneuse élagueuse reliée à une perche télescopique afin d’atteindre plus facilement les zones en hauteur mais surtout pour des mesures de sécurité.  Les tronçonneuses sur batterie ou thermique sont les plus préconisées pour les travaux en hauteur afin d’éviter les problèmes d’accrochage du fil.

Choisir une tronçonneuse : suivant les caractéristiques techniques de l’appareil.

Les caractéristiques techniques concernant l’appareil sont des critères déterminant le choix. Ceux-ci concernent le système de motorisation, le guide de chaîne, le type de chaîne, et toute caractéristiques contribuant au confort d’utilisation et à l’optimisation de la performance de l’appareil.

  • Caractéristiques du moteur.

La puissance est un point important à ne pas négliger en choisissant un appareil motorisé. Plus la valeur est élevée, plus la tronçonneuse permet de réaliser des travaux plus intensifs. Voici un récapitulatif de puissance pour chaque type de tronçonneuse

Types de tronçonneuse

Puissance du moteur

Tronçonneuse électrique

de 1400 à 2000 W

Tronçonneuse sur batterie

de 600 à 1000 W

Tronçonneuse thermique

de 1200 à 2500 W

Pour une utilisation occasionnelle et sur du bois de taille moyenne, les tronçonneuses électriques sont plus intéressantes. Les tronçonneuses sur batterie par leur puissance modérée sont préconisées pour les travaux d’une courte durée. Pour des utilisations régulières ou intensives, les tronçonneuses thermiques sont les plus puissantes permettant ainsi d’obtenir un très bon rendement. En ce qui concerne ce dernier, sa puissance dépend de la valeur de la cylindrée exprimée en cc, cm³ ou centimètre cube. Optez cependant pour un moteur à cylindrée élevée (cm3 ou cc). Les petites tronçonneuses font en général entre 30 cm3 et 35 cm3 contre les plus puissants qui vont jusqu’à 125 cm3.

  • Moteur 2 temps ou 4 temps pour les tronçonneuses thermiques.

Il y a les tronçonneuses thermiques à 2 temps dans lequel le réservoir d’essence et d’huile ne fait qu’un. Les moteurs 2 temps sont moins pesant et peu encombrant tout en permettant d’obtenir un bon rendement. Ils sont toutefois très bruyants. Les moteurs 4 temps disposent de réservoir de carburant et d’huile distinct. Ils sont plus lourds mais moins moins bruyants.

  • Caractéristiques du guide de chaîne et de la chaîne.

Le guide de chaîne et la chaîne sont deux pièces indissociables. Elles permettent de définir la capacité de coupe de la tronçonneuse. La chaîne se différencie par la forme des dents :

  • section carrée qui permet notamment de couper du bois durs. Elle est prévue pour les tronçonneuses thermique de 45 cm³;
  • section ronde, prévue pour travailler les essences de bois tendres. Elle est adaptée pour les tronçonneuses de faible puissance.
  • section demi-ronde peut être équipée sur tout type de tronçonneuse.

On tiendra également compte de la vitesse de rotation de la chaîne qui relate la précision de coupe. En ce qui concerne le guide de chaîne, on se focalise particulièrement sur sa taille qui est variable entre 11 cm à 120 cm. Elle doit être égale ou supérieure au diamètre du tronc à tronçonner.

Choisir une tronçonneuse : les accessoires pour faciliter la manipulation.

Vous devez également faire attention aux accessoires suivants pour faciliter la manipulation de la tronçonneuse et pour des raisons de sécurité. La machine doit être équipée :

  • d’un système de déclenchement de frein de la chaîne qui peut être activé à la fois manuellement, par un simple basculement du levier vers l’avant, et automatiquement, par inertie, en cas de détection de mouvement anormal.
  • d’un système de réduction d’effort lors du démarrage pour les tronçonneuses thermiques. L’appareil peut être équipé d’un lanceur à ressort et/ ou à soupape de décompression afin de réduire l’effort à fournir au démarrage. Une pompe d’amorçage qui est une pompe manuelle permettant de faire monter l’essence dans le réservoir sans avoir à répéter plusieurs fois l’amorçage.
  • des poignées d’orientation adaptées à la morphologie de l’utilisateur pour permettre une bonne prise de l’appareil.
  • des poignées anti-vibrations pour un confort d’utilisation.
  • de systèmes de lubrification de la chaîne pour gérer la consommation d’huile.

Choisir une tronçonneuse : les mesures de précautions à prendre.

La manipulation d’une tronçonneuse doit se faire avec un maximum de précaution. En ce qui concerne l’utilisateur, celui-ci doit s’équiper des EPI(équipements de protection individuel) nécessaires. On citera entre autres :

  • les gants de sécurité;
  • les chaussures de sécurité;
  • les vêtements anti-coupures
  • un casque de protection à visière pour se protéger des éclats de bois;
  • d’une protection auditive pour préserver les oreilles du bruit assourdissant des tronçonneuses thermiques.

Sinon, pour éviter les éventuels accident lors des travaux, voici quelques conseils à ne pas minimiser :

  • dégagez la périphérie du plan de travail, au moins de 15 m;
  • installez votre échelle ou escabeau sur un support stable ;
  • vérifiez à chaque utilisation le serrage des vis au niveau de la chaîne, des poignées…
  • ne jamais entreprendre les travaux par temps pluvieux.

Envie d’en apprendre plus.

Faites appel à nos coachs travaux et découvrez nos cours de bricolage à domicile.

Besoin d’un décorateur intérieur ? Découvrez Mon Coach Déco

Un projet jardinage : Découvrez nos cours de jardinage à domicile

Comment monter une pergola adossée ?

Je présente mon projet Les beaux jours sont enfin là ! Pensez à profiter pleinement du soleil et vous détendre Read more

Comment installer une clôture en grillage ?

Je présente mon projet Vous prévoyez d’installer un grillage en guise de clôture ou pour créer un enclos pour contenir Read more

Comment fabriquer un barbecue en dur ?

Je présente mon projet Vous êtes un passionné du barbecue et vous souhaitez faire profiter votre passion à tout l’ensemble Read more

Depuis une réforme législative de 2007, EDF (Électricité de France) et GDF (Gaz de France) ne sont plus les seuls fournisseurs d’énergie sur le marché. L’ouverture à la concurrence a fait apparaître de nombreux fournisseurs alternatifs. Ces derniers achètent un certain quota d’électricité à EDF ou de gaz à GDF, et peuvent la revendre à leurs conditions. 

Tarifs réglementés ou tarifs indexés ?

Le tarif réglementé est celui qui est pratiqué à l’origine par EDF et GDF. Il est décidé par l’État selon un mode de calcul très précis. La plupart des consommateurs, au moment de l’ouverture à la concurrence, sont restés chez les opérateurs historiques, car le tarif réglementé offre une garantie de stabilité. Cependant, les tendances politiques ces dernières années ont tendance à aller vers la suppression de ces tarifs (ce qui a déjà été fait pour ceux qui visent les moyens et grands consommateurs d’ailleurs). Pour les ménages, l’avenir du tarif bleu d’électricité ne sera pas impacté, mais ce n’est pas le cas de celui du gaz. De plus, les augmentations régulières du tarif réglementé poussent les consommateurs à envisager d’autres solutions.

Les fournisseurs alternatifs pratiquent des tarifs indexés aux tarifs réglementés. Ils proposent différents types d’offres de « base » ou en « heures pleines et heures creuses ». Très souvent, ces prix sont inférieurs au tarif bleu (entre 5 et 10 % moins cher). Beaucoup de consommateurs utilisent des comparateurs pour avoir une meilleure vision du marché avec JeChange.fr par exemple.

Pourquoi s’intéresser aux fournisseurs alternatifs

Pour commencer, les tarifs pratiqués sont plus intéressants. Par exemple, certains fournisseurs proposent des réductions du prix du kWh pour les gros consommateurs d’électricité. C’est intéressant pour certaines familles, notamment celles qui souhaitent investir dans des voitures électriques. Par contre, ceux qui en consomment très peu peuvent bénéficier d’une réduction sur les abonnements. Selon les contrats, les tarifs peuvent être bloqués sur 1 à 3 ans pour éviter les augmentations trop brutales. Vous l’aurez compris, ces contrats sont avantageux pour les très gros consommateurs, ou à l’inverse pour équiper des logements très peu occupés. 

L’avantage de faire appel à ces fournisseurs, c’est de pouvoir faire baisser le montant de ses factures de gaz et d’électricité sans nécessairement changer ses habitudes de consommation. L’autre raison qui pousse les consommateurs à faire appel à des comparateurs spécialisés, c’est la liberté qu’offrent les fournisseurs alternatifs puisque la plupart des contrats sont sans engagement et qu’il est possible de les résilier très facilement sans frais supplémentaires ni pénalités. Enfin, parmi ces nouveaux acteurs du marché, certains proposent de l’énergie verte, ce qui plaît aux ménages et aux personnes qui souhaitent adopter un mode de consommation plus responsable.

Comment trouver le bon fournisseur ?

Aujourd’hui, c’est très simple. Plutôt que de démarcher chaque prestataire de services pour obtenir des devis, il est possible d’utiliser des comparateurs en ligne. Ils répertorient les tarifs de tous les fournisseurs du marché. De cette manière, en remplissant un formulaire et en indiquant des informations bien précises, on pourra obtenir un visuel sur l’ensemble des offres du marché et trouver la mieux adaptée à ses habitudes de consommation. Les comparateurs permettent de faire beaucoup d’économies et peuvent être utilisés pour d’autres recherches que pour trouver un fournisseur d’énergie. C’est le cas des assurances, des mutuelles, des forfaits téléphoniques, des crédits et des fournisseurs Internet par exemple.

Envie d’en apprendre plus.

Faites appel à nos coachs travaux et découvrez nos cours de bricolage à domicile.

Besoin d’un décorateur intérieur ? Découvrez Mon Coach Déco

Un projet jardinage : Découvrez nos cours de jardinage à domicile

Comment monter une pergola adossée ?

Je présente mon projet Les beaux jours sont enfin là ! Pensez à profiter pleinement du soleil et vous détendre Read more

Comment installer une clôture en grillage ?

Je présente mon projet Vous prévoyez d’installer un grillage en guise de clôture ou pour créer un enclos pour contenir Read more

Comment fabriquer un barbecue en dur ?

Je présente mon projet Vous êtes un passionné du barbecue et vous souhaitez faire profiter votre passion à tout l’ensemble Read more

Un Coach Brico à domicile pour réussir tout mes projets

Apprenez avec un pro pour faire des économies

⭐️ Nos coachs ont du talent⭐️

Derrière chaque coach se cache un talent! Aujourd’hui nous avons décidé de vous faire partager leur passion.

Valérie se présente :

Je m’appelle Valérie, j’ai 54 ans et j’adore découvrir, créer et faire.
Depuis toute petite j’aimais voir mon père bricoler, réparer, je le suivais, l’observais et inconsciemment déjà je me formais.
 
Depuis, j’ai eu maintes fois l’opportunité de faire et de bricoler. Créative et curieuse, j’aime offrir plusieurs vies aux objets. Aussi, le recyclage convient bien à mon âme un peu écolo :  j’aime savoir comment ça fonctionne et plutôt que de jeter, je préfère réparer, comprendre.
 
Propriétaire de ma maison, j’ai eu l’opportunité de faire tomber murs, portes, cheminée. Cela m’a également appris à dessiner, faire de la maçonnerie, composer, monter des cloisons, des murs, des parements, des faïences, de l’isolation, de peindre, de décorer et beaucoup de mobilier aussi. 
 
J’aide aussi beaucoup les gens en panne d’inspiration, afin de leur donner la « Vraiment Bonne Idée » et les aider à s’accorder aux contraintes techniques.
 
J’aime fabriquer moi même mes produits d’entretiens naturels, outre le fait qu’ils soient très efficaces, ils sont également très économiques et j’en connais parfaitement la composition, une garantie pour ma santé et celle de ma famille.
 
Mon but est de transmettre et offrir mes compétences autour de moi.

Déroulé

Je réserve mon coaching en ligne

Réservez en ligne votre coaching par chèque, virement ou carte bancaire

Mon Coach Brico sélectionne mon coach

Nous sélectionnons pour vous le meilleur professionnel

Vous réalisez vos projets avec votre coach

Votre coach vous accompagne à domicile sur la réalisation de vos projets

Découvrez nos offres pour vous permettre :

DE FAIRE DES ÉCONOMIES​ IMPORTANTES

En réalisant vous mêmes vos projets vous faites des économies. Nos coachs sont là pour vous guider et assurer la réussite.

D'APPRENDRE AVEC LES MEILLEURS​

Mon Coach Jardin sélectionne les meilleurs jardiniers / paysagistes pour vous permettre d'apprendre avec eux.​

D'AVOIR UN SEUL INTERLOCUTEUR

Vous nous confiez votre projet et nous assurons le suivi, la sélection, le paiement et la qualité des interventions.

DE BÉNÉFICIER DE 50% DE CRÉDIT D'IMPÔT​

Mon Coach jardin est agréé services à la personne, à ce titre, vous bénéficiez de 50% de crédit d'impôt sur toutes nos offres.

Comment monter une pergola adossée ?

Je présente mon projet Les beaux jours sont enfin là ! Pensez à profiter pleinement du soleil et vous détendre Read more

Comment installer une clôture en grillage ?

Je présente mon projet Vous prévoyez d’installer un grillage en guise de clôture ou pour créer un enclos pour contenir Read more

Comment fabriquer un barbecue en dur ?

Je présente mon projet Vous êtes un passionné du barbecue et vous souhaitez faire profiter votre passion à tout l’ensemble Read more

Aménager une pièce n’est pas un exercice facile surtout si l’on ne dispose pas de connaissances en bricolage. Mais, lorsque vous habitez dans une petite pièce, prévoir de l’agrandir est tout à fait naturel. Il se pourrait même que vous ayez besoin d’un professionnel pour effectuer les rénovations nécessaires sans modifier la structure du bâtiment. Différentes techniques et méthodes sont à découvrir dans cet article.

Donner de l’ampleur à une petite pièce : quels intérêts ?

Une chambre confortable est une pièce aérée disposant d’un espace suffisant pour vos affaires et pour vous permettre de circuler. Ainsi, si vous résidez dans une petite pièce, vous pouvez soit déménager pour une pièce plus grande soit entamer des travaux d’agrandissement.

Si vous optez pour la deuxième solution, de nombreuses options sont envisageables. En effet, il est possible d’agrandir une pièce étroite sans effectuer de grands travaux. Il suffit de jouer sur certaines techniques architecturales pour créer une impression de volume.

Concrètement, cela consiste à agir sur certains éléments : le mobilier, les fenêtres, le sol, le plafond, l’éclairage, les armoires, etc. Ce procédé permet non seulement d’optimiser l’espace de la pièce, mais aussi de la rendre plus accueillante et confortable. De plus, contrairement aux travaux d’agrandissement qui demandent un investissement plus important, cette technique est peu coûteuse.

Agrandir votre pièce : le miroir au plafond

Le miroir est à la fois utile et décoratif. Mais, si vous voulez vraiment profiter de tous les avantages associés à l’utilisation d’un miroir, vous ne pouvez pas le placer n’importe où dans la pièce. À ce propos, les professionnels en décoration d’intérieur ont tendance à recommander d’installer un miroir dans des endroits stratégiques comme le plafond.

Vous pouvez vous rendre sur cette page pour découvrir la pose de plafond miroir ou encore de rénovation de plafonds. Des spécialistes sont à votre entière disposition pour apprécier les possibilités de ce plafond en miroir léger.

plafond miroir

Le plafond miroir est le décor idéal pour sublimer et donner du relief et de la profondeur à toutes vos pièces. Il est composé d’un film miroir monté sur un profil en aluminium et protégé au dos par un film noir en PVC pour éviter les retours de la poussière et de la lumière.

Ce type de dispositif est adapté pour les lieux publics ainsi que pour des espaces privés. Ainsi, il convient aussi bien à un usage professionnel dans un lieu public, qu’à un usage domestique.

Par ailleurs, avant de choisir votre plafond tendu à effets miroirs, il est conseillé d’analyser certains paramètres. Vous devez veiller par exemple à ce que le plafond miroir soit adapté à la surface de votre pièce.

Choisissez la forme qui vous convient en optant soit pour une couverture complète de toute la surface, soit pour une couverture partielle de la surface de la pièce. Prenez également en compte les techniques de fixation, les modes d’entretien et renseignez-vous sur la solidité du plafond miroir pour garantir un minimum de sécurité.

Quelles autres astuces pour donner de l’ampleur à une petite pièce ?

En dehors des plafonds miroir, d’autres aménagements sont envisageables. Il s’agit de :

  • optimiser l’espace : désordre et petit espace ne font pas bon ménage. Ainsi, pour donner plus de profondeur à une pièce, il faut nécessairement faire du rangement. Enlevez le superflu, triez, débarrassez-vous des effets inutiles qui encombrent l’espace? Utilisez efficacement votre espace en optant pour des portes coulissantes et du mobilier de rangement qui ne prennent pas trop de place.

salon design

  • la lumière : une autre technique pour agrandir votre pièce est de miser sur l’éclairage en multipliant les points d’éclairages. Veillez à ce que la luminosité soit plus accentuée dans les coins de la pièce. Éclairez les différentes parties de la pièce pour donner l’illusion qu’elle est plus spacieuse. Privilégiez donc les rideaux fins et clairs pour laisser passer la lumière naturelle. Vous pouvez aussi opter pour un éclairage artificiel. Dans ce cas, variez l’intensité de la lumière en agissant directement sur les luminaires.
  • les couleurs : les couleurs aussi peuvent vous aider à donner de l’ampleur à une pièce. Les tons plus clairs apporteront plus de luminosité ; ce qui produit un effet de profondeur. Utilisez par exemple des couleurs comme le vert, le blanc, la couleur crème, le bleu, etc. L’utilisation d’un mobilier transparent accentue également l’ampleur et la profondeur dans une petite pièce.
  • les papiers peints : de plus en plus utilisés dans la décoration de l’intérieur, les papiers peints se présentent comme de véritables alternatives à la peinture. Posés sur un mur, ils créent un effet d’étirement ; ce qui donne l’impression que la pièce est grande. Disponibles en plusieurs motifs et personnalisables, vous bénéficiez d’un large choix de modèles. Choisissez par exemple un papier peint panoramique. Avec ce type de papier peint, vous profiterez d’un décor grandeur nature qui souligne les longueurs et largeurs des cloisons.

Le choix du mobilier

Les meubles occupent souvent la plus grande surface de la pièce. Ils doivent être bien placés pour favoriser la circulation. Concrètement, le mobilier doit être posé de sorte à délimiter des zones de passage claires dans la pièce.

Commencez à vous débarrasser des meubles qui prennent trop de places, les armoires en hauteur, etc. Utilisez plutôt des meubles bas qui élargissent le champ visuel et donnent l’impression que votre pièce est grande.

Ces derniers doivent être fonctionnels. Préférez par exemple une garde-robe avec une porte coulissante. De même, ce n’est pas très judicieux d’accumuler de petits meubles. Choisissez un mobilier adapté à ce que vous envisagez d’y mettre. Pour une parfaite ergonomie, optez pour un grand meuble plutôt que d’en installer trois ou quatre.

Le revêtement du sol

Un bon revêtement de sol peut contribuer à donner l’illusion que votre pièce est grande. À ce niveau aussi, optez pour un revêtement clair et uni qui illuminera votre pièce. Évitez surtout la pose de moquette qui rapprochera visuellement les murs et ternira l’espace.

En somme, vous pouvez vous sentir à l’aise dans n’importe quel espace. Il suffit d’acquérir le mobilier adapté et de faire preuve d’un peu d’ingéniosité.


Comment monter une pergola adossée ?


Je présente mon projet Les beaux jours sont enfin là ! Pensez à profiter pleinement du soleil et vous détendre Read more


Comment installer une clôture en grillage ?


Je présente mon projet Vous prévoyez d’installer un grillage en guise de clôture ou pour créer un enclos pour contenir Read more


Comment fabriquer un barbecue en dur ?


Je présente mon projet Vous êtes un passionné du barbecue et vous souhaitez faire profiter votre passion à tout l’ensemble Read more