Comment faire du mortier ?

Nous allons vous accompagner sur les points suivants :

  • Nos conseils avant de démarrer
  • La liste de matériaux et d’outils à prévoir
  • Notre calculette travaux pour estimer le coût de votre chantier
  • Les étapes de réalisation du mortier
Pour une surface de (en m²)
Vous devez prévoir
60 min
user-logo
1 personnes

Comment faire du mortier : Nos conseils avant de démarrer

Avant de vous lancer il faudra bien choisir et comprendre les subtilités de ce produit, pour cela découvrez nos articles pour faire votre mortier :

Nos astuces à consulter avant de vous lancer :

1

Comment faire du mortier : choisir le mortier

Avant de commencer votre mortier, il faut tout d'abord choisir celui qui sera adapté à vos travaux.

Il faut tout d'abord savoir qu'il existe 2 types de mortier : 

  • Le mortier pour maçonner du parpaing ou de la brique
  • Le mortier pour enduire

La différence entre ces deux mortiers, sera le besoin mécanique, le mortier pour maçonner, devra être plus résistant que le mortier à enduire.

2

Comment faire du mortier : le dosage du mortier

Le mortier est composé d'eau, de sable et de ciment, c'est tout. Il n'y a donc rien de plus simple que de réaliser du mortier.

  • Pour du mortier à maçonner, il faut : une brouette et demie de sable (mélange 0/4), un sac de 25 kg de ciment et 10 litre d'eau (voire moins)
  • Pour du mortier à enduire, il faut : une brouette et demie de sable (mélange 0/2), un sac de 25 kg de ciment et 10 litre d'eau (voire moins)
3

Comment faire du mortier : réaliser le mélange de mortier à maçonner

Pour ce qui est du mélange, celui-ci peut s'effectuer dans une bétonnière, une brouette ou un bac. 

  • Si bétonnière : incorporez de l’eau dans la bétonnière, environ 7 litres pour un sac de 25 KG. Ajoutez le sable et laisser tourner 1 minute. Ensuite, ajoutez le ciment et laissez tourner 2 minutes. Pour terminer, ajoutez l’eau au besoin.
  • Sans bétonnière : étalez d'abord le sable, saupoudrez ensuite le ciment par-dessus. Bien mélanger ensuite avec une pelle, de manière uniforme. Creusez ensuite un cratère et versez au milieu l'eau. Ensuite, attendre que la capillarité ait mouillé l’ensemble du tas, puis finir de mélanger à la pelle.
4

Comment faire du mortier : réaliser le mélange de mortier à enduire

Là encore, le mélange peut s'effectuer dans une bétonnière, une brouette ou un bac. 

  • Si bétonnière : incorporez de l’eau dans la bétonnière, environ 7 litres pour un sac de 25 KG. Ajoutez le sable et laisser tourner 1 minute. Ensuite, ajoutez le ciment ou le ciment et la chaux et laissez tourner 2 minutes. Pour terminer, ajoutez l’eau au besoin, afin d’obtenir un mélange presque crémeux.
  • Sans bétonnière : étalez d'abord le sable, puis le ciment par-dessus. Bien mélanger le tout avec une pelle. Creusez ensuite un cratère et versez au milieu l'eau. Attendez maintenant que la capillarité ait mouillé l’ensemble du tas, puis finir de mélanger à la pelle. Il est possible pour le mortier à enduire de faire un mélange chaux et ciment à 50% de chaque, afin d’obtenir un mortier plus onctueux. De préférence opter pour une chaux hydraulique.
5

Comment faire du mortier : finalisée la gâchée

Une fois prêt, votre mortier doit être mou mais pas trop liquide. 

Pour le mortier à maçonner le besoin en eau est très faible, car le mortier doit être suffisant dur pour porter l’élément à maçonner, ce qui est compliqué lorsque le mortier est trop mouillé. Il faut éviter, ce qui est appelé en langage professionnel, « la soupe ».

Estimer le coût de son projet pour savoir comment faire du mortier

Nous avons mis à votre disposition une calculette qui vous permettra de comprendre le coût de ce projet. Vous obtiendrez ainsi le coût de la fourniture hors outillage, le coût de la main d’oeuvre si vous choisissez de faire appel à un pro avec des tarifs moyens ainsi que le le coût d’un coaching à domicile pour vous permettre de réaliser vous-même votre projet à base de béton.

Néanmoins, pour estimer au mieux le prix de vos travaux, il vous faut au préalable :

  • Définir le type de mortier nécessaire et son utilisation
  • Définir la surface où vous souhaitez mettre votre mortier
  • Calculer les m2 nécessaires
  • Définir si vous souhaitez faire appel à un artisan ou réaliser vos travaux vous-même en vous faisant accompagner à domicile par un coach en bricolage.

Ensuite, pour ce qui est des tarifs de réalisation, cela dépend notamment de votre projet. Le mortier sert à assembler des matériaux comme les briques, blocs, parpaings, carrelage. Il vous sera utile aussi pour réaliser des travaux comme :

  • Faire des joints de maçonnerie
  • Enduire 
  • Faire des chapes
  • Faire des scellements et des calages

Pour vous donner un exemple, le prix d’un mortier est de 100 à 250 €/ m3 environ, soit 6 à 15 €/m2.

Et le tarif horaire d’un maçon, pour la création d’un mur par exemple, est compris entre 35€ et 65€ l’heure. 

Comment monter une cloison en placo ?

Nous allons vous accompagner sur les points suivants :

  • Nos conseils avant de démarrer
  • La liste de matériaux et d’outils à prévoir
  • Notre calculette travaux pour estimer le coût de votre chantier
  • Les étapes de la pose de cloison en placo
Pour une surface de (en m²)
Vous devez prévoir
80 min
user-logo
personnes

Comment poser une cloison : Nos conseils avant de démarrer

Avant de vous lancer il faudra bien choisir et comprendre les subtilités de ce produit, pour cela découvrez nos articles sur la pose de cloison en placo :

Nos astuces à consulter avant de vous lancer :

1

Comment poser une cloison: mesures et tracés

Pour réussir sa pose de placo, il faut tout d'abord réaliser vos tracés. Cela permettra de bien positionner vos plaques de placo et ainsi avoir un rendu optimum. 

Réalisez tout d'abord un croquis sur papier. Puis Sur un mur propre et nettoyé, reportez au sol, au mur et au plafond votre plan,  à l'aide d'un crayon, une règle de maçon et un niveau à bulle. 

2

Comment poser une cloison: la mise en place des rails

Pour réussir sa pose de placo, il faut tout d'abord choisir les rails les mieux adaptés. Pour vous aider dans votre choix, toutes les informations sont dans cet article : rail placo.

Tout d'abord, positionnez votre rail au sol et fixez le. Faite de même pour le plafond. Découpez ensuite vos montants avec la grignoteuse et emboîtez-les entre les rails du sol, mur et plafond. 

 Pour mieux comprendre la manipulation, voici un article sur comment fixer les rails de placo

3

Comment poser une cloison : La fixation de la première plaque de placo

A savoir : les plaques se positionnent toujours à la verticale et faite attention à ne pas visser trop fort car vous risquerez d'endommager le placo. Pour cela n'hésitez pas à lire l'article pour savoir comment visser dans du placo.

Positionnez tout d'abord la plaque sur des cales puis vissez la première épaisseur sur les montants en espaçant les vis de 60 cm. Puis vissez les autres plaques en fonction des repères tracés au préalable.  Pour être plus à l'aise lors de cette opération, nous vous conseillons de lire l'article sur comment poser du placo.

4

Comment poser une cloison : Le passage des gaines électriques

Vous remarquerez des trous sur vos montants, ils vont vous permettre de faire passer vos gaines électriques d’un bout à l’autre de votre cloison de placo. 

Tout d'abord, glissez votre gaine au début de votre cloison, par le biais des trous sur vos montants jusqu'à l’emplacement voulu pour votre prise de courant, votre interrupteur ou autre. 

5

Comment poser une cloison: la fixation de l'autre coté de la cloison

Avant de commencer, pensez à marquer les repères où ressortiront vos câbles électriques (pour une prise ou un interrupteur..). Ensuite, vissez les plaques de placo de l'autre coté de la cloison en décalant les joints d’un montant à l’autre par rapport au premier côté. 

Attention à toujours visser à 1 cm des bords sur chaque montants, en espaçant les vis de 60 cm et en faisant attention de ne pas visser exactement au même endroit que le premier côté de la cloison pour que les vis ne se touchent pas.

6

Comment poser une cloison: la pose de l'isolant 

La quatrième étape du projet est la pose de l'isolant : de la laine minérale pour du placoplâtre.

Celui-ci doit être placé entre les montants pour être maintenu à l'intérieur des rails. Il faudra tout d'abord couper au cutter les bandes d'isolant afin d'en obtenir la bonne taille pour les placer entre les montants. Puis les positionner de haut en bas, du début de la cloison jusqu’à la fin.

7

Comment poser une cloison: la réalisation des joints

Pour un résultat visuellement impeccable, il est nécessaire de réaliser les jointures entre toutes les plaques de plâtre. Pour cela, appliquez de l'enduit pour joints de placoplatre entre vos plaques puis posez délicatement une bande de joint ou calicot.  

Avant de placer les bandes, déterminez la longueur adéquate puis découpez. Pensez à bien lisser votre bande après l'avoir posée. Enfin, appliquez une seconde couche d’enduit pour bien fixer le tout. Pour plus de facilité il existe aussi des bandes auto-adhésives ne nécessitant pas d'enduit. 

Un dernier article pour comprendre comment poser une bande calicot ou bande de placo.

Estimer le coût de son projet de pose de cloison

Nous avons mis à votre disposition une calculette qui vous permettra de comprendre le coût de ce projet. Vous obtiendrez ainsi le coût de la fourniture hors outillage, le coût de la main d’oeuvre si vous choisissez de faire appel à un pro avec des tarifs moyens ainsi que le le coût d’un coaching à domicile pour vous permettre de réaliser vous-même votre pose de placo.

Néanmoins, pour estimer au mieux le prix de vos travaux, il vous faut au préalable :

  • Définir le type de placo
  • Définir le/les pièce.s où vous souhaitez effectuer la pose
  • Calculer les m2 nécessaires
  • Définir si vous souhaitez faire appel à un artisan ou réaliser vos travaux vous-même en vous faisant accompagner à domicile par un coach en bricolage.

Ensuite, pour vous donner un aperçu, voici les principaux tarifs au m2 (hors pose) pour chaque type de placo :

  • Placo BA13 : 3€ à 8€
  • Placo phonique : 8€ à 12€  
  • Placo hydrofuge : 5€ à 8€ 
  • Placo ignifugé : 8€ à 10€
  • Placo haute dureté : 10€ à 13€
  • Placo pliant : 12€ à 15€
  • Placo cintrable : 6€ à 8€
  • Placo isolant intégré : 15€ à 20€

Pour ce qui est de la partie main-d’oeuvre :

  • Le tarif de pose varie entre 15€/30€ le m2 (hors fourniture et accessoires), tout dépend de la région et de l’artisan
  • Le tarif de réalisation des bandes de joints est estimé entre 4€ et 7€/ml, puis entre 5€ et 10€/ml pour les angles

Puis voici le tarif moyen (avec pose) suivant les pièces :

  • Cuisine (12 m2) : 1 000€ à 1 700€
  • Salle de bain (6 m2) : 450€ à 1 000€
  • Salon (20 m2) : 1 100€ à 2 100€
  • Chambre (11 m2) : 1 100€ à 2 000€

Pose placo plafond

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Pour une surface de (en m²)
Vous devez prévoir
min
user-logo
personnes

Comment réaliser un plafond suspendu ?

Pour apprendre à poser un plafond suspendu,  nous allons vous accompagner sur les points suivants :

  • Nos conseils avant de démarrer
  • La liste de matériaux et d’outils à prévoir
  • Notre calculette travaux pour estimer le coût de votre chantier
  • Les étapes pour poser du placo au plafond
Pour une surface de (en m²)
Vous devez prévoir
80 min
user-logo
1 personnes

Poser un plafond suspendu : Nos conseils avant de démarrer

Avant de vous lancer il faudra bien choisir et comprendre les subtilités de ce produit, pour cela découvrez nos articles sur comment poser du placo au plafond :

Nos astuces à consulter avant de vous lancer :

1

Poser un plafond suspendu : effectuer un calepinage

Cette étape est essentiel pour connaitre la quantité de fourniture dont vous aurez besoin pour poser du placo au plafond. 

Vous devez donc d'abord déterminer la surface en mètres carrés de votre pièce et faire une configuration de la pièce pour optimiser les découpes. L'objectif étant de déposer un maximum de plaques entières.

2

Poser un plafond suspendu : placer les suspentes

Il s'agit maintenant de poser la structure au plafond. Et pour cela, il faut commencer par les suspentes. Pour connaitre l'emplacement de la première suspente, il faut : partir d’un angle de la pièce et placer sa suspente. Ensuite il faut placer le cordeau à l’encoche de la suspente et tirer jusqu’à l’extrémité. Placez la deuxième suspente puis placez un niveau sur le cordeau ou utiliser le laser pour contrôler. On place la suspente et on répète ces manipulations jusqu’à l’extrémité suivante.

3

Poser un plafond suspendu : poser les rails

Une fois toutes les suspentes installées, il faut clipser les rails. Après avoir positionné les rails entiers, on effectue les découpes à l’aide d’une cisaille. On coupe d'abord un coté, ensuite l'autre puis on plie en deux pour que le bout cède. 

Pour vous aider dans le choix de vos rails, toutes les informations sont dans cet article : rail placo.

4

Poser un plafond suspendu : fixer les plaques de placo

Pour cela, on positionne une plaque entière sur le lève plaque. Il faut ensuite la monter et la visser perpendiculairement aux rails pour répartir la charge. 

Puis on actionne l’anti retour, on descend et on répète la même action en posant ses planques en quinconce, ainsi on évitera que des fissures apparaissent dans le temps.

5

Poser un plafond suspendu : la réalisation des bandes à joint

Maintenant les plaques de placo posées, il faut passer à la réalisation des joints pour une finition parfaite.  Appliquez d'abord une première couche d'enduit entre les plaques puis déroulez votre bande à joint en l’étalant à l’aide du couteau à enduire. Ici, faites la découpe une fois la bande réalisée. Passez une deuxième couche d'enduit sur la bande à l’aide du couteau mais surtout du plâtoir. Il faut bien lisser pour qu’il y ai aucun défaut. Pour plus de facilité il existe aussi des bandes auto-adhésives ne nécessitant pas d'enduit. 

Un dernier article pour comprendre comment poser une bande calicot ou bande de placo.

Estimer le coût de son projet de pose de plafond suspendu

Nous avons mis à votre disposition une calculette qui vous permettra de comprendre le coût de ce projet. Ainsi, vous obtiendrez le coût de la fourniture hors outillage, le coût de la main d’oeuvre si vous choisissez de faire appel à un pro avec des tarifs moyens ainsi que le le coût d’un coaching à domicile pour vous permettre de poser du placo au plafond vous-même.

Néanmoins, pour estimer au mieux le prix de vos travaux, il vous faut au préalable :

  • Définir le type de placo
  • Définir le/les pièce.s où vous souhaitez effectuer la pose
  • Calculer les m2 nécessaires
  • Définir si vous souhaitez faire appel à un artisan ou réaliser vos travaux vous-même en vous faisant accompagner à domicile par un coach en bricolage.

Ensuite, pour vous donner un aperçu, voici le tarif au m2 (hors pose)  :

  • Pour un faux-plafond en palco classique type BA13, il faut compter entre 6€ et 10€ le m2 pour le matériau. 

Pour ce qui est de la partie main-d’oeuvre :

  • Le tarif de pose varie entre 20€ à 50€ le m2 (avec fourniture et accessoires) selon la zone géographique
  • Et la pose sans fourniture est comprise entre 10€ et 15€ le m2 
  • Le tarif de réalisation des bandes de joints est estimé entre 4€ et 7€/ml, puis entre 5€ et 10€/ml pour les angles

Puis voici le tarif moyen complet pour une pose sur une surface de 12m2 :

  • Placo standard à 6€ le m2 = 48€
  • Suspentes = 30€
  • Fourrure = 10€
  • Isolation 10€ le m2 = 120€
  • Main d’oeuvre 15€ le m2 = 180€ soit 46% du tarif global

Conseils et astuces pour des projets spécifiques