Comment utiliser une scie circulaire?

La scie circulaire est un outil passe partout pour faire une découpe droite et parfaite sur n’importe quelle épaisseur et longueur de bois. Toutefois, il s’agit d’un outil assez dangereux qui exige une certaine précaution dans sa manipulation. Découvrez à travers cet article, comment manipuler correctement cet outil et quel type de découpe peut-on réaliser avec cet outil ?

Liste des outils :
Scie à chantourner
Crayon

Liste des matériaux :
Plaque de bois épaisse
Plaque de contreplaqué

EPI :
Gants
Lunettes de protection
Casque antibruit

Description et caractéristiques d’une scie circulaire

Une scie circulaire est un outil de coupe qui permet de couper du bois d’une épaisseur variée. Elle est équipée d’un moteur électrique ou à batterie, produisant une puissance comprise entre 1000 jusqu’à 2300 W. Cette machine est dotée de plusieurs éléments assurant chacun une fonction spécifique :

  • La platine ou le socle est le support sur lequel votre scie va venir se poser sur le morceau de bois, et vous permettant ainsi de suivre l’évolution de la découpe. Elle apporte de la stabilité et rend la manipulation de la machine plus facile. 
  • Un réglage de l’angle de coupe permettant de faire une coupe inclinée en fonction de vos besoins. 
  • la molette à l’arrière qui permet de régler la profondeur de coupe. Ce dispositif vous permet de monter et descendre le plateau pour faire un ajustage en fonction du type de coupe que vous souhaitez faire, et ce, suivant l’épaisseur du bois(découpe pleine ou simple entaille). 
  • un bouton poussoir qui vous permet de bloquer et débloquer la gâchette( par principe de sécurité) ;
  • un poignet qui permet de libérer le carter de protection. Vous pouvez l’utiliser quand la scie n’arrive pas à pousser le bois ;
  • 2 poignets pour un bon maintien de l’outil, à l’avant et à l’arrière
  • Une baguette graduée munie d’un sabot.

Différents types de scie circulaire

Avant de vous montrer comment manipuler une scie circulaire, sachez qu’il existe différents modèles :

  • La scie circulaire traditionnelle est constituée d’une lame circulaire alimentée par un moteur électrique ou à batterie, et une platine réglable selon le type de découpe. Vous pouvez ainsi faire une coupe complète ou faire une entaille d’une profondeur variée dans le bois. 
  • La scie circulaire plongeante est équipée de la même platine mais qui se déclenche automatiquement. Ce type de scie vous permet de commencer la découpe en plein milieu du bois. Cette catégorie de scie circulaire propose d’autres variantes telles que la scie à onglet, la scie radiale et la scie réversible.
  • La scie circulaire sur table appelée position stationnaire, est constituée d’un plateau métallique sur lequel se trouve une scie circulaire qui effectue un mouvement rotatif allant du bas vers le haut pour découper. La scie est placée entre 2 cales puis on fera passer le bois à travers la scie. Vous pouvez réaliser des bandes ou baguette de bois, diminuer les largeurs ou faire des ajustages de mesure. 

NB : Faites attention car il s’agit d’un outil dangereux. Pensez à bien maintenir votre bois avec des serre-joints ou à le fixer avec une vis. Son moteur est assez bruyant. N’oubliez pas de  porter des oreillettes de protection.

Choix de la lame circulaire

La lame d’une scie circulaire est un disque à dent, de diamètre varié et faite de matériaux spécifiques. Le choix de la lame se fait en fonction de la nature, la dureté du matériau à découper ainsi que de son épaisseur.  

Diamètre de la lame

Il est déterminé en fonction de la profondeur de coupe. Exemple : une lame de 60 à 170 mm permet une profondeur de coupe de 55 mm.

Nombre de dents

Plus le nombre de dents est élevé, plus la scie permet une découpe nette et parfaite. Il varie entre 10 et 48. 

Matériau

Les lames en acier HSS sont préconisées pour les usages occasionnels. Elles ont tendance à se déguiser rapidement après une utilisation prolongée. 

Les lames diamant ou à pointe de carbure de tungstène sont idéales pour des usages intensifs et sur du matériau dur.

Comment faire pour découper ?

Maintenez le bois fermement avec des serre-joints. Ici, nous avons du bois assez épais ; cependant, réglez la profondeur jusqu’à son maximum. Enclenchez la scie avant de la mettre au contact avec le matériau. Il ne vous reste plus qu’à pousser la scie vers l’avant. Vous pouvez ouvrir le carter de protection pour pousser manuellement la lame

Comment faire pour déligner ?

Déligner signifie découper en ligne avec une largeur précise. Il ne sera pas toujours facile de faire une ligne droite, ainsi l’utilisation d’une baguette graduée est nécessaire. Glissez la baguette dans la partie située à l’avant de la scie. Vous trouverez une petite patte bien bloquée. Débloquez-la puis insérez la baguette et réglez la longueur qui vous convient. Resserrer la patte. Le sabot va s’adosser à votre morceau de bois et s’avancer tout en gardant sa position. Ce qui va permettre de faire une ligne uniforme du début jusqu’à la fin. 

Le sabot est très pratique car il vous permettra d’avoir un gabarit précis, tout en maintenant la lame toujours dans la même dimension par rapport au bord. La baguette graduée est une pièce fournie avec la scie circulaire. 

NB : Faites attention de ne pas couper votre plan de travail !

Comment faire une coupe en biseau ?

Une coupe en biseau est une basique à connaître en menuiserie. Elle consiste à tailler un tasseau avec un embout négatif et un autre avec un embout positif. Les 2 embouts vont former un parfait angle droit une fois réunis. Pour le faire, réglez le support à 45° puis serrez la molette. Il ne vous reste plus qu’à positionner la scie sur le bois puis démarrer la machine. 

Conclusion

Pour les passionnés du bricolage, la scie circulaire est l’outil de coupe idéal. Elle permet de réaliser différents types de coupe grâce à ses options variées. La manipulation de cette machine doit se faire avec grande précaution. 

Comment utiliser une scie à chantourner ?

Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Pour réaliser des coupes de précision ou des motifs dans le bois, les menuisiers utilisent une scie à chantourner. Il s’agit d’une grosse machine dotée d’une fine lame avec des dentelures très fines, un bras passant par-dessus une table sur laquelle on fait passer la pièce à découper. La lame est l’axe sur lequel on va faire tourner le bois à découper pour réaliser une forme à façon. C’est ce qu’on appelle le chantournage !

Liste des outils :
Scie à chantourner
Crayon

Liste des matériaux :
Plaque de bois épaisse
Plaque de contreplaqué

EPI :
Gants
Lunettes de protection
Casque antibruit

Etapes : utilisation d’une scie à chantourer

La scie à chantourner est généralement l’outil inséparable des marqueteurs, et parfois des menuisiers. Ce type de scie est utilisé pour faire une petite découpe fine comme dans la marqueterie, ou pour fabriquer des jeux de puzzle. On peut ainsi faire toutes sortes de formes qu’on souhaite : des angles bruts, arrondis, saillants, des courbes…
L’avantage avec cette machine, c’est qu’elle est relativement très pratique à manier car la lame de coupe est placée sur un plateau face à l’utilisateur.

1

Traçage des lignes de coupe :

Tracez les lignes de coupe directement sur le bois à travailler.
Si vous souhaitez faire des découpes au centre du bois, réalisez un trou sur votre tracé pour pouvoir insérer la lame.

2

Fixation de la lame:


Les lames d’une scie à chantourner ne sont pas fixées de la même manière. Les lames classiques sont pourvues d’un ergot sur le haut et sur le bas. Quant aux lames les plus fines ne présentent pas ces ergots car il n’y a pas de place dans la matière pour qu’elles en disposent. Elles vont ainsi être fixées par pincement.
Il existe différentes sortes de lame qui se différencient par la grosseur de leurs dentelures.
Le choix de la lame se fait en fonction de la nature et de l’épaisseur du matériau à travailler. Les lames à dents fines permettent de faire de la ciselure.
Il y a des lames dites techniques, qui sont extrêmement fines et possèdent des dentelures de tous les côtés. Pour couper, elles s’entortillent sur elles-même ou vrillent. Elles peuvent être ramenées dans tous les sens sans avoir à tourner le bois. Celles-ci sont adaptées pour les feuilles de bois avec un certain degré de souplesse.
NB : La flèche est la capacité de flexibilité d’un matériau.

3

Réglage de la machine :

Réglez le plateau suivant le sens de la ligne de coupe. Ce réglage vous facilitera le travail.
Bloquez le plateau, installez la lame puis la brider sur la partie haute. Réglez la pression de la lame. Il est conseillé que la lame soit bien rigide, mais pas trop tendue car elle risque de se casser. Baissez la lame en fonction de l’épaisseur de la pièce à découper.

4

Découpe du bois :


Enclenchez la machine puis faites avancer délicatement le bois vers la lame. Dirigez la plaque de bois à découper avec une main, et placez l’autre main à l’arrière pour la maintenir. N’agissez pas brusquement car la lame risque de se tordre et se casser. Faites tourner le bois en fonction de la forme que vous souhaitez faire.
Si vous travaillez sur un morceau de bois épais, allez doucement en laissant la machine faire le travail. Vous obtiendrez ainsi des coupes parfaites, propres et nettes
Le travail sur du bois fin ira beaucoup plus vite comme dans le cas du bois de marqueterie.

Choisissez une scie à chantourner équipée d’une petite soufflette qui projette un petit filet d’air permettant de dégager à chaque fois les sciures de bois.
N’hésitez pas à retirer et à repositionner la lame pour éviter de faire des fautes de coupe.
N’achetez pas les lames à l’unité , mais par paquet, car elles ont tendance à se casser facilement.
Les premiers prix de scie à chantourner valent une soixantaine d’euros; les lames sont vendues par paquet d’une trentaine d’euros.
Faites bien attention à vos doigts !

Conclusion

Le chantournage est un travail de précision fait  pour les personnes patientes. Une fois la manipulation de la scie à chantourner est maîtrisée, le chantournage devient une activité amusante. Novices ou professionnels, n’oubliez pas d’enfiler vos EPI !

Comment utiliser une scie à onglet ?

Pour couper des lames de bois, des parquets, des planches de terrasse, la scie à onglet est la machine la plus pratique à utiliser et qui permet un rendu précis. Il existe 2 types de scie à onglet : la scie à onglet ordinaire ou antidérapante et la scie à onglet à rallonge ou coulissante. C’est une machine de coupe électrique simple d’utilisation, idéale pour les bricoleurs novices. On vous montre comment utiliser une scie à onglet en toute sécurité.

Liste des outils :
Scie à onglet
Crayon
Règle

Liste des matériaux :
Planche

EPI :
Gants
Lunettes de protection

Etapes : utilisation d’une scie à onglet

Une scie à onglets est un outil de coupe électrique, très pratique et facile à manipuler pour couper les planches, les plinthes, et même les poteaux assez épais.
Les scies à onglet ordinaires peuvent suffire pour les petits travaux de coupe courants. Elles permettent de faire des coupes droites et inclinées, mais seulement sur une largeur restreinte.
Pour découper des planches larges, il est préférable de pencher votre choix sur les scies à onglets coulissantes ou à rallonge. Ces types de scie sont dotées de rallonge qui permet à la scie d’avancer et de reculer sur une longueur de 30 cm afin de couper une plante large en un seul passage. Certes, la différence de prix entre la scie ordinaire et la scie à rallonge est assez énorme, mais cela en vaut le coût !
Le principal avantage de la scie à onglet c’est qu’elle permet de faire une coupe précise et nette. Elle est simple d’utilisation et sécuritaire grâce à une butée sur laquelle est plaquée le morceau de bois, puis il suffit de faire descendre la scie pour faire la découpe. Une autre raison d’opter pour ce modèle de machine c’est qu’elle peut être munie de disques multimatériaux. Elle permet ainsi non seulement de couper le bois, mais aussi d’autres matériaux comme le métal, l’aluminium, les rails à placo…

1

Repérage de la ligne de coupe :

A l’aide d’un crayon et d’une règle, repérez la limite de la découpe sur la planche.
Pour obtenir une mesure précise, placez la lame à la limite extérieure de la tracée de la partie à conserver. Si vous placez la lame juste sur le trait, la longueur de la lame sera réduite. Une lame fait en générale 2 à 3 mm d’épaisseur, donc si la lame est placée juste à sur le trait ou à l’intérieur, votre mesure sera réduite.

2

Immobiliser la planche :

Plaquez la lame de bois sur le champ de la butée. Positionnez la lame sur la planche puis bridez avec un étau. L’immobilisation du matériau à découper est indispensable par mesure de sécurité surtout pour les débutants. Serrez les vis de fixation sans trop forcer.

3

Découper la planche :

La scie à onglet présente différentes gâchettes : une gâchette qui permet de faire descendre la scie pour la bloquer, et une autre pour enclencher la lame. Elle dispose également une gâchette qui permet de bloquer le rallonge, un bouton pour débloquer la lame et qui permet d’ouvrir le carter de sécurité.
Enclencher la machine à 5 cm au-dessus, puis faire descendre progressivement sur le bois afin de faire une coupe propre et nette.
Pour faire une coupe inclinée, tournez le plateau à l’angle souhaité, puis venez plaquer le bois sur le champ de la butée. Bridez la planche puis débloquez la rallonge pour atteindre toute la longueur du bois.
Une fois le bois découpé, soulevez la lame puis retirez votre main de la gâchette pour stopper la scie. Débranchez.

Par principe, la profondeur de coupe est définie en fonction du rayon du disque.
Très important : le disque doit être lancé avant de toucher le matériau car la lame peut se bloquer dans le bois, le matériau va s’éclater et la lame va se disloquer. Quand le disque est lancé, ne forcez pas la descente, laissez l’outil faire le travail progressivement. Si vous faites une coupe rapide, le disque va éclater votre bois ou faire des ébarbures.

Si vous souhaitez couper un poteau qui est assez épaisse, c’est le même principe.

Conclusion

Investissez dans une scie à onglet coulissante ou à rallonge si vous recherchez un outil de coupe pratique et facile à utiliser. N’oubliez pas d’enfiler vos gants et lunettes de protection pour éviter les échardes et les éclats de bois.

 

Comment utiliser un tour à bois ?

Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Usiner le bois est une pratique qui consiste à sculpter le bois et lui donner une forme particulière grâce à une machine appelée le tour à bois. Le tournage du bois permet non seulement de fabriquer n’importe quel objet décoratif, mais il offre également une activité relaxante et amusante pour les personnes qui recherche un échappatoire. Découvrez comment manipuler cet outil étape par étape. 

Liste des outils :
Tour à bois
Couteau à bois
Crayon
Règle

Liste des matériaux :
Rondin de bois
Papier de verre à grains moyens et à grains fins
Cire d’abeille

EPI :
Le tournage du bois n’est pas un travail très dangereux, mais qui nécessite un minimum de protection.
Gants
Lunettes ou masque de protection
Casque anti-bruit
Vêtements de protection.

Étapes : Utiliser un tour à bois

Le tour à bois est une machine intéressante qui permet de créer toute une diversité d’objets décoratifs en bois comme les pieds de table ou de lit, un rouleau de pâtisserie, des vases…
Le principe de fonctionnement de la machine est le suivant : une pièce en bois est fixée fermement sur la machine qui va la faire tournoyer dans le sens contraire d’une horloge grâce à un moteur entraîné par une courroie. Le bois à usiner est maintenu du côté pouli moteur par la poupée fixe, et d’un autre côté, par la poupée mobile. Cette dernière permet de régler le serrage du matériau en fonction de sa dimension.
Pour usiner le bois sur un tour à bois, il faut un ciseau à bois. Il s’agit d’un outil manuel pourvu d’un grand manche souvent en bois, et une partie métallique en acier HSS. Les ciseaux à bois se différencient par la forme de leur extrémité en acier. On peut ainsi trouver des ciseaux à bout arrondi appelé une gouge, avec une pointe plate qui sont les modèles classiques, à feuilles d’orge, feuilles de laurier ou à bout pointu…

Cet outil sera soigneusement amorcé sur le bois, et va venir tailler la pièce à la forme voulue. 

1

Repérage du centre du bois

Repérez au crayon le centre du bois, le point sur lequel sera ancré la pointe d’entraînement. Il est important que la fixation soit bien centrée afin que le bois tourne bien à plat et qu’on puisse obtenir une entaille à la forme régulière

2

Fixation du bois à usiner

Pour fixer le bois sur la machine, ancrez la pointe d’entraînement et le contre-pointe sur le repère. Ajustez le serrage puis bridez la poupée mobile par le biais de la manivelle.
Vérifiez si la pièce de bois est bien dans l’axe en faisant tourner manuellement le volant moteur.
Placez le porte-outil le plus proche possible du bois, à quelques centimètres, de manière à pouvoir déplacer le ciseau à bois de gauche à droite. Ensuite, brider.
Le porte outil est le support sur lequel on vient poser le ciseau à bois pour permettre d’avoir une assise lors de l’opération.

3

Tournage du bois

Enclenchez le moteur pour faire tourner le bois. Positionnez le ciseau devant le bois sans enfoncer. Une main va maintenir le manche et l’autre main pour appuyer sur la partie en acier et guider le ciseau. Une fois que vous avez obtenue la forme recherchée,
Éteignez le tour à bois, débloquer le porte outil, puis la manivelle de la poupée mobile, le support de la poupée mobile, enfin le bois usiné.

Si vous souhaitez réaliser des objets creux comme un vase ou un tube cylindrique, vous aurez besoin d’un modèle de mandrin à pincer ou à mors. Ces types de mandrin permettent de travailler uniquement d’un bout.
Il faut toujours travailler à bonne hauteur; si vous êtes trop bas, vous allez avoir mal au dos, si vous êtes trop haut, vous n’avez pas assez de pression dans le corps pour maintenir le ciseau de bois.
Il est beaucoup plus facile de travailler sur du bois frais ou du bois jeune. Par contre quand le bois va sécher, il va fendre et craquer de partout. Pour travailler sur du bois sec, il faut impérativement que l’outil soit bien aiguisé et régulièrement.
Le tour à bois ne permet pas seulement de sculpter le bois, il est très pratique pour les petits travaux de polissage ou de ponçage. Il vous suffit de placer le papier de verre à la surface du bois, la machine fera le travail. Vous pouvez aussi faire du cirage, en plaçant un chiffon imprégné de cire sur le bois en mouvement.
Vous pouvez utiliser les copeaux de bois dans les toilettes sèches.

Conclusion

Le tournage du bois est une activité très relaxante et qui n’est pas très dangereux. Toutefois, il ne faut pas oublier les EPI car les copeaux de bois vont s’éparpiller de part et d’autre, et le moteur peut être assourdissant. La manipulation du couteau de bois sera de plus en plus facile au fur et à mesure que vous utiliserez la machine.